Primes énergie : tout ce qu’il faut savoir pour 2020

Accueil Primes énergie : tout ce qu’il faut savoir pour 2020

Le guide ultime des primes énergies

Les travaux pour réaliser une rénovation énergétique coûtent généralement chers, et bien que ceux-ci permettent de réaliser de belles économies sur le long terme, il n’est pas toujours facile de trouver l’argent pour les réaliser. Heureusement, il existe de nombreuses primes énergie, permettant d’alléger les factures, voire même de les annuler totalement. Découvrez dans cet article, toutes les primes de travaux énergétiques existantes, qui vous permettront d’améliorer l’efficacité énergétique de votre logement.

Sommaire :

bénéficier prime énergie

Prime isolation : comment isoler son logement à moindre coût ?

De nombreuses maisons en France sont considérées comme des passoires thermiques, très mal isolées. Ces problématiques ont bien été prises en compte par les pouvoirs publics, qui ont mis en place, depuis plusieurs années, de nombreuses aides et primes, afin d’inciter les Français à réaliser ces travaux de rénovation énergétique. Pourtant, une bonne isolation d’un logement est primordiale pour réduire ses factures énergétiques et éviter les déperditions de chaleur. Les zones de perte concernées sont nombreuses et l’on retrouve notamment :

  • Les combles : mal isolés, ils sont responsables de 25% à 30% des déperditions de chaleur dans un logement, un véritable gouffre financier et énergétique.
  • Les murs : entre 7% et 10% de la chaleur d’une maison s’échappe par cette zone, et c’est aussi sur les murs que l’on retrouve le plus de ponts thermiques. 
  • Les sols et sous-sols : responsables eux aussi de 7% à 10% de déperdition de chaleur, c’est une zone à ne pas négliger, afin d’empêcher l’humidité de remonter dans votre logement. 

Pour palier aux problèmes de mauvaise isolation, il existe de nombreuses aides, qui permettent pour la plupart des zones d’une maison, d’engager des travaux de rénovation pour 1€, grâce au dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

Prime chauffage : réduire ses dépenses sans se ruiner

Une bonne isolation permet de réduire drastiquement ses déperditions de chaleur. Mais le second élément clef pour réduire ses dépenses énergétiques, c’est un chauffage de bonne qualité ! Il est possible que vous ayez déjà dû faire face à un mauvais chauffage, plus communément appelé “grille-pain”. En plus de ne pas chauffer correctement votre logement, ceux-ci sont extrêmement énergivores, mauvais pour l’environnement, voire parfois dangereux. Pour aider les Français à améliorer leur intérieur et bénéficier d’un chauffage performant, plusieurs primes énergie ont été mises en place afin de réduire leurs dépenses.

Quels systèmes peuvent bénéficier de cette prime énergie ?

Plusieurs systèmes de chauffage peuvent bénéficier de ces aides, comme par exemple :

  • Les pompes à chaleur air/air, air/eau, eau/eau ou hybrides
  • Les chaudières individuelles à haute performance
  • Certains planchers chauffants
  • Les robinets thermostatiques

Le montant de la prime énergie varie d’un foyer à l’autre et peut aller de 450€ à 4 000€, suivant votre situation. Ces primes peuvent aussi servir à réaliser l’entretien de votre chaudière, un bon moyen de réduire les factures énergétiques, puisque les déperditions de chaleur d’une chaudière mal entretenue oscillent entre 8% et 12%.

Prime énergie : les conseils pour réduire sa facture de chauffage

Les primes permettent d’obtenir un matériel de bonne qualité, tout en réduisant ses factures. Une fois votre nouveau système de chauffage installé, vous pouvez encore faire quelques économies en adoptant des gestes simples :

  • Régulez la température de votre logement : pour une maison, il est conseillé de régler le thermostat entre 19° et 20°, la température idéale pour un confort optimal. Pour une chambre à coucher, il convient de diminuer la température autour de 16°
  • Chauffez lorsque cela est nécessaire : si vous vous absentez en journée, ou pour une longue période, il est intéressant de diminuer la température de votre maison, afin de ne pas chauffer inutilement. Investir dans un thermostat peut être intéressant
  • Utilisez le soleil : on l’oublie souvent, mais le soleil est une excellente source de chaleur. Pensez à ouvrir vos volets et rideaux afin de laisser la lumière du soleil entrer chez vous.

Primes énergie et éco-gestes permettent de faire de belles économies, il serait dommage de ne pas les utiliser !

bénéficier prime énergie chauffage

Qu’est-ce que la Prime Coup de pouce ?

Aussi appelée Prime Énergie, la Prime Coup de pouce est un dispositif permettant de payer des dépenses liées à l’économie d’énergie, en utilisant le dispositif des CEE. Que vous souhaitiez réaliser l’isolation de vos combles ou changer votre vieille chaudière pour une plus performante, la prime énergie coup de pouce se charge de réduire vos dépenses.

Qui peut bénéficier de la prime Coup de pouce ?

Tous les foyers français peuvent actuellement bénéficier de cette prime, cependant son montant varie en fonction de la situation du ménage. Plus celui-ci est modeste, plus la prime énergie sera importante. Pour calculer le montant de l’aide à laquelle vous avez droit, l’organisme prend en compte les revenus fiscaux de l’ensemble des personnes composant le ménage, de l’année n-2 ou n-1. Les ménages dits “modestes” peuvent bénéficier d’une prime au montant plus élevé. Cette dernière variera aussi en fonction du lieu de résidence du ménage : la prime sera plus élevée en Île-de-France, que pour une autre région.

Prime énergie : quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Est considéré comme ménage modeste (situation de précarité énergétique) :

Nombre de personnes composant le ménagePlafonds de revenus du ménage en Île-de-FrancePlafonds de revenus du ménage pour les autres régions
125 068€19 074€
236 792€27 896€
344 188€33 547€
451 597€39 192€
559 026€44 860€
par personne supplémentaire+7 422€+5 651€

Quels sont les travaux éligibles à la prime Coup de pouce ?

Pour souscrire à la Prime Coup de pouce, il suffit de choisir l’une des chartes du dispositif “Coup de pouce Chauffage” et/ou “Coup de pouce Isolation”, suivant les travaux que vous souhaitez effectuer. Le montant de la prime pouvant vous être attribué dépendra donc de vos ressources, ainsi que des travaux à réaliser.

 Prime pour les ménages modestesPrime pour les autres ménages
Chaudière biomasse performante4 000€2 500€
Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau4 000€2 500€
Système solaire combiné4 000€2 500€
Pompe à chaleur hybride4 000€2 500€
Raccordement à un réseau de chaleur EnR&R700€450€
Chaudière au gaz à très haute performance énergétique1 200€600€
Remplacement d’un équipement indépendant de chauffage au charbon par un appareil de chauffage au bois très performant800€500€
Remplacement d’un convecteur électrique fixe par un appareil électrique très performant100€50€
Isolation des combles et toitures30€/m² d’isolant posé20€/m² d’isolant posé
Isolation des planchers bas20€/m² d’isolant posé10€/m² d’isolant posé

Prime énergie : comment la recevoir ?

La Prime Coup de pouce peut être reçue de 3 façons :

  • Par chèque ou par virement
  • Déduite directement de la facture
  • Sous forme de "bons d'achats" pour des produits de consommation courante

Aujourd’hui, il est possible de cumuler la prime Coup de pouce avec la Prime Renov de l’Anah et l’éco-prêt à taux zéro. Cependant, elle n’est pas cumulable avec les primes de l’ADEME et la prime “Habiter Mieux Sérénité” de l’Anah.

TVA à taux réduit : comment cela fonctionne ?

Vous avez besoin de réaliser des travaux de rénovation pour votre maison ? Il existe une aide qui pourrait bien vous intéresser : la TVA à taux réduit. D’ordinaire, la TVA est de 20% pour ce genre de travaux, cependant, certains peuvent voir leur TVA allégée, afin d’inciter les particuliers à les réaliser. Il existe donc une TVA à taux réduit de 10% et de 5,5%.

Les conditions à remplir pour obtenir la TVA à taux réduit

Pour bénéficier de cette aide, votre logement doit remplir certaines conditions :

  • Le bâtiment doit être achevé depuis 2 ans au moment du début des travaux
  • Il doit être à usage d’habitation uniquement, que vous en soyez propriétaire ou locataire, ou que ce soit votre résidence primaire ou secondaire.

Pour quels travaux peut-on bénéficier de cette prime énergie ?

La TVA à 10% s’applique pour des travaux d’amélioration et d’aménagement. Elle est appliquée sur :

  • Les matières premières et fournitures nécessaires à la réalisation des travaux
  • Les équipements de cuisine, de salle de bain et de rangement : pour que la TVA réduite puisse être appliquée, ces équipements doivent être incorporés au bâti du logement, et que les éléments ne puissent être enlevé qu’en détériorant le meuble ou le bâti
  • Les équipements de chauffage non-éligibles à la TVA à 5,5%
  • Les fenêtres, portes et portes-fenêtres non-éligibles à la TVA à 5,5%
  • La main d’œuvre

La TVA à 5,5% s’applique sur tous les travaux de rénovation énergétique visant à :

  • Réduire ses dépenses énergétiques
  • Améliorer l’isolation thermique
  • Installer un équipement de production d’énergie, utilisant une source d’énergie renouvelable

Pour pouvoir bénéficier de la TVA à taux réduit, il est faut que les travaux effectués et les équipements achetés vous aient été facturés par un professionnel. Si vous souhaitez acheter le matériel par vos propres moyens, vous paierez la TVA normale de 20%.

Si vous effectuez des travaux d’une valeur de plus de 300€, il faudra fournir au professionnel réalisant les travaux, une attestation certifiant que les conditions d’application des taux de TVA ont bien été respectées.

bénéficier prime énergie isolation

À la découverte des primes CEE

Les CEE (prononcé C2E) ou Certificats d’Economies d’Energie ont été mis à place avec la loi POPE en 2006. Ce dispositif de l’Etat, impose aux fournisseurs et distributeurs d’énergie de mettre en place des actions visant à améliorer la performance énergétique des bâtiments français. Les vendeurs d’énergie, appelés les obligés, ont un objectif pluriannuel d’actions à remplir, calculé en fonction de leurs volumes de ventes. Chaque action visant à améliorer l’efficacité énergétique des foyers français, leur permet d’obtenir un certain volume de CEE. Entre 2018 et 2020, les obligés en France doivent réaliser 1600 TWhc d’actions classiques, dont 400 TWhc pour les ménages en situation de précarité énergétique, soit près de 2 milliards d’euros pour ces foyers aux revenus faibles.

Quels travaux sont éligibles aux Certificats d’Economie d’Energie ?

Les travaux éligibles aux Certificats d’Economies d’Energie concernent principalement des travaux d’isolation et d’efficacité thermique. On retrouve notamment (liste non-exhaustive) :

  • Les travaux d’isolation : combles, toitures, murs, planchers-bas
  • Les fenêtres et portes-fenêtres
  • Les chauffes-eau solaires
  • Les pompes à chaleur : eau/eau, air/eau, air/air
  • Les chaudières individuelles et collectives : condensation, basse température, biomasse
  • Les VMC : double flux, simple flux autoréglable et hygroréglable

Les ménages éligibles aux CEE

Pour bénéficier du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie, les ménages, locataires ou propriétaires, doivent être en situation de précarité énergétique. Le montant de l’aide dépendra des revenus du ménage, et ne doivent pas dépasser un certain plafond pour pouvoir en bénéficier.

 Île-de-France Autres régions 
Nombre de personnes composant le ménageMénages en précarité énergétiqueMénages en grande précarité énergétiqueMénages en précarité énergétiqueMénages en grande précarité énergétique
125 068€20 593€19 074€14 879€
236 792€30 225€27 896€21 760€
344 188€36 297€33 547€26 170€
451 597€42 381€39 192€30 572€
559 026€48 488€44 860€34 993€
Par personne supplémentaire+7 422€+6 096€+5 651€+4 412€

Pour bénéficier de l’offre, il convient de fournir un justificatif prouvant votre situation. Vous pouvez choisir l’un des documents suivants :

  • Votre avis d’imposition sur les revenus de l’année n-1
  • Un justificatif d’imposition sur les revenus de l’année n-1
  • Une facture énergétique, justifiant d’un tarif social
  • Une attestation de bénéfice d’un chèque énergie (ultérieur à 2018)

Le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie est cumulable avec plusieurs autres aides, telles que le crédit d’impôt transition énergétique, la TVA réduite, l’éco-PTZ et les subventions locales.

Comment fonctionnent les chèques énergie ?

Les chèques énergie misent en place par le Ministère de la transition écologique et solidaire, qui permet aux foyers modestes de régler les factures d’énergie de leur logement. Cette prime est accordée sous conditions de ressources, et une fois la demande faite, est transmise directement par courrier au bénéficiaire.

Quels travaux peuvent supporter les chèques énergie ?

Les chèques énergie permettent donc de régler :

  • Votre fournisseur d’énergie, pour vos factures d’électricité, de gaz, de fioul domestique, ou encore de bois
  • Les charges de chauffage
  • Certains travaux de rénovation énergétique

Lorsque vous payez un fournisseur ou un prestataire, avec un chèque énergie, celui-ci est tenu de l’accepter et n’a, en aucun cas le droit de le refuser. Vous pouvez signaler tout abus sur le numéro mis en place par le Ministère au 0 805 204 805.

Régler ses factures grâce aux chèques énergie

Il est possible de régler ses factures énergétiques grâce à un chèque énergie de plusieurs manières :

  • En ligne, sur le site internet dédié du gouvernement. Vous pouvez par ailleurs faire une demande d’automatisation, afin que le montant soit directement déduit de votre facture pour les années suivantes
  • Par courrier, en envoyant votre chèque à votre fournisseur. Vous devrez l’accompagner d’un document (facture ou échéancier), indiquant vos références clients, afin que le fournisseur puisse vous retrouver dans sa base client
  • Pour un achat de combustible, comme du bois ou du fioul, vous pouvez donner directement, en main propre votre chèque énergie au fournisseur

Faites attention lorsque vous utilisez votre chèque énergie, à ce que celui-ci soit toujours utilisable : ils sont valables jusqu’au 31 mars de l’année suivant leur date d’émission.


Vous pouvez aussi utiliser vos chèque énergie, si vous avez pour projet de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Pour pouvoir les utiliser, il est impératif que les travaux soient réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

bénéficier prime énergie économie

Eco PTZ : qu'est-ce que c’est ?

L’Eco-PTZ ou Eco-prêt à taux zéro, permet de financer des travaux d’économie d’énergie, sans appliquer de taux d’intérêt sur les sommes empruntées. Ce dispositif est accessible à tous, propriétaires, locataires ou bailleurs, quels que soient vos revenus. Pour pouvoir en bénéficier, il est nécessaire que la construction de votre logement soit terminée depuis au moins 2 ans, à la date des travaux, et qu’il soit déclaré comme étant votre résidence principale.

Les travaux éligible à l’Eco-PTZ

De nombreux travaux sont éligibles à l’éco-PTZ, et ils doivent correspondre à l’une des catégories ci-dessous :

  • Isolation de toiture
  • Isolation des murs
  • Isolation d’un plancher bas (vide sanitaire, sous-sol ou passage ouvert)
  • Remplacement de fenêtres ou portes-fenêtres simple vitrage
  • Installation ou remplacement d’un système de chauffage
  • Installation ou remplacement d’une production d’eau chaude sanitaire
  • Installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
  • Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable

Les plafonds de l’Eco-PTZ à respecter

Différents plafonds sont appliqués suivant les travaux que vous souhaitez réaliser (parmi la liste des travaux éligibles ci-dessus) :

  • Jusqu’à 15 000€ pour la réalisation d’une action (hors remplacement de fenêtre et porte-fenêtre)
  • Jusqu’à 7 000€ pour le remplacement de fenêtres ou portes-fenêtres
  • Jusqu’à 25 000€ pour 2 actions
  • Jusqu’à 30 000€ pour 3 actions ou plus
  • Jusqu’à 10 000€ pour la réhabilitation d’un système d’assainissement non-collectif

Le remboursement de l’éco-PTZ ne peut pas dépasser les 15 ans, et si vous souhaitez réaliser un second emprunt à taux zéro pour le même logement, il faudra atteindre au moins 5 ans et ne pas que la somme des 2 emprunts ne dépassent pas 30 000€.

Comment faire la demande de l’Eco-PTZ ?

Avant de faire votre demande de prêt à taux zéro, il faut avoir fait un devis des travaux que vous souhaitez réaliser. Une fois le montant connu, vous devrez remplir le formulaire “emprunteur” (télécharger le formulaire ici) et fournir à la banque de votre choix, l’attestation RGE de l’entreprise réalisant les travaux. Vous devrez aussi fournir un justificatif spécifiant que les travaux sont bien réalisés dans votre résidence principale, la date de construction de votre logement, et vos derniers avis d’imposition (d’autres documents peuvent vous être demandés).

Une fois le prêt signé, vous avez un délai de 3 ans pour réaliser les travaux, et vous devrez par la suite fournir toutes les factures émises une fois les travaux terminés.

Si vous le souhaitez, vous pouvez cumuler l’éco-PTZ avec les autres aides de l’Anah, des collectivités territoriales et des fournisseurs d’énergie.

Ma Prime Renov' : découverte d’une nouvelle aide

Ma Prime Rénov’ est la nouvelle aide créée par l’Etat, en fusionnant le CITE et l’aide “Habiter Mieux Agilité” de l’Anah, et mise en place début 2020. A ce jour, la moitié des foyers français peuvent en bénéficier, et l’Etat prévoit un élargissement des ménages à pouvoir en bénéficier d’ici 2021. Ce nouveau dispositif a pour but de simplifier les démarches et de rendre le processus d’obtention d’aide plus rapide. Pour bénéficier de la Prime Rénov’, il faut que le logement soit construit depuis au moins 2 ans, en être propriétaire et l’occuper en tant que résidence principale.

Quels sont les travaux éligibles ?

Ma Prime Rénov’ est une aide qui permet de réaliser de nombreux travaux d’amélioration de performance énergétique d’un bâtiment. Vous pouvez améliorer vos systèmes de chauffage, refaire l’isolation de votre logement ou encore réaliser un diagnostic de performance énergétique :

 Ménages aux ressources très modestesMénages aux ressources modestes
PAC géothermique, capteurs horizontaux et verticaux, chaudière à granulés10 000€8 000€
Chauffage solaire combiné, chaudière à bûches8 000€6 000€
PAC air/eau, chauffe-eau solaire, ventilation double flux4 000€3 000€
Poêle à granulés, cuisinière à granulés3 000€2500€
Poêle à bûches, cuisinière à bûches, partie thermique d’un équipement PVT eau2500€2 000€
Foyer fermé, insert, à bûches ou granulés2 000€1 200€
Chaudières gaz à très haute performance énergétique, raccordement aux réseaux de chaleur/froid, chauffe-eau thermodynamique, dépose de cuve à fioul1 200€800€
Audit énergétique500€400€
Isolation des murs par l’extérieur, toitures terrasses100€/m²75€/m²
Isolation thermique des parois vitrées100€/équipement80€/équipement
Isolation des rampants de toiture, plafonds des combles, murs par l’intérieur, protection des parois vitrées contre les rayonnements solaires25€/m²20/m²

Pour un même logement, il est possible de recevoir jusqu’à 20 000€ d’aide sur 5 ans.

Les conditions d’éligibilité à Ma Prime Rénov’

Ma Prime Renov’ est une aide qui peut être versée sous conditions de ressources. Les plafonds sont divisés entre les ménages aux ressources modestes et les ménages aux ressources très modestes, et différents entre l’Île-de-France et les autres régions.

 Île-de-FranceAutres régions
Nombre de personnes composant le ménageMénages aux ressources très modestesMénages aux ressources modestesMénages aux ressources très modestesMénages aux ressources modestes
120 593€25 068€14 879€19 074€
230 225€36 792€21 760€27 896€
336 297€44 188€26 170€33 547€
442 381€51 597€30 572€39 192€
548 488€59 026€34 993€44 860€
Par personne supplémentaire+6 096€+7 422€+4 412€+5 651€

Il est possible de cumuler Ma Prime Rénov avec les CEE, l’éco-PTZ, les chèques énergies, ou les aides des collectivités locales. Vous ne pouvez cependant pas la cumuler avec l’aide “Habiter Mieux Sérénité » de l’Anah.

Réaliser la simulation de sa prime énergie

Une fois que vous connaissez les différentes primes existantes afin de financer vos travaux de rénovation énergétique, il faut passer à l’opérationnel. Pour toute demande de prime, vous devez monter un dossier d’inscription. Mais avant de débuter vos travaux et de faire votre demande, procédez à la simulation de votre prime énergie. Cela vous permettra de savoir si vos travaux sont éligibles et quel sera le montant de l’aide. Nous vous rappelons que la prime énergie, lorsqu’elle est assimilée à la prime Coup de pouce ou à Ma Prime Renov’, se destine avant tout aux foyers les plus modestes. N’hésitez donc pas à consulter les conditions de ressources pour bénéficier d’une aide bonifiée et alléger plus encore le coût de vos rénovation.

Quelles sont les étapes pour bénéficier de sa prime ?

Pour bénéficier de la prime énergie, vous devez :

  1. Procéder à la simulation de votre prime énergie pour estimer le montant de votre aide.
  2. Créer votre dossier de demande de prime énergie.
  3. Réaliser vos travaux (par un artisan RGE).
  4. Finaliser votre demande en envoyant votre dossier à votre prestataire chargé de vous transmettre la prime (dans le cas de la prime Coup de pouce). 

Concernant la prime Coup de pouce, la prime énergie est redistribuée par des organismes privés. Selon l’offre que vous avez choisie, votre aide vous sera transmise par chèque, par virement bancaire ou par bon d’achat.

Quelles sont les conditions à respecter pour monter votre dossier ?

Bénéficier de sa prime énergie requiert de la discipline. De fait, vous devez connaître certaines conditions indispensable à l’obtention de votre aide énergétique. Sachez que si l’un de ces élément n’est pas respecté, votre demande sera rejetée :

  • Formuler votre demande avant le début de vos travaux.
  • S'assurer que votre habitat ait été construit depuis au moins 2 ans.
  • Vos travaux doivent être réalisés par un professionnel “Reconnu Garant de l’Environnement” (RGE).
La prime énergie, aussi appelée prime Coup de pouce, est accessible à tous les foyers français, quels que soient leurs conditions de ressource. Les ménages les plus modestes se verront cependant accorder une aide plus importante, afin de permettre à chacun de bénéficier de travaux d’amélioration énergétique de leur logement.
Le montant de la prime énergie varie en fonction des revenus du ménage, et se base sur les revenus fiscaux de ses occupants. Les ménages modestes, ou en situation de précarité énergétique, se voient accorder une aide plus importantes, afin de les aider à réaliser des travaux d’amélioration énergétique, et de réduire à termes leurs factures.
De nombreux travaux peuvent être réalisés grâce à la prime énergie. Vous pouvez notamment améliorer ou remplacer votre système de chauffage, par un plus performant. Vous pouvez aussi améliorer l’isolation de votre logement, pour les combles, les murs et les planchers-bas. Une aide précieuse quand on sait qu’une mauvaise isolation est responsable de près de 30% d’une facture de chauffage.
0 %
Des foyers français

50% des foyers français sont éligibles à Ma Prime Rénov’, la nouvelle aide mise en place début 2020 par l’Etat.