Isolation toit plat par l’intérieur : quelle efficacité ?

Primes Travaux > Isolation > Isolation du toit : tout savoir pour commencer ses travaux > Isolation toit plat par l’intérieur : quelle efficacité ?

Peut-on isoler un toit plat ?

Un toit mal isolé peut être responsable jusqu’à 30 % des déperditions énergétiques d’un logement. L’isolation du toit permet de profiter d’un confort thermique optimal hiver comme été. Les toits plats sont de plus en plus populaires, mais n’échappent pas aux règles d’isolation. Alors, quelle est la meilleure solution pour l’isolation d’une toiture terrasse ?

Qu’est-ce que l'isolation du toit par l’intérieur ?

On appelle un toit terrasse un toit plat, légèrement incliné entre 1 et 5 %. Cette inclinaison est nécessaire pour évacuer, et de ce fait, éviter la stagnation de l’eau de pluie. Accessible ou inaccessible, il est indispensable d’isoler correctement son toit terrasse pour assurer l’efficacité énergétique de votre logement.

Dans le cas d’une toiture plate, plusieurs techniques d’isolation sont possibles : l’isolation de la toiture chaude, la toiture inversée, la toiture mixte ou encore la toiture froide. Dans le cas d’une isolation de la toiture froide, l’isolant placé en dessous du support d’étanchéité (accueille le revêtement de la toiture). Cela fait que, comparé aux autres techniques d’isolation, l’isolant est directement confronté aux intempéries. Plus en détail, une toiture froide se compose (de l’intérieur vers l’extérieur) :

  • plafond ;
  • pare vapeur ;
  • isolant ;
  • support (avec lames d’air ventilées) ;
  • membrane d’étanchéité/revêtement.

Aujourd’hui, la technique d’isolation thermique de la toiture froide est très controversée. En effet, cette technique ne permet pas à l’air de circuler suffisamment entre les couches de l’insolation. Un manque d’étanchéité est causé par la lame d’air ventilée qui sépare l’isolant et la couverture. Sur le long terme, cela entraîne la formation de condensation au sein de la structure ce qui altère l’efficacité de l’isolant.

Dans le cas d’une isolation pour une toiture froide, il est recommandé de se tourner vers des isolants rigides (polyuréthane, polystyrène expansé ou extrudé) ou des laines minérales (laines de verre ou laine de roche). 

Isolation d’un toit terrasse par l’intérieur : les avantages et inconvénients

toit terrasse

Une isolation thermique par l’intérieur est adaptée à certains cas de figure. Moins populaire de nos jours, ce type d’isolation présente tout de même des avantages notables :

Avantages
Inconvénients
  • Augmentation du confort thermique et phonique au sein du logement

  • Diminution de la facture de chauffage

  • Possibilité de soutien au financement des travaux de rénovation énergétique grâce aux aides

  • Valorisation du bien immobilier

  • Technique d’isolation de toit plat la plus abordable

  • Gain d’espace au sein de la pièce isolée

  • Risque élevé de formation de condensation au sein de l’isolation

  • Risque d’apparition de fissures

  • Risque d’endommagement du pare vapeur placé au dessus du plafond lors de travaux

  • Risque élevé d’apparition de ponts thermiques

  • Les couches supérieures du toit sont soumises à une sensibilité plus élevée car ne sont pas protégées par l’isolant

L’isolation de la toiture par l’intérieur : une technique dépassée

Une efficacité controversée

L’isolation d’une toiture terrasse par l’intérieur n’est pas recommandée dans la plupart des cas. En effet, elle est à la source de nombreux problèmes d’étanchéité et de création de pont thermique. De plus, la présence d’humidité est très élevée ce qui, à terme, accélère la dégradation de l’isolant. L’isolation du toit par l’intérieur est donc principalement une solution pour les chantiers inaccessibles.

Quand opter pour une isolation d’une toiture terrasse par l’intérieur ?

Avant de déterminer le choix de la technique d’isolation retenue, il est indispensable d’analyser les contraintes d’un chantier. Il est toutefois fortement déconseillé de se tourner vers une technique d’isolation par l’intérieur. Cependant, dans certains cas, on ne peut pas éviter le choix de l’isolation de la toiture froide :

  • la toiture froide peut être envisagée dans un cadre ou la ventilation entre les couches est parfaitement contrôlée. En effet, le principal inconvénient de la toiture froide réside dans la formation de condensation au sein de la structure. Pour éviter un tel problème, les ventilations doivent être de la bonne taille pour garantir l’absence de condensation, par exemple avec l’installation d’une VMC ;
  • l’isolation de la toiture froide est également recommandée pour des maisons anciennes ;
  • l’installation d’un plafond suspendu ou faux plafond ;
  • dans un projet d’installation de piscine sur le toit ;
  • dans le cas où vous ne souhaitez pas changer la structure actuelle de votre toiture ;
  • dans un situation où le toit terrasse est limité en hauteur.

Si vous ne vous retrouvez dans aucun des cas cités au-dessus, privilégiez une isolation par l’extérieur.

Quelles sont les alternatives d’isolation de toiture froide ?

Avec ses nombreux inconvénients, l’isolation par l’intérieur est désormais à proscrire (hormis cas particuliers). Plusieurs autres solutions d’isolation de toitures plates existent afin de maximiser l’efficacité de l’isolation. Ainsi, vous pouvez choisir entre les éléments suivants :

  • toiture chaude : contrairement à la toiture froide, l’isolant de la toiture chaude est placé entre le pare-vapeur et la membrane d’étanchéité. Cette disposition supprime totalement les risques de condensation ;
  • l’isolation inversée : l’isolant est placé au-dessus de la membrane d’étanchéité. Elle est principalement retenue dans le cas de travaux de rénovation ;
  • règle des ⅔ ⅓ : dans ce cas de figure, en respectant une proportion de 2⁄3 d’isolant au-dessus du pare-vapeur et 1⁄3 d’isolant en dessous du pare vapeur. Cette technique est moins connue que les deux précédentes, mais toute aussi efficace.

Pour vous assurer de bénéficier de l’option la plus adaptée à votre intérieur, un professionnel saura vous guider tout au long du processus.

Quel isolant choisir pour une toiture terrasse ?

Plus fragile qu’un toit en pente, une toiture plate nécessite un isolant qui soit à la fois résistant aux chocs, mais également aux intempéries. Ainsi, plusieurs possibilités s’offrent à vous. De plus, celui-ci doit être adapté à la structure porteuse et au revêtement d’étanchéité. Il doit présenter une performance suffisante (calculée grâce à sa résistance thermique notée R) pour assurer un confort thermique pour votre habitation.

Les isolants sont classés en trois catégories : les isolants minéraux, les isolats naturels et les isolants synthétiques. Les toitures terrasses se distinguent en fonction de leur utilisation :

  • toiture inaccessible : l’espace n’accueille pas de piétons (ou seulement pour son entretien). On privilégiera des isolants synthétiques tels que la mousse phénolique ou encore naturel avec de la laine de roche ;
  • toiture accessible : utilisation de la terrasse comme un espace supplémentaire de votre habitation, possibilité d’aménagement. Le matériau retenu se doit d’être plus résistant. On privilégiera un matériau synthétique (polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane), reconnu pour sa robustesse, ou encore de la perlite, de la laine de roche ou du verre cellulaire.

Quel est le montant des travaux d’isolation d’un toit terrasse ?

Le montant des travaux d’isolation de votre toit plat est compris généralement entre 30 et 100 €/m2. Le tarif varie en fonction de plusieurs paramètres tels que la technique d’isolation retenue, l’isolant sélectionné ou encore l’accessibilité au chantier. N’hésitez pas à réaliser plusieurs devis chez des artisans certifiés RGE (Reconnus Garants de l’Environnement) afin de comparer les tarifs appliqués.

Demandez conseil à un professionnel afin de vous renseigner plus précisément sur les différentes possibilités adaptées à votre chantier. Enfin, plusieurs aides sont mises en place par l’Etat pour alléger les investissements dans les travaux de rénovation énergétique tels que MaPrimeRenov’ ou les CEE (Certificats d’Economie d’Energie).

Foire aux questions

L’insolation par l’intérieur d’une toiture terrasse est aujourd’hui une méthode dépassée. Autrefois favorite, elle est maintenant délaissée pour des techniques d’isolation plus efficaces telles que la toiture chaude, la toiture inversée ou encore la toiture combinée.

Comme pour un toit en pente, l’isolation est la clé pour supprimer jusqu’à 30 % des déperditions thermiques d’un bâtiment. Une fois la toiture isolée, vous réalisez des économies d’énergie tout en améliorant votre confort thermique et phonique.

Oui, il est tout à fait possible de réaliser des travaux de rénovation énergétique sur une ancienne toiture froide. Ainsi, vous bénéficierez à nouveau d’une isolation acoustique et thermique optimale.