Puissance d’une pompe à chaleur : comment la calculer ?

Sommaire

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur et vous aimeriez connaître la puissance adaptée à votre logement ? On vous explique comment calculer la puissance d’une pompe à chaleur, quels sont les éléments à prendre en compte avant de choisir un modèle, et quelle est la différence entre une PAC monovalente et une PAC bivalente.

puissance pompe a chaleur

En résumé :

Comment calculer la puissance d’une pompe à chaleur pour votre logement ?

  1. Formule de base : P = V * C * T

V : Volume total à chauffer (en m³), calculé en multipliant la hauteur sous plafond par la superficie du logement.

C : Coefficient de déperdition énergétique, dépendant de l’isolation du logement (par exemple, 0,7 pour un logement aux normes RT 2012).

T : Écart de température entre l’intérieur et l’extérieur, basé sur la zone climatique (par exemple, -9°C pour les zones H1a, H1b, H1c).

  1. Critères à considérer :

Surface du logement.

Type de système de chauffage (radiateurs, sol chauffant).

Isolation du logement.

Température souhaitée.

Zone climatique.

Nombre d’habitants.

Besoin en eau chaude sanitaire.

Importance du dimensionnement :

Une PAC sous-dimensionnée fonctionnera en sur-régime, entraînant pannes et coûts d’électricité élevés.

Une PAC surdimensionnée aura des cycles de marche/arrêt fréquents, usant rapidement le compresseur et réduisant sa durée de vie.

Quel est le fonctionnement d’une pompe à chaleur ?

Avant de calculer la puissance dont vous avez besoin pour votre logement, il est utile de savoir comment fonctionne une pompe à chaleur.

À l’aide d’une unité extérieure, la pompe à chaleur permet de capter les calories naturellement présentes à l’extérieur, de les transformer, et de les utiliser pour produire de la chaleur à l’intérieur du logement. Il existe différents types de pompes à chaleur :

  1. les PAC air/air : ce sont des PAC aérothermiques ; elles récupèrent les calories dans l’air extérieur et les retransmettent à l’intérieur grâce à des ventilo-convecteurs ;
  2. les PAC air/eau : elles récupèrent les calories dans l’air extérieur et les transfèrent via un système de chauffage à eau (chauffe-eau, radiateurs…) ;
  3. les PAC eau/eau (géothermique) : elles récupèrent les calories dans le sol, dans les nappes phréatiques, puis les distribuent dans des radiateurs à eau.

Une pompe à chaleur utilise une énergie renouvelable pour produire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire (ECS) pour les PAC air-eau, sol-eau et eau-eau ainsi que pour les PAC hybrides.

Bien évidemment, le fonctionnement de chacun de ces types de PAC est différent. Ainsi, vous aurez une différence majeure entre la PAC air-eau et la PAC air-air par exemple : la première produit de l’eau chaude sanitaire (grâce à un ballon tampon) tandis que la seconde non.

Par ailleurs, une PAC nécessite de l’électricité pour fonctionner.

Gardez en tête que pour un fonctionnement optimal, l’entretien de la pompe à chaleur doit se faire régulièrement (au moins une fois tous les deux ans).
Afin de choisir un modèle adapté à votre surface d’habitation, il est important de calculer le dimensionnement d’une pompe à chaleur pour votre logement, de connaître son rendement, sa consommation et son coefficient de performance énergétique (COP).

Le COP permet de connaître le ratio entre la consommation électrique de l’appareil et l’énergie produite.

Les éléments à prendre en compte pour calculer la puissance d’une pompe à chaleur

Pour trouver le meilleur modèle et la puissance de PAC qui convient à votre habitation, il est important de prendre en compte plusieurs critères :

  1. la surface du logement (le volume à chauffer) ;
  2. le système de chauffage (radiateurs, sol chauffant…) ;
  3. l’isolation du logement ;
  4. la température souhaitée ;
  5. la zone climatique où vous résidez ;
  6. le nombre d’habitants dans le logement ;
  7. le besoin ou non en eau chaude sanitaire.

Vous devez aussi connaître le coefficient de déperdition énergétique de construction (ou coefficient de construction), qui dépend de l’isolation du logement, comme la norme RT 2005 ou RT2012 pour les normes récentes. Quels sont les différents coefficients de construction ?

Normes et types de logementsCoefficient de construction
Logement aux normes RT 20050,75
Logement aux normes RT 20120,7
Logement bien isolé1,1
Logement mal isolé1,3
Logement très mal isolé1,6

Comment calculer la puissance d’une pompe à chaleur ?

La formule de calcul de puissance d’une pompe à chaleur est :

P = V*C*T

Autrement dit, il est nécessaire de multiplier le volume, le coefficient de construction et l’écart de température de la zone géographique. L’écart de température correspond à la différence entre la température ambiante et la température extérieure de base. Il faut donc connaître :

  1. Le volume total à chauffer (en m3) : multipliez la hauteur de plafond par la superficie du logement.
  2. Le coefficient de déperdition énergétique : vous le trouverez dans le dernier DPE réalisé ou dans les informations de construction (pour un logement neuf).
  3. L’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur : il faut prendre la température moyenne de référence de la région où vous habitez.

Quelles sont les moyennes de références des températures selon les régions ? Les zones H1a, H1b et H1c correspondent au nord et à l’est de la France ; les zones H2a, H2b et H2c aux régions de l’ouest ; la zone H3 aux régions méditerranéennes et à la Corse.

Zone climatiqueÉcart moyen de température
H1a, H1B, H1c– 9 °C
H2a, H2b, H2c– 6 °C
H3– 3 °C

Il est important de bien choisir sa pompe à chaleur (puissance et rendement) pour ne pas se retrouver avec un appareil surdimensionné ou sous-dimensionné. Une pompe à chaleur sous-dimensionnée n’est pas assez puissante, elle fonctionne en sur-régime et sollicite trop le système de la pompe. Cela peut entraîner des pannes et augmenter le prix des factures d’électricité.
A contrario, une pompe à chaleur surdimensionnée est trop puissante pour la surface à chauffer. L’appareil est obligé de s’arrêter souvent et de se relancer, ce qui crée une usure rapide du compresseur et réduit sa durée de vie.

puissance pompe a chaleur dimensionnement

Quelle est la différence entre une PAC monovalente et bivalente ?

La production de chaleur et la puissance d’une pompe à chaleur dépendent également de son mode de fonctionnement : monovalent ou bivalent.
Une pompe à chaleur (PAC air ou PAC eau) est dite monovalente lorsqu’elle répond à l’ensemble de vos besoins en chauffage. Elle peut venir remplacer des radiateurs électriques ou s’adapter à un système de chauffage au sol ou des radiateurs à eau.

Ce mode de fonctionnement convient surtout aux pompes à chaleur eau/eau (géothermique).
Une pompe à chaleur bivalente est utilisée en tant que chauffage complémentaire, quel que soit votre système de chauffage principal. C’est une PAC moins puissante qui permet de répondre à des besoins ponctuels et de faire des économies d’énergie.
L’installation d’une pompe à chaleur monovalente est donc plus chère qu’une pompe bivalente.

FAQ sur la puissance d’une pompe à chaleur

Avec la formule de calcul P = V*C*T, pour une pompe à chaleur d’une maison de 100 m2 (avec une hauteur de plafond de 2,5 m), avec un coefficient de déperdition énergétique de 0,7 et un logement qui se situe en Méditerranée, avec un écart de température de – 3 °C et une température intérieure de 19 °C, le calcul est le suivant : 250 (m3) x 0,7 x (19 -(-3)) = 3 850 watts, soit une puissance de 3,8 KW.

Vous devez prendre en compte la surface du logement, le nombre d’habitants, l’isolation, la température extérieure et le système de chauffage déjà présent. La formule P = V*C*T permet de calculer la puissance d’une pompe à chaleur. N’hésitez pas à demander plusieurs devis à des professionnels et à vous renseigner sur les aides de l’État (Prime énergie, MaPrimeRénov, la TVA à taux réduit…).

Attention, les offres de PAC à 1 euro ne sont plus disponibles depuis 2020 !

Enfin, le professionnel peut vous aider à choisir un fabricant de PAC en fonction de vos critères : budget, modèle, technologie, etc. Voici quelques fabricants parmi les meilleurs :

 

Pour votre piscine, la pompe à chaleur doit être aux bonnes dimensions pour optimiser son utilisation. La formule de calcul est identique à celle d’un logement, mais il faut calculer le volume de la piscine (en m3) et la différence entre la température souhaitée et celle de départ. Le modèle air/eau de pompe à chaleur est le plus courant pour une piscine. Faites attention au niveau sonore de la PAC piscine qui doit être compris entre 45 et 65 dB.

Aliénor Guibert

Aliénor Guibert

Aliénor Guibert est une rédactrice passionnée et experte en rénovation énergétique, ayant une prédilection pour les pompes à chaleur, l'isolation et le chauffage à bois. Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor décide de mettre à profit son talent pour l'écriture en se spécialisant dans la rénovation énergétique.