Isolation des combles par soufflage : comment ça marche ?

Le soufflage : une technique pour faire des économies

Quand on parle d’isolation thermique, les combles sont bien souvent négligés. Et pourtant, à eux seuls ils représentent jusqu’à 30% des pertes de chaleur de votre foyer. L’isolation des combles devient alors un atout majeur pour optimiser et réguler ses dépenses énergétiques. Mais elle peut parfois paraître compliquée à appréhender et les paramètres à prendre en compte sont multiples. Afin de vous éclairer, nous vous proposons un petit tour d’horizon des techniques d’isolation des combles en commençant par le soufflage, allié imparable pour des travaux d’isolation simples, rapides et efficaces.

Sommaire :

Qu'est-ce que l'isolation des combles par soufflage

L’isolation par soufflage, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit tout simplement d’une technique utilisée par les professionnels pour isoler les combles perdus. Elle se démarque notamment par sa simplicité et sa rapidité à la pose, idéale pour ne pas être envahi par les travaux.

fenêtre de comble perdu

Comment ça marche ?

Cette technique utilise des isolants sous forme de morceaux. A l’aide d’une machine à souffler, les flocons d’isolant seront déposés et dispersés sur le plancher pour prendre tout l’espace de vos combles. Cela crée alors un manteau dont l’épaisseur peut être réglable afin de former une barrière efficace contre les déperditions thermiques. Notez cependant que cette technique nécessite obligatoirement la présence et le savoir-faire d’un professionnel de l’isolation. La cardeuse, ou appareil de soufflage, ne peut être manipulée que par un artisan spécialisé. De plus, si vous souhaitez bénéficier des nombreuses aides disposées par l’Etat, il est obligatoire de faire appel à un professionnel certifié de la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il pourra également vous conseiller sur l’isolant le mieux adapté à vos besoins.

Quel type de combles pour une isolation par soufflage ?

L’isolation thermique par soufflage est idéale dans le cas de combles non-aménageables. Ils se démarquent notamment par une faible hauteur sous plafond. Difficiles d’accès, les combles perdus peuvent s’apparenter à un casse-tête à isoler. Et pourtant il est très important de ne pas les négliger ! Qu’ils soient aménageables ou non, vos combles restent responsable de 30% des pertes d’énergie de votre logement. Bien les isoler c’est faire des économies non-négligeables sur toutes vos factures énergétiques.

Quel isolant utiliser pour optimiser son isolation des combles par soufflage ?

Utilisant un appareil particulier, l’isolation soufflée n’est pas adaptée à tous les types d’isolants. Il faut donc bien choisir celui qui répond à vos contraintes tant dans sa forme que dans son matériau.

L’isolant en vrac pour une bonne isolation par soufflage

Pour une isolation des combles par soufflage, vous n’avez d’autres choix que de recourir à un isolant en vrac. Se présentant sous la forme de petits morceaux, l’isolant en vrac est ce qui fait la force même de la technique. Aucune fixation ni adhésif nécessaire, les isolants sont directement soufflés sur le plancher pour former une couche supplémentaire entre l’air intérieur et l’air extérieur. Malheureusement, cela réduit obligatoirement la liste des isolants utilisables. Mais pas d’inquiétude, un grand nombre d’entre eux restent disponibles, de quoi satisfaire tous vos besoins !

Du naturel au synthétique : comment choisir son isolant ?

Il existe, parmi les isolants, trois grandes familles aux propriétés diverses :

  • Les isolants naturels : ils ont l’avantage d’être à la fois écologique et sains mais ont la mauvaise réputation d’avoir un prix élevé. Les isolants naturels se déclinent très bien en vrac parmi lesquels on retrouve, par exemple, les flocons d’ouate de cellulose ou le liège en granulé
  • Les isolants minéraux : ce sont les plus courants dans le milieu de l’isolation. Ils sont à la fois efficaces pour l’isolation thermique et phonique. La vermiculite est notamment très utilisée pour une isolation des combles perdus. On retrouve également toutes les sortes de laine (laine de verre, laine de roche) qui sont ininflammables (résistent au feu)  mais qui sont plus irritantes à la pose
  • Les isolants synthétiques : ils ont l’avantage d’être peu onéreux et se déclinent sous toutes les formes, même en vrac. Le polyester par exemple, peut être un allié de choix pour vos travaux d’isolation des combles par soufflage car il est très léger et facile d’emploi. Cependant, il n’offre pas la même isolation phonique que les isolants naturels ou même minéraux
maison avec deux personnes devant

L'isolation des combles par soufflage : les avantages et les inconvénients

Comme il n’existe pas de technique ultime, l’isolation des combles par soufflage présente des avantages comme des inconvénients. Néanmoins, en ce qui concerne vos combles perdus, cette technique deviendra un incontournable. 

Les avantages de l’isolation des combles par soufflage

Parmi ses nombreux avantages, on retrouve :

  • Une répartition de l’isolant homogène : même si la surface est difficile d’accès, le soufflage par cardeuse permettra une homogénéité de l’isolation lors de la pose
  • Des recoins des combles protégés : chaque recoin de vos combles sera accessible par les morceaux de l’isolant que vous avez choisi. Cela permet de limiter au maximum la formation de ponts thermiques
  • Une épaisseur modulable : avec des isolants en vrac, l’épaisseur de la plaque isolante est maîtrisée et peut être augmentée facilement
  • Une technique rapide : souffler les isolants ne nécessite pas plus d’une demie journée
  • Des aides au financement : étant un acte d’amélioration énergétique, l’isolation des combles par soufflage est éligible aux différentes aides et primes énergie qui viendront diminuer le prix de la rénovation. Par exemple, il existe la prime isolation à 1€

Isolation des combles par soufflage : les inconvénients

L’isolation des combles par soufflage ne convient pas à tous les cas de figure et peut présenter quelques inconvénients. Toutefois, ils restent très minimes et ne doivent donc pas vous écarter de la technique. Parmi ses inconvénients on retrouve :

  • La nécessité d’une intervention d’un professionnel : il est obligatoire de passer par un professionnel de l’isolation. Des frais supplémentaires qui peuvent être rapidement rentabilisés grâce aux conseils et savoir-faire de l’artisan
  • Des travaux bruyants : la cardeuse est une machine bruyante. Elle peut venir perturber la tranquillité de votre foyer mais pas de panique, les travaux ne durent pas plus d’une demie journée
  • Une technique réservée aux combles non-aménageables : de part son fonctionnement, cette technique ne peut être utilisée que lorsque l’on souhaite aménager son grenier. Cependant, si votre espace possède une hauteur suffisante et si le principe de l’isolation des combles par soufflage vous intéresse, une autre technique est possible, l’isolation par insufflation

Pour réduire ses dépenses énergétiques et améliorer le confort de l’habitation, le meilleur moyen est d’isoler son logement, surtout si cette isolation peut être gratuite. Pas toujours faciles d’accès, les combles perdus peuvent être un véritable casse-tête dans la réalisation de votre projet. Heureusement, des techniques comme l’isolation par soufflage ont vu le jour et représentent un allié de choix pour les charpentes les plus complexes. De plus des primes sont disponibles. Une aide de choix pour réaliser vos premières économies.

Isoler un comble non-accessible est primordial pour répondre à la nouvelle réglementation sur l’énergie mise en place par l’Etat. Cela vous permettra également d’améliorer le confort de vos espaces grâce à une membrane protectrice placée sous la toiture.

S’il doit être soufflé, l’isolant se présentera sous forme de morceaux. Plusieurs choix s’offre à vous : laine de verre, laine de roche, laine de bois ou encore ouate de cellulose sont de très bon isolants à souffler dans un comble.

L’humidité est un problème important qu’il ne faut pas négliger. Le projet de rénovation et les matériaux utilisés doivent le prendre en compte. Une membrane étanche ainsi qu’un bon système de ventilation sont à privilégier.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela. J'accepte Lire la suite