Isolation d’un sous-sol – pourquoi est-ce primordial ?

Accueil Le guide complet de l’isolation Isolation d’un sous-sol – pourquoi est-ce primordial ?

Comment réaliser l'isolation d'un sous-sol ?

Le sous-sol est une pièce à part entière, c’est pourquoi, au même titre que les autres pièces de votre domicile, vous devez procéder à son isolation. Nous allons voir ensemble, quels sont les moyens qui permettent d’isoler un sous-sol, qui est dans la plupart des cas, utilisé comme un lieu technique, d’aménagement ou de stockage. 

Sommaire :

Isolation d’un sous-sol : quelles sont les différentes manières ?

Pour isoler son sous-sol de la meilleure façon qu’il soit, il faut procéder aux même méthodes d’isolation qu’on adapte aux autres pièces d’une maison, en isolant les murs, le plafond et le sol. 

Comment isoler les murs de son sous-sol ?

ll est primordial d’isoler les murs d’un sous-sol pour éviter la capillarité. Ce phénomène est la remontée de l’humidité par les murs et ceci devient plus contraignant si celui de votre sous-sol est un mur porteur, car ces murs sont en lien directe avec toute la structure de la maison, en passant des planchers à la charpente. Entouré de terre, les murs d’un sous-sol sont difficilement atteignables par l’extérieur. Toutefois, si vous avez la possibilité de procéder à l’isolation par l’extérieur, faites-le. Ceci vous prendra plus de temps, mais la qualité et l’optimisation énergétique de votre pièce sera au rendez-vous. L‘isolation des murs par l’intérieur est donc plus courant et plus simple. Pour cela vous devrez simplement poser des panneaux isolants composés de polyuréthane, de polystyrène ou de fibre de bois, sur votre mur avec l’aide de colle ou de chevilles. L’épaisseur de ces panneaux est relativement fine, ce qui permet de ne pas réduire la taille de la pièce.

Comment isoler le plafond de son sous-sol ?

Identique au procéder qu’on applique sur un mur, il est possible d’isoler son plafond par le dessous ou bien par le dessus. L’isolation par le dessous est plus efficace, mais elle reste est plus difficile à mettre en place. Pour ceux qui se demandent s’il est nécessaire d’isoler son plafond parce que le sol de l’étage supérieur est isolé. La réponse est oui. Il y a une grande différence de chaleur ambiante entre un sous-sol et un rez-de-chaussée, c’est pourquoi il ne faut pas négliger son isolation. Cette démarche peut se faire grâce à trois méthodes distinctes :

L’isolation d’un plafond de sous-sol hourdis correspond à une méthode de vissage.

Comment isoler le sol de son sous-sol ?

Bien que ca puisse paraitre évident, le sol est le premier élément qui relie la terre à son domicile ce qui empêche toute isolation d’un sous-sol par le dessous. Ne vous inquiétez pas, l’isolation par le dessus fonctionne très bien et peut se faire avec : une chape isolante, un plancher hourdis ou bien avec des panneaux isolants. En fonction de la technique de pose, vous pourrez choisir les isolants suivants :

Quels sont les avantages et inconvénients d'une isolation d'un sous-sol ?

Il y a t-il des inconvénients à isoler son sous-sol ?

Nous sommes habitués à trouver des inconvénients en guise de contrepartie, mais pour ce qui est de l’isolation de votre sous-sol, il n’y en a pas. Même si vous y investissez du temps et de l’argent pour réaliser ces travaux, vous serez gagnant malgré tout. Sur le long terme, la hausse et vos besoins de réparer les dégâts engendrés par des problèmes d’humidité seront bien plus élevés que le coût initial des travaux. Parce que vous êtes obligés de faire des travaux d’isolation, autant les faire de la meilleure façon possible pour ne plus avoir besoin de s’en soucier. En prenant les travaux à votre charge, il faudra compter un coût par m² de :

Y a t-il que des avantages à isoler sous sous-sol ?

Oui, procéder à l’isolation de son sous-sol n’entraîne que des avantages, car rappelons-le, cette isolation vous permettra de bénéficier d’un meilleur confort, grâce à la diminution des ponts thermiques. De plus, cette optimisation vous permettra de réduire considérablement vos factures d’énergie, car vous n’aurez plus besoin de consommer autant. 

Sachez que ces frais peuvent être évités, car l’état encourage ce type de rénovation et impose aux fournisseurs d’énergie une aide de leur part pour vous accompagner dans la réalisation de ces travaux. Vous devrez vous adresser à votre fournisseur d’énergie en lui parlant de CEE (Certificat d’économie d’énergie) pour savoir si vous êtes éligible à l’isolation du sous-sol, pour 1 euro.

Comment savoir si mon sous-sol est bien isolé ?

Il y a plusieurs façons de savoir si votre sous-sol et mal ou pas du tout isolé. La première façon doit être un ressenti de votre part. Bien que votre sous-sol ne soit pas forcément une pièce à vivre, vous devez vous y sentir à l’aise. S’il fait anormalement chaud ou trop froid ceci doit vous mettre la puce à l’oreille. Dans un second temps si vous entendez les bruits extérieurs comme si leur provenance était à côté de vous, ceci est un autre signal d’un mauvais isolement, car une bonne isolation d’un sous-sol atténue toute nuisance sonore. Un autre indicateur plus visible se fait directement sur vos murs. Si ceux-ci présentent des traces d’humidités ou de moisissures, vous aurez la certitude que l’isolation est à refaire. Ce phénomène s’accompagne généralement avec une sensation de froid au toucher des murs. La dernière façon de repérer une mauvaise isolation se détermine avec le temps que vous mettez à chauffer votre pièce. Si vous jugez que votre sous-sol met énormément de temps à se chauffer c’est qu’il y a des pertes de chaleur, ce qui implique un problème d’isolation.

Qu'est-ce que je risque si je n'isole pas mon sous-sol ?

Une mauvaise isolation d’un sous-sol revient plus ou moins au même résultat que si vous n’isolez pas cette pièce. Les risques encourus impactent directement votre confort et votre consommation d’énergie, c’est pourquoi il est nécessaire de penser à cette isolation.

Isolation d’un sous sol : quels sont les inconforts causés par une mauvaise isolation ?

Lorsqu’une pièce est mal isolée, elle ouvre à tous les éléments extérieurs comme le vent, l’humidité, une opportunité de s’infiltrer dans votre domicile. Ce phénomène implique des sensations de courant d’air qui sont plus prononcés, lorsque vous vous rapprochez de vos fenêtres et de vos portes. Certains murs deviennent anormalement froids et des différences de températures se feront ressentir dans les pièces les plus proches du lieu dans lequel, l’isolation n’est pas faite correctement. Lorsque les températures montent, la maison aura du mal à conserver sa fraîcheur et sera naturellement réchauffée. À l’inverse, lors des chutes de températures, le processus de chauffage devient de moins en moins efficace, ce qui entraîne une hausse de consommation d’énergie.

Isolation d’un sous-sol : quel impact sur ma facture si je n’isole pas ?

Suite à l’infiltration d’un air plus chaud ou plus froid, votre chauffage ou votre climatiseur sera contraint d’utiliser plus d’énergie, pour compenser les infiltrations d’airs parasites. Inévitablement, si votre consommation d’énergie augmente, vos factures augmenteront proportionnellement à vos besoins. De plus, si de l’humidité arrive à s’installer chez vous en passant par le sol, votre déperdition thermique sera de plus en plus importante. Il faudra par la suite, réaliser des travaux de rénovation et d’isolation de votre sous-sol, pour mettre fin à votre surconsommation d’énergie, ce qui vous permettra d’alléger vos factures.

Lorsque vous n’isolez pas votre sous-sol, vous vous exposez à des courants d’airs parasites qui augmentent votre consommation d’énergie

Vous devez isoler votre sous-sol par les murs, le sol et le plafond, en respectant les conditions d’application des isolants en fonction du type de surface.

L’isolation d’un sous-sol ne représente aucun inconvénient et n’apporte que des avantages, c’est pourquoi il est indispensable d’entreprendre ces travaux

Le prix d’une isolation d’un sous-sol varie en fonction de la surface de la pièce, car il faut isoler chacun des éléments qui l’entoure en prenant en compte le type d’isolant que vous choisissez.