Pourquoi isoler sa façade par l’extérieur ?

Accueil Isolation Isolation des murs : les bonnes pratiques Pourquoi isoler sa façade par l’extérieur ?

Comprendre l'isolation des murs par l'extérieur

Vous souhaitez connaître les bénéfices d’une isolation des murs par l‘extérieur ? Retrouvez-les tous ci-dessous, on vous explique également quel budget prévoir et comment être soutenu financièrement !

Quels avantages à isoler la façade extérieure de son logement ?

Confort thermique et économies d’énergie

L’isolation thermique extérieure (ITE) permet de réduire de manière efficace les déperditions thermiques. Selon l’Ademe, ces dernières atteignent près de 25% rien que pour les murs, ce qui en fait la deuxième source de déperditions après le toit (30%). L’ITE permet notamment de : 

  • maximiser le confort thermique en venant à bout des parois froides en hiver et en laissant entrer moins facilement la chaleur en été. L’inertie du bâtiment est donc conservée ;
  • lutter efficacement contre les ponts thermiques étant donné que le bâtiment est enveloppé de façon uniforme ;
  • garantir la perspirance des murs pour une meilleure régulation de l’humidité ;
  • protéger les murs contre les variations climatiques étant donné que les parois sont moins soumises aux écarts de température.

Ainsi, réaliser ce type d’isolation permet de bénéficier par la suite d’économies d’énergie intéressantes, économies qui se répercutent directement sur vos factures ! Annuellement, et selon votre mode de chauffage, les économies peuvent atteindre en moyenne 443€ pour le gaz, 596€ pour l’électricité et 656€ pour le fioul.

Isoler sa façade pour son confort

Une méthode d’isolation pratique

Une isolation par les murs extérieurs vous permet de ne pas empiéter sur l’espace disponible à l’intérieur de votre logement. En effet, pour isoler correctement une maison, il est recommandé de recourir à un isolant d’une épaisseur de 15 cm à 20 cm. Sa surface reste donc totalement intacte. Étant donné que l’isolation se fait par l’extérieur, cette opération implique inévitablement un ravalement de façade. Il s’agit là d’un double bénéfice pour votre maison : en plus de l’améliorer en termes de performances énergétiques, sa façade retrouve une seconde jeunesse. L’autre atout non négligeable avec une isolation par l’extérieur réside dans le fait que vous n’êtes pas tenus de libérer les lieux au moment des travaux ! Et contrairement à une isolation par l’extérieur, votre intérieur pourra rester propre. Vous n’aurez pas non plus à préparer les lieux, comme déplacer les meubles ou à refaire l’électricité ou les plâtreries par la suite.

Attention : certaines contraintes existent

Si vous souhaitez réaliser un maximum d’économies d’énergie, l’isolation seule de la façade ne suffira malheureusement pas. En effet, il convient également de procéder à l’isolation des fenêtres et de la toiture, par exemple. En négligeant ces éléments, votre isolation de façade risquerait alors de ne pas être efficace de façon optimale.

Notez que l’isolation thermique extérieure peut parfois être confrontée à des contraintes architecturales. L’opération peut s’avérer beaucoup plus compliquée voire à éviter totalement. Une isolation des murs intérieurs peut être préférable pour certains logements en pierre, par exemple, afin de conserver tout l’esthétisme et le charme du bâtiment. Autre exemple, les immeubles Haussmanniens rendent une ITE beaucoup plus compliquée. Cela s’explique par la richesse des reliefs sur la façade, qui les caractérisent. Certaines démarches administratives peuvent également venir s’ajouter lorsque le logement est classé aux monuments historiques. Dans ce cas, il est obligatoire d’effectuer une demande de travaux et de permis de construire.

Isoler sa façade pour la chaleur du logement

Combien faut-il débourser pour une isolation des façades ?

Le prix d’une isolation extérieure

Pour une isolation extérieure, comptez en moyenne entre 120€ et 180€ par mètre carré pour un isolant recouvert d’enduit. Pour une isolation sous bardage, le budget à prévoir est situé entre 160€ et 230€ du mètre carré. Néanmoins, ces tarifs ne sont donnés qu’à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction notamment de : 

  • la surface totale à isoler : le coût total est proportionnel à la surface ;
  • du type d’isolant utilisé : qu’il soit minéral (laine de verre, laine de roche), synthétique en plastique alvéolaire (polystyrène extrudé, polyuréthane, polyisocyanurate) ou naturel en fibre animale ou végétale (fibre de bois, liège, chanvre, laine de mouton, plume de canards)  ;
  • des contraintes liées à la façade : certaines façades sont plus compliquées que d’autres à isoler et nécessitent donc plus d’heures de travail ;
  • des finitions ;

du coût de la main d’œuvre : il varie d’un artisan à l’autre.

Attention aux arnaques à 1€ !

Certaines entreprises spécialisées dans les travaux de rénovation énergétique tentent d’attirer des clients en mettant en avant des offres à un euro. Cependant, celles-ci n’existent pas réellement étant donné qu’il s’agit avant tout d’une appellation commerciale. Les offres à 1€ ne sont en réalité que le résultat du dispositif des CEE (Certificats d’Economie d’Energie), instauré en 2005 par la loi POPE. Ce système de pollueur-payeur vise à promouvoir une meilleure efficacité énergétique auprès des consommateurs. La prime est alors versée aux ménages qui ont entrepris des travaux de rénovation énergétique. Cette prime est plus importante pour les ménages les plus modestes, à tel point que certains se retrouvent parfois avec un reste à charge quasi nul ou à “un euro”. Ainsi, cette prime est soumise à des critères d’éligibilité basés sur le revenu et ne permet pas à tous les ménages de ne payer qu’un euro. Un artisan qui tente d’attirer des clients avec une offre à 1€ cache bien généralement des intentions frauduleuses. Les conséquences avec ce type d’entreprise sont souvent les mêmes : 

  • des travaux bâclés voire laissés à l’abandon ;
  • une mauvaise qualité d’isolant avec parfois des risques d’incendie ; 
  • un ravalement de façade inachevé
  • etc.

Pour les victimes, le poids économique peut s’avérer très lourd : la prime d’isolation de façade ne peut être versée qu’une seule fois et la remise en état devient alors entièrement à leurs frais.

Ne vous laissez pas prendre au piège ! Comment ? Certains signaux doivent immédiatement vous interpeller :

Techniques frauduleuses
Quelle réalité derrière ?
Démarchage, appels téléphoniques à répétition et avec insistance
La loi interdit désormais le démarchage téléphonique dans le cadre de travaux de rénovation énergétique
Volonté de vous faire signer au plus vite
L’entreprise souhaite sans doute que vous ne preniez pas connaissance de toutes les modalités du contrat, un clair manque d’honnêteté de sa part
L’entreprise se dit « mandatée par un organisme officiel »
Les services publics ne démarchent jamais les particuliers
Annonce de pénalités financières en cas de refus
L’entreprise veut vous faire peur et vous forcer à signer chez elle
L’entreprise propose une offre universelle à 1€
Impossible, il n’existe pas de telles offres : seuls les foyers les plus modestes peuvent se retrouver avec un reste à charge très faible grâce à la prime CEE
Proposition d’avance de frais avec promesse de remboursement
L’entreprise risque tout simplement d’empocher la somme et ne pas donner suite à vos travaux

Quelles aides pour financer mon isolation de façades extérieures ?

Isoler la façade de sa maison représente un coût important. C’est pourquoi, des aides financières existent. Certaines sont soumises à des conditions de revenus et sont parfois cumulables entre elles. Découvrez dans ce tableau l’ensemble des aides pour l’isolation des façades :

Type d’aide
Aide accordée
Conditions
Cumulable avec
Prime CEE
Versée proportionnellement aux revenus et généralement par des fournisseurs
Demande à réaliser avant signature de devis


Faire appel aux services d’un artisan certifié RGE


Ancienneté du logement : plus de 2 ans

Éco-PTZ


TVA à 5,5%

MaPrimeRénov’
Remplace le Crédit d’impôt pour la transition écologique (CITE)


Le montant varie en fonction de la nature des travaux et du niveau de revenus

Être propriétaire habitant


Ne pas dépasser un certain niveau de revenus


Ancienneté du logement : plus de 2 ans


Faire appel aux services d’un artisan certifié RGE


Pas d’éco-PTZ depuis 5 ans

Éco-PTZ


TVA à 5,5%


Chèque énergie

TVA à taux réduit
TVA fixée à 5,5% (habituellement à 20%)
Respect des critères de performance énergétique


Facturer les travaux et le matériel par une entreprise

Ma Prime Rénov’


Prime CEE


Éco-PTZ


Chèque énergie

Eco-PTZ
Prêt classique sans les intérêts


Versement maximal entre 7 000€ et 30 000€ selon les travaux

Demande possible jusqu’au 31 décembre 2021


Pas de condition de ressources


Respect des critères de performance énergétique

Ma Prime Rénov’


Prime CEE


TVA à 5,5%


Chèque énergie

Habiter mieux sérénité de l’Anah
Prise en charge à 50% du montant des travaux pour les revenus très modestes et à 30% pour les revenus modestes
Destiné aux revenus modestes/très modestes


Pas d’éco-PTZ depuis 5 ans


Ancienneté du logement : plus de 15 ans


Résidence principale


Habiter le logement durant 6 ans ensuite

Éco-PTZ


TVA à 5,5%


Chèque énergie

Aides des collectivités locales
Montant variable selon les collectivités
Critères d’éligibilité variables selon les collectivités
En fonction des collectivités
Chèque énergie
Montant attribué entre 48€ et 277€
Sous condition de ressources
Ma Prime Rénov’


Aides de l’Anah


Éco-PTZ


TVA à 5,5%

Foire aux questions

Tournez-vous vers un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce label permet notamment de bénéficier des aides de l’Etat. Il s’agit également d’une garantie quant au travail que fournira l’artisan. En effet, il atteste de son savoir-faire en matière de sécurité, de confort et d’économies d’énergie. Notez que ce label est attribué aux entreprises disposant d’une bonne santé financière.

Lorsqu’une entreprise vient vous démarcher, ne donnez jamais suite à ces appels. Ne cédez pas à la précipitation et renseignez-vous bien sur l’entreprise avant même de signer le devis (réputation, label RGE, respect des procédures, etc). N’effectuez les versements qu’après obtention d’une facture détaillée ainsi que d’une attestation de fin de travaux.

Deux méthodes existent pour isoler un logement par l’extérieur : 

  • l’isolation sous enduit : consiste à coller ou visser des panneaux isolants à la façade. Cette couche est recouverte d’un sous-enduit hydraulique ou organique, afin que les murs soient bien protégés. L’enduit vient ensuite finaliser le tout et donner l’aspect esthétique. Cette solution est la moins coûteuse, mais réalisable uniquement sur des murs sains (non fissurés et non touchés par l’humidité) ;
  • l’isolation sous bardage : se compose d’une ossature métallique fixée à la façade, sur laquelle les panneaux isolants sont ensuite vissés. Le bardage vient recouvrir le tout en dernier en tant que revêtement de finition. Cette technique est idéale en cas de problèmes d’humidité, de défauts ou d’irrégularités de la façade.
0 %
Des déperditions thermiques

25 % des déperditions thermiques sont causées par les murs ! En effet, les murs mal isolés sont la deuxième source de déperditions thermiques dans un logement, selon l’Ademe.