Comment bien choisir sa nouvelle chaudière ?

Accueil Comment et avec quels équipements chauffer son logement ? Comment bien choisir sa nouvelle chaudière ?

Choisir son équipement chaudière

Vous souhaitez utiliser une chaudière pour le chauffage et l’arrivée en eau chaude de votre maison, ou tout simplement procéder à un remplacement, mais que choisir ? Chaudière électrique, à bois ou à gaz ; chaudière hybride ou à condensation… nombre de modèles existent à ce jour et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Et quand bien même le choix est fait, qu’en est-il de l’entretien ? Pas de problème, nous sommes là pour vous aider à trouver la chaudière de vos rêves.

Sommaire :

chaudière

Les différents types de chaudières

Il existe plusieurs types de chaudières, destinés à diverses utilisations. Cela dépend de la taille de votre logement, du nombre d’habitants, des équipements à chauffer, de l’énergie que vous utilisez… Voici un comparatif de ces différentes modèles afin de trouver la meilleure chaudière en fonction de votre besoin :

Type de chaudièreAvantagesInconvénients
Chaudière à gaz– Facile d’accès, confort d’utilisation si vous utilisez le gaz de ville
– Très bon rendement
– Financièrement accessible, entre 1 500 et 5 000€.
– Peut se poser au sol ou au mur
– Chaudière polluante (énergie fossile)
– Demande de l’entretien et un coût supplémentaire si vous utilisez une citerne indépendante
Chaudière électrique à résistance– Peu coûteuse. Des prix variant entre 1 000 et 5 000€
– Facile d’installation
– Totalement silencieuse
– Demande une forte consommation d’électricité
– Peu économique
– Efficacité réduite, préférable pour les habitations de petites surfaces
Chaudière électrique ionique– Facile d’installation
– Peu encombrante
– Totalement silencieuse
– Faite de matériaux recyclables
– Très coûteuse à l’achat. Des prix variant entre 10 000 et 16 000€
– Demande une forte consommation d’électricité
– Coût de l’installation par un expert chauffagiste
Chaudière à fioul– Bon rendement
– Financièrement accessible, entre 2 500 et 6 000€.
– Peut se poser au sol ou au mur
– Chaudière très polluante (énergie fossile)
– Très peu économique
– Demande de l’entretien et un coût d’installation et d’entretien
Chaudière à bois– Soucieuse de l’environnement (énergie renouvelable)
– Très bon rendement en chauffage pour la chaudière à granulé et bon rendement pour la chaudière à bûches
– Des aides pour amortir le coût de votre achat
– Très coûteuse (6 000 à 15 000€)
– Un peu bruyante
– Demande de l’entretien, nécessite d’être rechargée régulièrement (surtout pour la chaudière à bûches)

A chaque chaudière sa particularité en fonction de votre besoin. Sachez qu’il existe aussi différentes technologies de chaudières, notamment la chaudière à condensation, l’un des modèles les plus utilisés. Nous y reviendrons plus bas dans l’article.

La chaudière, comment ça marche ?

Fonctionnement d’une chaudière

Son principe est très simple. La chaudière agit comme un générateur de chaleur. Avant tout, elle permet de chauffer l’intégralité de votre habitation et peut aussi vous fournir une arrivée d’eau chaude dans la maison si nécessaire. Si vous possédez déjà un système de chauffage performant et souhaitez vous approvisionner en eau chaude, un chauffe-eau est généralement plus adapté à votre besoin. Au niveau de son utilisation, la chaudière fait chauffer de l’eau entre 40 et 90°C ensuite distribuée dans le réseau de radiateur de la maison, le chauffage au sol (plancher chauffant) ou dans certains cas, le ventilo-convecteur. Sachez qu’une chaudière, tout modèle confondu, ne peut être raccordée à un chauffage extérieur. A l’exception de la chaudière électrique, une chaudière est dotée d’une chambre de combustion dans laquelle brûle un combustible (gaz, fioul ou bois), produisant ainsi la chaleur attendue. Le rendement d’une chaudière est élevé et prend une importance capitale, car meilleur est le rendement, meilleures seront les économies d’énergie que vous réaliserez.

L’efficacité énergétique saisonnière, dites Etas, est une notion à prendre en compte concernant le rendement de votre appareil de chauffage. Exprimé en pourcentage, cet indicateur détermine la performance énergétique de la chaudière durant toutes les étapes de son cycle d’action. Il s’agit d’un facteur de choix très important lors de votre réflexion d’achat, car l’Etas détermine si vous avez accès aux différentes aides financières (TVA à taux réduit, Prime Rénov, Certificats d’Economies d’Energie…). Pour une chaudière haute performance, l’Etas doit être supérieur ou égale à 92%. Sachez qu’il est possible de remplacer votre vieille chaudière grâce à la prime conversion. Selon certaines conditions, vous pourrez avoir une chaudière à 1€ seulement.

Pour qui et pourquoi utiliser une chaudière ?

Avant de s’emballer et de s’équiper d’une chaudière dernier cri, il est important de vérifier la bonne isolation de votre habitation. Dans un souci d’économies d’énergie, il est en effet préférable de rénover son logement si nécessaire avant tout achat. Pour cela, le guide de l’isolation de Prime Travaux peut vous venir en aide.

Mais revenons-en au chauffage. Les équipements peu coûteux comme le chauffage d’appoint ou le radiateur classique sont efficaces pour les petits espaces, mais ils consomment beaucoup. Si vous souhaitez investir sur le long terme, la chaudière est un placement intelligent. Plutôt onéreuse à l’achat, elle se veut un système durable et efficace. Une chaudière vous permet de faire jusqu’à 30% d’économie d’énergie en chauffage. Dans les périodes de grand froid, elle peut produire une très forte puissance énergétique à un coût moindre. Cependant, il est important de bien choisir sa chaudière afin d’obtenir la solution la plus économique en fonction de son habitat, sans oublier vos exigences et vos envies bien sûr. Mais alors, que choisir ? Il existe des chaudières utilisant différents combustibles (chaudière à gaz, chaudière à bois, chaudière à fioul, chaudière mixte…), réunissant différents systèmes d’installations (chaudière murale ou au sol) et différents types de technologies (Chaudière à compensation ou chaudière hybride). Comment dissocier tous ça ?

Les différents modèles de chaudières selon votre besoin

On compte aujourd’hui de nombreux types de chaudières qui n’ont pas tous le même coût, le même rendement et ne sont pas alimentés par la même énergie. Certaines utilisent des énergies fossiles, d’autres des énergies renouvelables, et chacunes ont leurs avantages.

Le modèle courant : la chaudière à gaz

La chaudière au gaz possède bien des facettes. Il s’agit du type de chaudière le plus utilisé à ce jour, principalement à proximité des zones urbaines où elle est approvisionnée par le réseau de distribution de gaz naturel (gaz de ville). Pour en bénéficier, il suffit simplement de raccorder la chaudière au réseau. Si toutefois vous ne bénéficiez pas du gaz de ville, la chaudière peut être alimentée par une citerne indépendante de gaz propane installée en extérieur. Pour les modèles les plus courants, une chaudière à gaz coûte entre 1 500 et 5 000€. Si le chauffage au gaz est financièrement accessible, son coût peut varier. Il existe en effet différentes technologies de chaudières : chaudière à condensation, chaudière à basse température et chaudière hybride (voir plus bas dans l’article pour plus de précisions).

Avec celle à fioul, la chaudière à gaz s’appuie sur des énergies fossiles contrairement aux chaudières à bois, à énergies renouvelables.

Le moins cher : la chaudière électrique

La chaudière électrique est le modèle le plus simple d’utilisation car elle ne nécessite aucun combustible pour faire chauffer l’eau. Très facile d’installation les prix d’une chaudière électrique battent toute concurrence. Beaucoup utilisée dans le secteur industriel, elle n’en reste pas moins une chaudière accessible pour son habitat. N’utilisant pas de chambre de combustion, la chaudière électrique possède deux méthodes pour chauffer l’eau : avec une résistance électrique immergée dans l’eau ou par ionisation. Ces deux procédés tiennent tous deux du chauffage électrique mais possèdent des caratéristiques très différentes. Ils n’ont pas les mêmes coûts et le même rendement. La plus utilisée reste la chaudière électrique à résistance, moins coûteuse, facile d’installation et d’entretien, mais préférable pour les habitations de petites surfaces car elle demande beaucoup d’énergie pour fonctionner efficacement. La chaudière ionique reste un modèle de nouvelle technologie, très efficace mais très coûteux à l’achat et à l’installation.

Chaudière à fioul, un modèle fonctionnel mais polluant

A l’image de la chaudière à gaz, la chaudière au fioul est approvisionnée par une citerne indépendante. Si vous vivez en ville ou zone périurbaine, une chaudière à gaz sera probablement plus intéressante car elle possède un meilleur rendement. Facile d’installation, la chaudière à fioul s’avère une bonne solution si vous n’êtes pas rattaché au réseau de gaz naturel. Selon la taille de la citerne et de l’emplacement de votre chaudière dans l’habitat, il est possible d’installer la citerne en extérieur comme en intérieur. Néanmoins, le fioul est une énergie fossile très polluante, aujourd’hui de moins en moins recommandée. Elle consomme 2.5 fois d’énergie plus qu’une chaudière haute performance. De plus, il est indispensable de faire un entretien de votre chaudière fioul, au moins une fois par an. Le gouvernement encourage même les particuliers à remplacer leur vieille chaudière à fioul pour un modèle plus soucieux de l’environnement. Des primes sont possibles pour procéder à ces rénovations. Le prix d’une chaudière au fioul est très variable et dépend de sa technologie.

Le choix le plus écologique : la chaudière à bois

Quand on parle de chaudière à bois, il est question de chaudière à bûches et nouvellement, de chaudières à granulés. Cette dernière typologie de chaudière est assez récente et séduit de plus en plus les acheteurs : d’après le Monde de L’énergie, 80% des chaudières manuelles remplacées sont à granulés. Si vous souhaitez remplacer votre chaudière, le bois est une solution intéressante. Plus écologique et soucieux de l’environnement, son combustible entre dans la catégorie des énergies renouvelables. La chaudière à granulés possède un très bon rendement pour le chauffage de votre habitat. Une chaudière à bois requiert de l’entretien (en particulier pour les chaudières à bûches). De plus, le prix d’une chaudière à granulés reste assez élevé à l’achat, mais diverses aides vous permettent d’alléger cet investissement. Point non négligeable, elle n’est pas forcément faite pour vous produire en eau chaude. Les avis sur les chaudières à granulés sont partagés mais les avantages l’emportent sur les inconvénients.

La chaudière standard compte déjà bon nombre de modèles, chacune avec des caractéristiques particulières, mais il existe des chaudières aux technologies plus approfondies et plus efficaces.

Chaudière à condensation, le choix de la performance

On parle d’un des modèles les plus performants du marché. La chaudière à condensation possède un système de chauffage plus efficace qu’un modèle standard. En plus de produire de la chaleur par combustion, les fumées et vapeurs d’eau issues de la chambre de combustion sont refroidies et “condensées” en énergies thermiques au lieu d’être rejetées dans l’atmosphère comme avec une chaudière classique. Le plus souvent, elle est alimentée par du gaz mais fonctionne aussi au fioul. Vous pouvez aussi choisir entre une chaudière murale à condensation ou au sol. Notez que leurs caractéristiques sont différentes. Plus écologique qu’une chaudière au gaz standard, la chaudière gaz à condensation vous permet d’économiser 15 à 20% d’économies d’énergie sur votre facture de chauffage (ADEME) et vous rend éligible à de nombreuses aides publiques. Le prix d’une chaudière à condensation n’est pas moindre comparé à une chaudière classique. Il faut compter entre 2 000€ et 8 000€ pour bénéficier de cette technologie. Les normes d’installations sont plus compliquées que pour une chaudière classique. Aussi, pour que la chaudière à condensation puisse fonctionner à haute performance énergétique, son Etas doit être supérieur ou égal à 92%. Néanmoins, si votre budget le permet et que vous habitez une maison, nous vous conseillons ce modèle pour son rendement élevé. Si vous ne disposez pas d’un réseau de gaz, la chaudière à condensation fioul existe et peut être envisagée.

Le modèle économique : la chaudière à basse température

La chaudière à basse température vous permet de produire du chauffage de façon plus économe et au moins aussi efficacement qu’avec une chaudière standard. Elle fonctionne de la même manière que les modèles classiques à l’exception que sa température d’eau en combustion ne monte pas à plus de 50°C, contrairement aux chaudières standards qui font chauffer leur eau à 90°C. De fait, la chaudière à basse température consomme moins d’énergie. Le rendement de ce modèle étant cependant moins puissant qu’une chaudière à condensation, elle est plus adaptée à une petit habitat, une petite maison ou un appartement. Pour ce système, deux modèles existent : la chaudière basse température au fioul au la chaudière basse température au gaz.

Cette technologie de chaudière pourrait bientôt arrêter d’être produite. Selon la loi Européenne, les chaudières à basse température seraient progressivement remplacées à condensations à plus forte puissance énergétique.

Chaudière hybride, pour toujours plus de rendement

C’est l’association de deux dispositifs. Elle fusionne la pompe à chaleur (PAC) électrique et la chaudière à condensation. Grâce à un fort rendement, la chaudière hybride vous permet de faire plus d’économies d’énergie encore qu’avec une chaudière à condensation. Elle est souvent adaptée aux grands habitats. Bien sûr, son coût n’est pas moindre. Les prix vont de 4 000 à 10 000€.

L’entretien de sa chaudière après achat

Toute chaudière ayant une puissance comprise entre 4 et 400kW nécessite une inspection annuelle effectuée par un professionnel. L’entretien de votre chaudière est obligatoire depuis le décret n 2009-649 du 15 septembre 2009 et n’est pas à prendre à la légère. Il a pour but de contrôler le bon fonctionnement de votre appareil, qui en cas de mauvais état peut engendrer des risques d’inflammabilité ou des émissions de monoxyde carbone et de gaz toxique. Aussi, une chaudière bien entretenue permet de faire des économies d’énergie et de prolonger sa durée de vie. Pour effectuer ce controle annuel, vous pouvez contacter un artisant ou souscrire un contrat d’entretien chaudière afin de bénéficier d’avantages et de services allant au delà d’une simple visite d’entretien.

Toutes les chaudières ne demandent pas le même entretien personnel. Les chaudières à chargement manuel requièrent un entretien régulier, principalement pour les modèles à bûches, qui demande souvent un réapprovisionnement quotidien, et à granulés. Les chaudières à gaz et à fioul approvisionnées par une citerne, elles, possèdent aussi un coût d’entretien non négligeable. En plus de devoir réapprovisionner sa citerne en combustible, il est nécessaire de faire appel à un professionnel pour le nettoyage de la citerne tous les 10 ans. Cette opération coûte environ 500€. Si votre citerne se trouve en extérieur, nous vous invitons à l’installer dans un endroit relativement protégé des intempéries pour limiter les problèmes d’usure et à vérifier régulièrement de son bon état. Si vous souhaitez ne pas vous encombrer de ses entretiens et précautions une fois l’installation faite, les chaudières électriques et les chaudières à gaz connectées au réseau de gaz naturel ne nécessitent qu’un entretien annuel sans mesures supplémentaires.

Ainsi, choisir sa chaudière n’est pas à prendre à la légère. Il existe beaucoup de modèles différents conçus pour les besoins de chacun. La chaudière est un outil de chauffage puissant pour toute la maison qui à long terme, vous fera faire des économies d’énergies.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela. J'accepte Lire la suite