Isolation des combles : les travaux d’efficacité énergétique

Accueil Le guide complet de l’isolation Isolation des combles : les travaux d’efficacité énergétique

Pourquoi isoler ses combles ?

Grand enjeu économique des foyers, la déperdition thermique représente le fléau des portefeuilles des ménages. Bien isoler son logement c’est agir contre ce gaspillage. Et dans ce combat, les combles jouent un rôle primordial. Responsable de près de 30 % de la perte de chaleur des logements, il devient un véritable enjeu à la fois économique et écologique. Cependant, avec la multiplication des connaissances techniques et prouesses technologiques, on peut facilement s’y perdre et se décourager. Dans cette optique, Prime travaux vous guide et vous accompagne pour faire le meilleur choix parmi la multitude d’offres d’isolation des combles.

Sommaire :

Pourquoi procéder à une isolation de ses combles ?

Vous l’aurez compris, isoler convenablement des combles est essentiel quand on parle d’optimiser les dépenses énergétique du foyer et réaliser des économies.

Chiffes sur l'isolation afin de comprendre l'importance d'une bonne isolation de ses combles

Concrètement comment ça marche ?

La principale source de perte de chaleur au niveau des combles se fait par le biais des interactions entre le milieu intérieur (comble) et le milieu extérieur (air). La chaleur monte et le toit, large surface en contact direct avec le vent, va alors favoriser les pertes d’énergie par un phénomène de convection. Pour faire plus simple, la différence de température entre l’air et l’intérieur des combles va favoriser les échanges et donc priver l’ensemble du foyer de la chaleur du chauffage en hiver et de la fraîcheur de la climatisation en été. Conclusion, ces combles peuvent à la fois affecter la planète, les économies et le confort de toute la famille. Sachant tout ça, a-t-on encore besoin de vous démontrer l’importance d’une bonne isolation de ses combles ?

Les avantages d’une bonne isolation de ses combles

Au-delà d’une réduction non négligeable des factures, une bonne isolation des combles permettra :

Et n’oubliez pas, une bonne isolation des ses combles doit être complétée par une isolation du toit, auquel cas l’optimisation de vos dépenses énergétiques ne sera pas maximale.

Quels sont les méthodes pour bien isoler des combles ?

Isoler ses combles c’est une chose, mais le faire bien, c’est mieux ! Il va donc falloir prendre en compte divers paramètres comme la structure de vos combles et la nature des matériaux à favoriser.

Comprendre la structure de ses combles avant de commencer les travaux d'isolation

Commencer par comprendre la structure des combles du logement permet d’éviter de perdre du temps et de l’argent. En effet, en fonction de leur structure, on va favoriser des techniques différentes. On distingue donc deux types de toits :

  • Les combles perdus ou non-aménageables. En général, ils résultent d’une hauteur libre inférieure à 1,80 m ou une pente de toit inférieur à 30°, empêchant ainsi de circuler librement dans ses combles. Si leur espace ne permet pas de créer une nouvelle pièce, il ne faut cependant pas négliger son isolation qui permettra, à terme, de faire des économies. L’isolation des combles perdus devient alors compliquée. Dans ces cas-là, le choix de l’isolant va devoir prendre en compte la nature complexe de la structure en favorisant les matériaux sous forme de rouleau ou de morceau. Il  faudra donc également prendre en compte le choix de la pose (insufflation, soufflage ou rouleau)
  • Les combles aménageables qui peuvent être utilisés et arrangés dans le but de créer un nouvel espace de vie. Si tel est le cas, la nécessité de l’isolation des combles devient plus évidente mais également plus simple puisqu’il n’y a pas de limite aux méthodes et aux matériaux utilisés : c’est vous qui choisissez en fonction de vos besoins !  Cette investissement peut s’avérer d’autant plus rentable qu’en plus de faire des économies, vous valoriser votre bien en créant un nouvel espace de vie. Cela s’applique également à une isolation d’un sous-sol. Cela vous permet alors d’agrandir votre surface habitable sans réaliser de trop gros travaux
Artisans travaillant pour l'isolation des combles

Une technique d’isolation adaptée à chaque type de comble

Quand il s’agit de comble perdus, leur accès n’est pas toujours garanti et donc les travaux d’isolations semble plus compliquées. Pas de problème ! Il existe diverses techniques répondant aux contraintes d’accessibilité de vos combles. Aujourd’hui, on en dénombre trois : 

  • Le soufflage : l’isolation par soufflage consiste en un dépôt d’isolant sous forme de morceaux au niveau du plancher des combles. Elle est rapide et très efficace mais doit être posée par un artisan agréé.
  • Le rouleau : technique la plus répandue consistant à la mise en place de grands rouleau d’isolant souples qui permettent d’épouser parfaitement les surfaces les plus biscornues
  • L’insufflation : c’est la moins répandue en ce qui concerne l’isolation des combles mais elle reste envisageable. Elle est similaire à la première technique à la seule exception que les morceaux d’isolants soufflés sont dispersés directement dans les murs ou les planchers.

Le choix du matériau : essentiel à l'optimisation de l'isolation des combles

Le pouvoir isolant des matériaux utilisés dans les travaux d’isolation repose sur deux facteurs :

Les 3 grandes familles d’isolant

Une fois le type de comble déterminé, vous aurez le choix entre trois grandes familles d’isolants thermiques :

Attention aux problèmes d’humidité ! Récurrente dans les logements, l’humidité peut venir compliquer la mise en place de matériel isolant. Comme pour les nuisibles, cela peut engendrer de l’insalubrité et même fragiliser la charpente. Il est donc essentiel d’adopter des matériaux d’isolation appropriés, aux propriétés imputrescible et perméable à l’eau pour ne pas venir aggraver les problèmes déjà existants. Attention donc aux isolants synthétiques, généralement peu conseillés dans les toitures humides à cause de leur forte étanchéité à l’eau. En plus d’une bonne isolation, aménager un système de ventilation efficace ne peut être que conseillé.

L’isolation certifiée

Pour assurer votre choix et éviter les catastrophes, vous pouvez faire confiance aux certifications misent en place par le gouvernement. Parmi elles, on retrouve :

Des certifications sont également disponibles pour l’isolation des fenêtres. Malgré tout, le plus judicieux reste de demander conseil auprès d’un professionnel de l’isolation pour vous aiguiller dans le choix de vos matériaux selon vos propres contraintes. Son expertise et son savoir-faire permettra de gagner du temps sur vos travaux d’isolation mais également de les optimiser le plus possible.

Isolation des combles : des travaux onéreux ?

Réflexion sur les différents paramètre pour isoler ses combles

Selon la superficie des combles, les travaux d’isolation peuvent parfois effrayer. Et pourtant, ce n’est qu’une idée reçue, car entre les aides mises en place par l’état ainsi que la diversité des matériaux qui se multiplient, vous avez de quoi trouver un compromis idéal grâce à une isolation gratuite et subventionnée.

Le coup de pouce de l'état

En 2020, l’état accélère les actions contre le gaspillage énergétique et met en place de plus en plus d’aides dans le but de vous accompagner dans vos travaux de rénovation et d’isolation. Parmi ces aides, on retrouve :

  •  MaPrimeRenov qui vient remplacer le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) et les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). Elle s’adresse essentiellement aux revenus les plus modestes pour permettre de rendre l’aide à la rénovation énergétique accessible à tous
  • Le CITE pour tous les autres ménages. Il s’élèvera à 15/m² pour les foyers aux revenus intermédiaires et 10€/m² pour les foyers les plus aisés. Attention cependant car en 2021, elle sera totalement remplacée par MaPrimeRenov
  • Les primes énergies du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE). Elles peuvent être cumulées avec les aides mentionnées précédemment et dépendent d’un ensemble de facteurs (niveau de revenus, superficie du logement et zone climatique). Récemment elles ont même lancé une campagne isolation des combles à 1 euro pour les particuliers, vous permettant de réaliser tous vos travaux d’isolation à moindre frais
  • L’Éco prêt à taux zéro accordé sans condition dans le cadre de l’isolation des combles d’un logement ayant plus de deux ans. De même que pour les primes énergies, l’Éco prêt à taux zéro est cumulable avec l’ensemble des offres mis en place par le gouvernement
  • Le taux de TVA réduit qui passe de 20 % à 5,5 % pour les travaux d’isolation réalisés par un professionnel dans un logement de plus de deux ans

Un projet rentable

L’investissement dans des travaux d’isolation de combles représente une stratégie d’économie sur le long terme. Malgré tout, on voit qu’elle est capable de devenir rapidement rentable. Si une mauvaise isolation des combles entraîne jusqu’à 30 % de perte thermique, son optimisation peut vous permettre de gagner tout autant. Même si le prix peut facilement varier en fonction des points précédemment évoqués (type de toit, d’isolant utilisé, de technique ou encore de professionnel sollicité), la rentabilité de votre projet peut se construire en quelques années seulement. De plus, si par la suite vous décidez de revendre votre maison, elle sera valorisée sur le marché de l’immobilier. Ajoutez à cela les différentes aides citées précédemment et vous n’aurez plus aucune excuse pour ne pas commencer vos travaux d’isolation des combles.

Ce qu’il faut retenir pour une bonne isolation de ses combles

Pour ne pas vous noyer sous la quantité d’informations énoncées ici, on va vous présenter un petit récapitulatif de tous les points à prendre en compte pour entamer dès à présent vos travaux d’isolation des combles :

Avec toutes ces informations, vous êtes devenu incollable (ou presque) en ce qui concerne les travaux d’isolation des combles. Vous pouvez désormais vous lancer dans des travaux pour réaliser des économies sur vos prochaines factures. Pour compléter et optimiser vos gains énergétiques, vous pouvez également envisager des travaux d’isolation des murs, des fenêtres et même du sol.

Les déperditions thermiques

  • toiture30%
  • murs20%
  • fenêtres15%
  • sol5%