Tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage électrique

Accueil Comment et avec quels équipements chauffer son logement ? Tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage électrique
par Bertrand
Tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage électrique

A la découverte du chauffage électrique

Les logements modernes sont truffés de technologies, le tout fonctionnant à l’électricité. Les systèmes de chauffage ne passent pas au travers, et il existe de nombreux moyens, dispositifs et modèles sur le marché. Aujourd’hui, ce sont plus de 34% des foyers français qui sont équipés d’un chauffage électrique. C’est le chiffre le plus élevé en Europe, et ce notamment, grâce à l’importance du parc nucléaire en France. Prix, équipements, modèles, voici tout ce qu’il faut retenir sur le chauffage électrique.

Sommaire :

chauffage électrique thermostat

Comment fonctionne le chauffage électrique ?

Le chauffage électrique est le système le plus simple à mettre en place, car il a l’avantage de ne pas avoir besoin d’une tuyauterie particulière, comme le gaz par exemple, et se raccorde facilement sur les installations électriques des maisons. L’électricité a par ailleurs l’avantage d’être une énergie propre, qui émet peu de CO2. Cet argument peut être contesté lorsque l’électricité provient d’une centrale nucléaire, mais l’est beaucoup moins lorsqu’elle est issue d’une éolienne ou d’un barrage hydraulique. Les chauffages électriques ont aussi l’avantage de ne pas avoir besoin d’un entretien excessif, et ne sont généralement pas soumis à des contrôles annuels.

Cependant l’électricité a aussi ses défauts. C’est tout d’abord l’énergie la plus chère, loin devant le chauffage au gaz par exemple. Bien que les systèmes de chauffage électrique soient relativement abordables, la matière première l’est beaucoup moins. C’est aussi un mode de chauffage fortement décrié, pour plusieurs modèles, notamment car il ne permet pas de chauffer correctement et efficacement de grandes surfaces. Son temps de chauffage est souvent plus long que pour d’autres énergies, et la chaleur ne se diffuse pas toujours de manière homogène dans les pièces.

Chauffage électrique direct et indirect : quelle est la différence ?

Pour classifier les différents appareils de chauffage électrique, il convient tout d’abord de faire la distinction entre le chauffage direct et indirect.

  • Direct : ces modèles de chauffage vont faire fonctionner un appareil qui va diffuser sa chaleur dans la pièce. Il n’y a pas d’intermédiaire entre la source d’énergie et le chauffage
  • Indirect : l’électricité est utilisée pour faire chauffer une autre matière, généralement de l’eau, qui servira à alimenter le système de chauffage. On retrouve ce système pour les chaudières ou les pompes à chaleur.

Pour un chauffage électrique indirect, on parlera plus souvent d’un “chauffage central”.

Qu’est-ce qu’un chauffage électrique direct ?

Dans cette catégorie, nous retrouvons les modèles de radiateurs classiques, tels que les convecteurs, les panneaux rayonnants, les sèches-serviettes, l’accumulateur, le radiateur électrique à inertie, le radiateur électrique d’appoint. Le chauffage extérieur est lui aussi un chauffage électrique direct.Les chauffages électriques directs équiperaient près de 25% des foyers français. C’est le moyen de chauffage le plus simple et le plus basique : il transforme le courant en chaleur. Son installation est relativement simple et ne nécessite pas de gros travaux, un critère important, qui à l’avantage de limiter les coûts. Cependant, ce matériel n’est pas toujours très efficace. Les chauffages électriques directs ont le défaut de ne pas chauffer les pièces de façon uniforme : plus on est prêt de l’appareil, plus la chaleur sera importante et les zones les plus éloignées seront plus froides. Par ailleurs, ces dispositifs ont souvent une consommation d’énergie relativement élevée, pour une efficacité moindre. Pour les modèles les plus basiques, ce sont généralement de mauvais investissements, à cause de leurs performances en demi-teinte.

Qu’est-ce qu’un chauffage électrique indirect ?

On retrouve dans les systèmes de chauffage électrique indirect les pompes à chaleur, les chaudières ou les planchers chauffants pour les plus courants. Ces modes de chauffages transportent la chaleur grâce à un fluide (généralement de l’eau) afin de la redistribuer dans toutes les pièces de la maison. Contrairement aux chauffages électriques directs, la chaleur est diffusée de manière plus homogène. Par ailleurs, ces dispositifs nécessitent moins d’énergie pour fonctionner, ce qui se ressent sur la facture et sur leur impact sur l’environnement. Cependant, l’installation d’un chauffage de ce type est souvent plus compliquée : des travaux plus importants sont généralement nécessaires, ce qui augmente rapidement les coûts.

chauffage électrique salon

Quels sont les différents modèles de chauffage électrique ?

Parmi les différentes catégories de chauffages électriques, on retrouve plusieurs types de radiateurs, de pompes à chaleur ou encore de planchers chauffants. Mais alors, lequel choisir ?

Le basique : le convecteur électrique

C’est le chauffage électrique que tout le monde connaît puisque c’est le radiateur le plus classique. Celui-ci récupère l’air froid d’une pièce, pour le chauffer à l’aide d’une résistance électrique. Il a l’avantage de chauffer très rapidement, ce qui donne une impression de chaleur quasi instantanée dans la pièce. Cependant, plusieurs inconvénients prennent le pas sur ses qualités. En effet, l’air ambiant devient sec, ce qui a pour conséquence de soulever la poussière, provoque des maux de tête et assèche les yeux, la peau ou encore la gorge. Par ailleurs, le chaleur diffusée par ce type de radiateur n’est pas homogène. En effet, la température est très forte près du radiateur, mais diminue plus l’on s’éloigne de l’appareil. Enfin, les convecteurs électriques ne sont pas un investissement réellement rentable, car ce sont les modèles les plus énergivores.

Fonctionnement du radiateur électrique rayonnant

Aussi appelé radiateur électrique radiant, cet appareil se compose d’un panneau rayonnant, permettant de diffuser la chaleur. Une résistance électrique chauffe une plaque d’aluminium, qui va produire des rayons infrarouges, créant la chaleur. Tout comme le convecteur électrique, ce type d’appareil a l’avantage de diffuser la chaleur rapidement dans la pièce, de manière homogène. Cependant, une fois le radiateur éteint, plus aucune chaleur ne sera diffusée.

Comment fonctionne un radiateur électrique à inertie ?

Ces appareils ont la particularité de stocker la chaleur créée, et de la diffuser lentement dans la pièce, même lorsque ceux-ci sont éteints. Il en existe deux types à inertie, proposant des atouts différents :

  • Le radiateur à inertie sèche : une résistance chauffe un matériau permettant d’accumuler la chaleur (appelé matériau réfractaire), comme la stéatite, la fonte, la pierre de lave, la brique, la céramique ou le granit. Ces radiateurs ont l’avantage de diffuser la chaleur de manière régulière et sur de longues périodes, même éteints.
  • Le radiateur à inertie fluide : une résistance chauffe un liquide caloporteur, tel que de l’huile ou du glycol, qui va emmagasiner la chaleur, afin de la diffuser de façon homogène dans toute la maison.

Ces appareils ont la particularité d’être des chauffages électriques économiques, car ils sont généralement accompagnés de systèmes de régulation et de thermostats connectés, permettant de les faire fonctionner lorsque nécessaire. Cependant, le temps de chauffe est plus élevé que pour d’autres modèles, ce qui nécessite de plus anticiper ses besoins en chauffage.

À la découverte du radiateur électrique à accumulation

Sur le même principe que le radiateur à inertie, le radiateur à accumulation absorbe la chaleur grâce à un matériau réfractaire (pierre de lave, brique, fonte, etc). Il va accumuler de la chaleur la nuit, au moment des heures creuses, lorsque les prix de l’électricité sont au plus bas, et diffuser la chaleur stockée pendant les heures pleines. Ils permettent de réaliser de précieuses économies, mais sont cependant beaucoup plus volumineux que d’autres appareils.

Comment fonctionnent les planchers chauffants ?

Contrairement aux radiateurs dont la chaleur est émise à partir d’une zone précise, le plancher chauffant la réparti sur la totalité de la surface d’une maison. Aussi appelé plancher rayonnant, ce système permet de diffuser une chaleur douce et homogène, le tout à basse température. Le coût reste malgré tout assez élevé, et l’installation de ce type de chauffage est recommandée lors de la construction ou de la rénovation d’un logement, puisqu’il est nécessaire d’enlever tout le plancher pour poser tout l’appareillage.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

Ce système de plus en plus présent dans les foyers français, permet de récupérer les calories présentes dans l’air extérieur, afin de chauffer l’intérieur d’un logement. Il existe deux types principaux de pompes à chaleur :

  • La PAC air/air : elle utilise les calories présentes dans l’air, pour créer la chaleur par l’intermédiaire d’un fluide frigorigène et la diffuser grâce à une ventilation.
  • La PAC air/eau : son fonctionnement est similaire à son homologue air/air, mais a la particularité de pouvoir assurer la production d’eau chaude sanitaire pour un chauffe-eau par exemple.

Ce mode de chauffage est particulièrement avantageux car l’énergie produite par la pompe à chaleur est beaucoup plus importante que l’énergie nécessaire pour la faire fonctionner.

chauffage électrique cables

Les aides accessibles pour l'installation d'un chauffage électrique

Le chauffage est l’une des principales sources de dépense en énergie des foyers en France, et les systèmes les plus obsolètes font rapidement augmenter la facture. La solution la plus simple pour la diminuer, est de changer son installation, pour un chauffage électrique plus récent et plus efficace. Cependant lorsque l’on jette un oeil aux devis, les prix peuvent paraître exorbitants. Heureusement, il existe plusieurs aides et primes pouvant vous permettre de réduire les coûts d’installation d’un chauffage électrique.

A la découverte de la Prime Coup de pouce

Aussi appelée Prime énergie, la prime Coup de pouce permet de changer un système de chauffage vieillissant par un dispositif moins énergivore et plus respectueux de l’environnement. Grâce aux certificats d’économies d’énergie (CEE), mis en place par l’Etat, il est possible de rénover son installation, parfois, sans avoir à débourser 1 centime. Cette prime est accessible à tous les Français, et son montant va varier en fonction de la situation du ménage. La prime pour les ménages dits modestes sera par ailleurs plus élevée.

Nombre de personnes composant le ménagePlafonds de revenus du ménage en Île-de-FrancePlafonds de revenus du ménage pour les autres régions
125 068€19 074€
236 792€27 896€
344 188€33 547€
451 597€39 192€
559 026€44 860€
par personne supplémentaire+7 422€+5 651€

On retrouve plusieurs travaux éligibles :

 Prime pour les ménages modestesPrime pour les autres ménages
Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau4 000€2 500€
Pompe à chaleur hybride4 000€2 500€
Remplacement d’un convecteur électrique fixe par un appareil électrique très performant100€50€

Comment bénéficier de la TVA à taux réduit ?

D’ordinaire, la TVA est de 20% cependant, grâce à ce système, certaines installations peuvent voir leur TVA réduite à 10% ou 5,5%. Pour bénéficier de la TVA à 5,5%, il faut que les équipements et travaux effectués soient facturés par un professionnel. Par ailleurs, certains équipements de chauffage ne sont pas éligible à la TVA à 5,5%, mais peuvent bénéficier de la TVA à taux réduit à 10%.

Qu’est-ce que l’éco-prêt à taux zéro ?

L’éco-prêt à taux zéro est une aide permettant d’effectuer des travaux d’économie d’énergie grâce un prêt, auquel ne seront pas appliqués de taux d’intérêt. Tout le monde est éligible à l’éco-PTZ, mais il est nécessaire que le logement où seront effectués les travaux ait plus de 2 ans. Le plafond est de 15 000€ pour l’installation ou le remplacement d’un système de chauffage, mais si vous souhaitez réaliser d’autres travaux éligibles, comme l’isolation d’une toiture, le plafond peut être élevé jusqu’à un maximum de 30 000€.

Attention cependant, vous devrez rembourser votre prêt dans les 15 ans suivant son émission.

Comment bénéficier de Ma Prime Rénov’ ?

Ma Prime Rénov’ est l’aide la plus récente, créée en 2020 par l’Etat. Elle fusionne le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) et l’aide “Habiter mieux” de l’Anah. Ce dispositif permet de simplifier les processus d’obtention des primes, et à ce jour, la moitié des foyers français peuvent en bénéficier. D’ici 2021, le nombre de ménages éligibles sera élargi, afin d’en faire bénéficier le plus possible. Tout comme l’éco-PTZ, il est impératif que le logement est une ancienneté d’au moins 2 ans pour bénéficier de la prime, mais aussi d’en être propriétaire et de l’occuper en tant que résidence principale. Si vous remplissez ces caractéristiques, alors vous pourrez améliorer votre système de chauffage ! Ce sont principalement les pompes à chaleur qui sont visées par ce dispositif :

  • PAC géothermique : 10 000€ pour un ménage aux ressources très modestes et 8 000€ pour un ménage aux ressources modestes
  • PAC air/eau : 4 000€ pour un ménage aux ressources très modestes et 3 000€ pour un ménage aux ressources modestes

Attention cependant, Ma Prime Rénov’ est versée sous conditions de ressources, et varie en fonction de votre région :

 Île-de-FranceAutres régions
Nombre de personnes composant le ménageMénages aux ressources très modestesMénages aux ressources modestesMénages aux ressources très modestesMénages aux ressources modestes
120 593€25 068€14 879€19 074€
230 225€36 792€21 760€27 896€
336 297€44 188€26 170€33 547€
442 381€51 597€30 572€39 192€
548 488€59 026€34 993€44 860€
Par personne supplémentaire+6 096€+7 422€+4 412€+5 651€

Pour trouver le système de chauffage électrique parfait, il faut prendre en compte le confort que vous souhaitez avoir au sein de votre maison, le type de pièce qui sera chauffée ainsi que sa surface, et bien sûr, le prix qui jouera un rôle important dans la décision finale.

Pour choisir son chauffage électrique, il faut prendre en compte plusieurs critères, tels que la surface de votre maison, le nombre de personnes au sein de votre foyer, ou les températures moyennes de votre région.

Le radiateur à accumulation et le radiateur à inertie, sont des radiateurs très économiques, car ils permettent d’accumuler une quantité importante de chaleur, et de la diffuser de manière homogène et pendant longtemps.

0 %
de chauffages électriques

En 2020, environ 34% des foyers français sont chauffés à l’électricité.