Isolation de sa toiture par l’intérieur sans sous toiture : comment faire ?

Votre toiture ne possède pas de sous-toiture et vous vous demandez comment réussir les travaux d’isolation de votre toit ? On vous détaille toutes les méthodes dans notre article. Suivez le guide !

Isolation toiture par l’intérieur sans sous-toiture : quelles sont les étapes ?

Dans votre maison, la toiture est la principale source des pertes de chaleur. En effet, le toit est responsable de près de 30 % du total des déperditions thermiques de votre logement. Il est donc très important de considérer l’isolation de votre toiture comme le volet numéro 1 de votre projet d’isolation globale.

D’ordinaire, lors d’une isolation de toit, on utilise deux éléments principaux : 

  1. un écran de sous-toiture faisant office de pare-pluie ;
  2. et un pare-vapeur placé du côté intérieur. 

Or, s’il n’y a pas de sous-toiture, le matériau isolant est exposé à une détérioration plus ou moins rapide.

Comment effectuer alors une isolation de toiture par l’intérieur qui soit pérenne, sans sous-toiture ? Quelles précautions doivent être particulièrement prises en considération ? On fait le point dans notre article.

 

isoaltion par

 

Il est avant tout important de noter que l’écran de sous-toiture ne doit pas être confondu avec le pare-vapeur, ce dernier étant placé du côté chauffé !

Isoler sa toiture sans sous-toiture : les étapes obligatoires

Voici les règles à respecter en cas d’absence de sous-toiture :

  • Vous devez laisser une lame d’air régulière de 2 cm entre l’isolant et les liteaux (lattes) sur lesquels sont fixés les éléments de couverture. Cet espace permet une ventilation naturelle de la toiture et de l’isolation, ce qui évite à l’humidité de s’accumuler. Il faut aussi penser à poser un grillage à maille fine de chaque côté de votre toit afin d’empêcher l’entrée de petits animaux.
  • Préférez toujours un matériau qui résiste à l’humidité (pas de laine minérale, donc). Les meilleurs isolants sont les panneaux d’isolant synthétique (polystyrène ou polyuréthane) ou les isolants d’origine naturelle (laine de chanvre, liège expansé, fibre de bois). Le polyuréthane, notamment, est parfait pour les isolations de toiture, qu’on parle d’une ITI (isolation thermique par l’intérieur) ou d’une ITE (isolation thermique par l’extérieur). une isolation par l’intérieur avec polyuréthane ou une isolation par l’extérieur avec polyuréthane est donc à privilégier.

Sur le long terme cependant, l’absence de sous-toiture n’est pas stratégique. Lorsque les tuiles ou les ardoises montreront des signes d’usure, ou que vous rencontrerez des problèmes de moisissures (ce qui sera très probablement le cas), il sera de votre devoir de planifier leur remplacement et de poser par là même une sous-toiture. Il vous sera ensuite plus facile d’effectuer l’isolation de votre sous toiture en posant l’isolant entre les chevrons. Vous pouvez notamment apprendre à faire tenir de la laine de verre entre les chevrons (la laine de verre étant un des isolants les plus utilisés dans l’isolation de la toiture). 

Vous ne savez pas si votre toit possède une sous toiture ? L’astuce : si vous pouvez voir les tuiles directement au-dessus des chevrons, c’est qu’en effet, vous n’avez pas de sous toiture. 

Isoler son toit sans sous-toiture : les méthodes alternatives

Installer un écran de l’intérieur

Vous pouvez installer un écran de l’intérieur. Appliquez ensuite une couche imperméable à l’intérieur qui se terminera par une gouttière, qui  sera reliée à un tuyau d’évacuation. Vous devrez ensuite placer l’isolant du toit le long de la face intérieure du sous-toit, de sorte qu’il ne puisse plus absorber l’humidité.

Cette technique est certes moins chère qu’un nouveau toit à l’extérieur, mais ne nous ne vous la recommandons pas pour autant. En effet, votre toiture sera toujours en contact avec l’humidité et le risque de moisissure sera élevé en raison des ponts thermiques

Isoler le plancher de votre grenier

Vous ne possédez pas d’écran et vous ne voulez pas du grenier comme espace chauffé ? L’isolation du plancher du grenier est une solution parfaite pour vous ! Elle est en effet beaucoup moins chère que celle du toit, car le volume est plus petit et l’installation non seulement plus facile, mais aussi plus rapide. 

Zoom sur l’isolation d’une toiture par l’intérieur sans sous toiture

Qu’est-ce qu’une sous toiture ?

La sous-toiture est un film de protection placé entre la couverture de la toiture et le matériau isolant.

Son rôle ? Servir de couche protectrice à l’isolant contre l’humidité. En effet, les éléments naturels (neige, eau…) peuvent sérieusement endommager l’isolant si ce dernier n’est pas protégé, voire générer ce qu’on appelle un “tassement de matière” et provoquer une perte de performance isolante.

 

isoler toiture par l intérieur sans sous toiture prix

 

Vous avez un toit-terrasse ? L’isolation d’un toit-terrasse (ou isolation d’un toit plat) se fait toujours à priori par l’extérieur. En effet, ce type d’isolation permet une meilleure étanchéité du logement et la possibilité de continuer à y vivre durant les travaux, sans être dérangé par les artisans. De la même façon, l’idéal sera d’isoler votre toit-terrasse avec ossature en bois par l’extérieur. D’autant plus que vous pourrez le végétaliser, pratique lorsqu’on veut donner un aspect « vert » à sa maison !

L’isolation d’un toit-terrasse par l’intérieur génère par contre plusieurs problèmes : nécessité d’un double plafond, condensation importante, ensoleillement moindre. 

Un écran de sous-toiture est-il déjà installé ?

Si les rampants ne sont pas isolés dans votre habitation, s’assurer de la présence ou non d’une sous-toiture est un processus très simple.

Comment procéder ? Allez dans vos combles et scrutez la charpente. Si la partie inférieure des ardoises ou des tuiles est clairement visible, cela signifie qu’il n’y a pas de sous-toiture. Si par contre sous-toiture il y a, vous verrez distinctement un film entre la charpente et les éléments de couverture.

Notre conseil : si les rampants de votre toit sont isolés, il vous suffit d’en retirer un morceau et de voir si un film pare-pluie existe entre l’isolant et la couverture du toit.

Toit sans sous-toiture : quelles sont les normes à suivre ?

Les critères qui déterminent la pose nécessaire d’une sous-toiture

Les normes à respecter dans le cadre de la construction de logements sont édifiées par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) et sont disponibles via les Documents Technique Unifiés (DTU) auxquels doivent se référer les entreprises dans tous leurs projets de travaux. 

Ainsi, lors de travaux d’isolation de votre toit par l’intérieur sans sous-toiture, vous devrez logiquement vous référer au DTU toiture. Cette norme vous oblige à installer un écran de sous-toiture dans plusieurs cas. Les règles diffèrent en fonction de plusieurs éléments, que nous vous listons ci-dessous :

  • le type de toiture ;
  • l’inclinaison du toit ;
  • le matériau de couverture ;
  • l’isolant choisi ;
  • la localisation de votre logement (zone géographique).

Vous pouvez compter sur plusieurs aides de l’État pour isoler votre toiture. qui vont vous permettre de réduire le reste à charge de vos travaux. Attention cependant ! Les offres d’isolation du toit à 1 euro, bien que très alléchantes, n’existent plus. En effet, de nombreux professionnels peu scrupuleux en ont profité pour escroquer des particuliers qui se sont retrouvés avec des chantiers aux finitions douteuses voire dangereuses. Gardez aussi en tête que le prix d’une isolation du toit dépend de multiples facteurs : ITE, ITI, type d’isolant, type de toit (incliné ou plat).  

L’installation d’un écran de sous-toiture HPV, obligatoire dans certains cas

Par ailleurs, l’installation d’un écran de sous-toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d’eau) est obligatoire dans les situations suivantes :

  1. lorsque de la laine minérale est placée sous les rampants afin d’isoler les combles ;
  2. lorsque la couverture est composée d’ardoises posées à claire voie ;
  3. lorsque la couverture est en tuiles de terre cuite à emboîtement et que la pente de la toiture est faible ;
  4. si votre maison est placée en bordure de littoral ou en zone montagneuse (avec une altitude supérieure à 900 m).

Si l’isolation de la toiture ne respecte pas le DTU, l’assureur du logement est en droit de refuser de rembourser d’éventuels sinistres.

Sachez aussi que même si le DUT n’exige pas de sous-toiture, nous vous conseillons fortement son installation. Le coût de cette dernière est très peu élevé : de 2 € à 5 € le m² (pour un film HPV) qui protège efficacement le matériau isolant et prolonge sa durée de vie.

Le professionnel auquel vous ferez appel pour l’isolation de votre toiture par l’intérieur a le devoir de vous conseiller selon les caractéristiques de votre bien immobilier et les règles en vigueur dans votre région.

Quels sont les inconvénients de ne pas avoir de sous-toiture ?

Dans les logements construits avant la création de la première réglementation thermique, en 1974, il est fréquent qu’il n’y ait pas d’écran de sous-toiture. 

Les intempéries (pluie, neige…) peuvent alors créer des dégâts importants dans la toiture. L’humidité abîme en effet le bois des poutres et provoque une accélération de l’apparition de moisissures.

Aussi, si une maison a été construite sans sous-toiture, la seule manière d’ajouter ce film de protection est de retirer complètement les éléments de la couverture. De plus, si vous souhaitez faire une réfection de la couverture, vous pouvez toujours installer un pare-pluie

Par contre, dans le cadre d’une isolation par l’intérieur, l’installation d’une sous-toiture est impossible. Les caractéristiques de votre habitation doivent donc permettre de poser un isolant sans film de protection pare-pluie. Voici les deux éléments majeurs indiquant si vous pouvez poser un isolant :

  • la pente du toit de votre maison est élevée (supérieure à 60 %) ;
  • votre logement n’est pas dans une zone soumise à des vents violents.

Attention ! Si l’isolation de la toiture ne respecte pas le DTU, l’assureur du logement est en droit de refuser de rembourser d’éventuels sinistres

 

FAQ sur l’isolation de sa toiture par l’intérieur sans sous toiture 

Vous devez laisser un espace d’air entre l’isolant et les lattes (c’est sur ces lattes que sont fixés les éléments de couverture). C’est cet espace qui va permettre une ventilation naturelle de l’isolation et du toit, et éviter ainsi l’accumulation de l’humidité. Pensez également à installer un grillage à maille fine de chaque côté de votre toit afin d’empêcher l’entrée des petits animaux.

Pour vérifier s’il y a ou non présence d’une sous-toiture, montez dans vos combles et observez bien votre charpente. Il n’y a pas de sous-toiture si la partie inférieure des ardoises ou des tuiles est visible. Si à l’inverse vous apercevez avec clarté un film entre la charpente et les éléments de couverture… vous êtes en présence d’une sous-toiture !

À long terme, est-il viable de ne pas avoir de sous-toiture ? Pas vraiment… En effet, l’humidité (eau, neige…) va attaquer le bois de la charpente et provoquer des moisissures… Donc une fragilisation de cette dernière. Cependant, dans le cadre d’une isolation par l’intérieur, vous pouvez poser un isolant sans film de protection pare-pluie, à deux conditions : 

  • la pente du toit de votre maison est élevée (au-dessus de 60 %) ;
  • votre logement n’est pas situé dans une zone soumise à des vents violents.




Aliénor Guibert

Aliénor Guibert

Aliénor Guibert est une rédactrice passionnée et experte en rénovation énergétique, ayant une prédilection pour les pompes à chaleur, l'isolation et le chauffage à bois. Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor décide de mettre à profit son talent pour l'écriture en se spécialisant dans la rénovation énergétique.