Pouvez-vous réaliser une isolation extérieure pour 1 € ?

Sommaire

Friand d’économies d’énergie, vous souhaitez isoler vos murs et vous vous demandez s’il est toujours possible d’effectuer une isolation extérieure pour 1 € ? État des lieux des offres à 1 euro, cumuls des aides possibles, avantages de l’isolation par l’extérieur… Le point ici.

En résumé :

  • Jusqu’en 2020, le cumul de deux aides à la rénovation énergétique, le CITE (actuellement MaPrimeRénov’) et les primes CEE, permettait de bénéficier d’une isolation des murs extérieurs pour 1 euro seulement !
  • Ce type d’offres était une aubaine pour de nombreux Français. En effet, les travaux d’Isolation Thermique des murs par l’Extérieur (ITE) valent cher : comptez entre 110 et 230 €/m² en 2024.
  • Aujourd’hui, isoler votre façade pour un euro n’est plus possible. Un reste à charge de minimum 10 % doit exister après déduction des aides.
  • Toutefois, les nombreuses aides existantes ainsi que les évolutions des principaux dispositifs d’aides en 2024 peuvent vous permettre de réduire fortement le prix de votre ITE.
  • Sachez que l’ITE, bien que plus onéreuse que l’ITI (isolation des murs intérieurs), est également beaucoup plus efficace puisqu’elle supprime la totalité des ponts thermiques, entraînant une réduction de 20 à 30 % du montant de vos factures d’énergie.
isolation extérieur 1 euro

L’isolation extérieure à 1 € : de quoi parlait-on ?

L’origine des offres d’isolation à 1 euro

Le prix au mètre carré d’une isolation extérieure est élevé. En 2024, prévoyez un budget compris entre 130 et 230 euros. Ces offres d’isolation à 1 euro représentaient ainsi le seul moyen pour de nombreux ménages d’accéder à des travaux d’isolation.

Sachez que l’isolation à 1 € ne désignait en aucun cas une aide à proprement parler. Il s’agit avant tout d’une appellation commerciale.

On parlait de travaux d’isolation extérieure à 1 € lorsque le montant de deux aides, le CITE (devenu MaPrimeRénov’ en 2021) et les primes CEE, permettait aux foyers les plus modestes de bénéficier d’un reste à charge quasi nul, d’où le fameux euro symbolique.

En effet, les aides à la rénovation énergétique telles que MaPrimeRénov’, les primes CEE mais également les aides locales par exemple, sont pour la plupart accordées de façon proportionnelle aux revenus, ce qui expliquait que les ménages aux revenus les plus faibles bénéficient de montants importants. Avant 2020, les ménages les plus modestes pouvaient donc voir le montant des travaux d’isolation de façade réduit de presque 100 % !

Pourquoi les offres d’isolation extérieure à 1 € ont-elles disparu ?

Un démarchage téléphonique abusif

Certaines entreprises peu scrupuleuses cherchaient à joindre directement les particuliers, afin d’aboutir à une signature de contrat pour des travaux d’isolation extérieur. Les méthodes couramment utilisées par les entreprises mal intentionnées étaient les suivantes :

  • des appels à répétition ;
  • une insistance lors du démarchage ;
  • un argumentaire mensonger : généralement, l’interlocuteur affirmait que l’entreprise d’isolation était mandatée par un organisme officiel et que des pénalités financières étaient à prévoir en cas de refus.

Un remboursement mensonger

Certaines entreprises malveillantes demandaient à leurs clients d’avancer les frais de leurs travaux d’isolation extérieure. Pour y parvenir, ces dernières promettaient tout simplement un remboursement à la réception du chantier. Les clients se retrouvaient même parfois, et sans réellement le vouloir, à souscrire des prêts à la consommation de plusieurs milliers d’euros !

Des travaux aux finitions douteuses, voire inachevés

Bien souvent, les entreprises spécialisées dans la réalisation de travaux d’isolation à 1 € souhaitaient être les plus rentables possibles, en enchaînant les chantiers.

Résultat ? Les travaux étaient réalisés sans aucune rigueur, dans l’unique but de récupérer les primes. Ces entreprises étaient dans une logique de chantiers à la chaîne et abandonnaient toute notion de qualité ou de finitions soignées. Conséquences : les foyers ayant accordé leur confiance à ces entreprises, se retrouvaient avec des travaux d’isolation bâclés voire totalement inachevés.

Quelles sont les autres aides disponibles pour votre isolation extérieure ?

Bien que les offres d’isolation extérieure à 1 euro ne soient plus disponibles, d’autres aides financières existent afin de vous permettre de diminuer, parfois de façon importante, le coût de votre isolation extérieure :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • les primes CEE (primes énergie) ;
  • l’éco-prêt à taux zéro ;
  • le prêt avance rénovation (PAR) ;
  • l’exonération de taxe foncière ;
  • le chèque énergie ;
  • le taux de TVA réduit à 5,5 % ;
  • les aides locales.

MaPrimeRénov’

Cette aide, créée en 2021, remplace les aides Habiter Mieux Agilité de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et le CITE. Elle s’adresse à tous les propriétaires et copropriétaires occupants, ainsi qu’aux propriétaires bailleurs.

Les montants de l’aide dépendent des ressources annuelles du ménage. Si vous êtes un ménage considéré comme “très modeste” (catégorie MaPrimeRénov’ bleu), le montant de l’aide pour une isolation extérieure sera de 7 500 €.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-PTZ est un prêt sans intérêts (ils sont payés par l’État) permettant de financer le reste à charge des travaux de rénovation énergétique. Seuls les propriétaires peuvent le contracter, ainsi que les SCI et les syndicats de copropriétés. Pour une rénovation d’ampleur, comprenant plusieurs gestes de rénovation, dont une ITE par exemple, le montant du prêt peut grimper jusqu’à 50 000 euros.

Le prêt avance rénovation (PAR)

Le prêt avance rénovation (PAR) a été créé pour les Français aux revenus modestes, voire très modestes, ainsi que pour les seniors de plus de 60 ans. Il permet de financer des travaux de rénovation énergétique permettant de faire sortir un logement du statut de passoire thermique, classé F ou G au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). Ce crédit est garanti par une hypothèque sur le bien immobilier, avec une garantie publique de l’État de 75 %.

Le remboursement se fait lors de la vente du bien immobilier ou d’une succession. Ce prêt peut être accordé par un établissement de crédit ou une société de tiers-financement. Quatre banques proposent actuellement ce prêt :

  1. la Banque Postale ;
  2. le Crédit Mutuel ;
  3. le Crédit Agricole ;
  4. le CIC.

Le taux de TVA réduit de 5,5 %

Un taux de TVA réduit s’applique également aux travaux de rénovation énergétique. Ce taux, de 5,5 % au lieu des 20 % habituels, concerne la pose et le matériel et s’applique directement sur le devis de l’artisan en charge des travaux. Cela ne nécessite aucune démarche particulière.

L’exonération de taxe foncière pour les travaux d’isolation extérieure

Certaines communes offrent une exonération de la taxe foncière pour les travaux de rénovation énergétique comme l’isolation extérieure des murs.

Généralement accordée pour une durée de 5 ans, elle concerne les logements construits avant le 1ᵉʳ janvier 1989. De plus, le montant des travaux doit être supérieur à 10 000 € dans l’année qui précède l’exonération ou supérieur à 15 000 € dans les 3 ans précédant l’exonération.

Le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide destinée aux ménages modestes et très modestes afin de leur permettre de payer leurs factures d’énergie ou à financer des travaux de rénovation énergétique.

D’un montant allant de 48 à 277 euros, il aide au paiement des factures de chauffage si l’équipement est écologique et performant, mais peut également être utilisé pour régler les dépenses inhérentes aux travaux d’isolation extérieure.

Les aides locales

En plus des aides nationales, il existe des aides locales qui peuvent être spécifiques à votre région ou commune. Ces aides sont souvent cumulables avec les dispositifs nationaux et peuvent significativement réduire le coût de vos travaux. Vous pouvez retrouver ces informations sur le site de l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement).

isolation exterieur 1 euro maprimerenov

Quel est le meilleur isolant pour votre isolation extérieure ?

Une épaisseur d’isolant plus élevée pour une ITE

La question du choix de l’isolant est essentiel pour vos murs extérieurs. Le type de pièce et le type de murs à isoler doivent être pris en compte. L’épaisseur de l’isolant pour un mur extérieur devra en effet être plus élevée que l’épaisseur du matériau pour un mur intérieur.

Pour rappel, l’épaisseur de l’isolant est directement liée à la résistance thermique R. Ainsi, pour correctement isoler votre façade, choisissez un matériau dont le R est de 4 ou de 5 m2.K/W.

Et les isolants minces pour votre ITE ?


Les isolants minces, dont le R est compris entre 0,5 et 2m2.K/W, ne sont pas du tout adaptés à une isolation extérieure. Ils ne sont pas assez épais pour envelopper correctement la façade et pour absorber les chocs divers que peuvent subir les murs extérieurs. Ils seront en revanche parfaits pour isoler des murs intérieurs type cloisons.

Les isolants les plus adaptés à une isolation extérieure

Pour isoler les murs extérieurs, le polystyrène graphité est un excellent choix. Ce matériau, une évolution du polystyrène expansé (PSE), contient des particules de graphite qui améliorent ses performances thermiques de 10 à 20 %.

Un autre bon isolant est la laine de verre, couramment utilisée pour isoler les combles en France (75 % des combles sont isolés avec de la laine de verre). Incombustible grâce à sa composition minérale, la laine de verre est très performante pour l’isolation thermique et phonique des murs et notamment des murs extérieurs.

À noter que nombre d’isolants peuvent à la fois convenir pour une ITE et pour une ITI. Si vous avez un penchant pour le polystyrène afin d’isoler vos murs intérieurs, sachez qu’il peut également convenir pour l’isolation de vos murs extérieurs. Même chose pour le polyuréthane, la laine de verre, la fibre de coco ou encore la laine de bois.

Quels sont les avantages de l'isolation extérieure des murs ?

Une méthode qui combat les ponts thermiques…

Isoler ses murs par l’extérieur est devenu une technique incontournable dans le domaine de l’isolation. Enveloppant votre façade avec un isolant suffisamment résistant aux chocs et aux intempéries, elle permet de supprimer la totalité des ponts thermiques de votre logement.

… Et la surconsommation de chauffage

Avec l’ITE, fini les ponts thermiques donc plus besoin de chauffer excessivement votre bien, même si votre maison est ancienne ! En hiver, elle retient la chaleur à l’intérieur du logement, ce qui en fait une méthode idéale pour les murs en pierre, qui laissent souvent passer le froid. En été, elle maintient la fraîcheur, ce qui permet de rester dans le logement sans étouffer.

L’ITE : une technique qui ne réduit pas votre surface habitable

De plus, elle ne réduit pas la surface habitable et ne nécessite pas de quitter la maison pendant les travaux. C’est donc une technique qui permet d’éviter toute gêne durant le temps que durera le chantier puisque vous pourrez continuer votre vie quotidienne. Enfin, l’isolation extérieure des murs assure également un confort acoustique optimal.

FAQ sur l’isolation extérieure des murs à 1 euro

Les aides permettant de réduire le coût de son isolation extérieure comptent MaPrimeRénov’, l’éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ), la TVA réduite ou encore les primes CEE.

L’isolation extérieure des murs améliore l’efficacité énergétique de votre logement en réduisant les déperditions de chaleur, ce qui diminue la consommation d’énergie et les factures de chauffage. Elle réduit les ponts thermiques en enveloppant l’ensemble du bâtiment, éliminant ainsi les pertes de chaleur et les sensations de froid.

De plus, la surface de l’espace habitable est préservée, préservant ainsi l’intérieur du logement.

Aliénor Guibert

Aliénor Guibert

Aliénor Guibert est une rédactrice passionnée et experte en rénovation énergétique, ayant une prédilection pour les pompes à chaleur, l'isolation et le chauffage à bois. Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor décide de mettre à profit son talent pour l'écriture en se spécialisant dans la rénovation énergétique.