Pompe à chaleur dans une maison ancienne : quel type, quel modèle doit-on choisir ?

Sommaire

Souvent très énergivore, une maison ancienne a besoin d’être rénovée afin de stopper les déperditions thermiques et de pouvoir réaliser des économies d’énergie. Dans cette optique, l’installation d’une pompe à chaleur offre de nombreux avantages en remplacement de votre vieille chaudière. Quel type de PAC choisir ? Y a-t-il un modèle plus indiqué qu’un autre ? Le point ci-dessous !

En résumé :

Quel type de pompe à chaleur utiliser dans une maison ancienne ?

  • Pompe à chaleur aérothermique (air-air ou air-eau) : Idéale pour la rénovation des maisons anciennes en raison de son coût inférieur et de sa facilité d’installation.
  • Couplage PAC et chaudière : Combinez une pompe à chaleur avec une chaudière existante pour une efficacité optimale, surtout lorsque la PAC atteint sa limite de performance par temps froid.
  • Système hybride : Utilisation de la PAC pour le chauffage principal et la chaudière comme solution d’appoint pour un confort thermique maximal toute l’année.

Quel type de pompe à chaleur utiliser dans sa maison ancienne ?

Si vous habitez dans une maison ancienne, vous ne pouvez pas installer n’importe quel type de pompe à chaleur. Découvrons ensemble quelle PAC correspond le mieux à une habitation ancienne.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que l’entretien de votre pompe à chaleur est absolument obligatoire et ce, au minimum une fois une fois tous les deux ans !

Quelles sont les étapes pour installer une pompe à chaleur dans une maison ancienne ?

Étape 1 : faire réaliser le diagnostic thermique de sa maison

Avant de se pencher sur le type de pompe à chaleur à choisir pour votre maison ancienne, il convient d’abord de respecter quelques étapes. En premier lieu, la réalisation du diagnostic thermique de votre logement. Ce diagnostic vous permettra ensuite de déterminer les priorités en termes de rénovation énergétique : isolation, chauffage, climatisation.

Il convient de noter que l’installation d’une pompe à chaleur n’est avantageuse que si et seulement si l’isolation thermique de votre logement est performante.

En effet, une pompe à chaleur dans une habitation faiblement isolée ne sera pas efficace. Pourquoi ? Parce que la PAC sera obligée de consommer de façon trop importante et que le confort thermique de votre logement sera limité.

Bon à savoir :

Pour ne pas se tromper dans le choix de sa PAC, il convient de bien mesurer son COP (ou Coefficient de Performance). Le COP représente la puissance thermique produite par la PAC en consommant 1 kWh d’énergie. Par conséquent, cela signifie que plus le COP est important, plus la pompe à chaleur est efficace.

Étape 2 : choisir le bon type de pompe à chaleur pour sa maison ancienne

Votre diagnostic énergétique est effectué ? Parfait, vous pouvez maintenant choisir la PAC qui sera idéale pour votre maison ancienne : pompe à chaleur air-air ou PAC air-eau, en complément de votre chaudière ou en solution hybride…Vous n’avez que l’embarras du choix !

Une pompe à chaleur aérothermique pour sa maison ancienne

Pour la rénovation d’une maison ancienne, la pompe à chaleur aérothermique est idéale ! Moins onéreuse que les autres PAC, elle est également plus facile à installer dans le cadre de travaux de rénovation énergétique.

De plus, les travaux à effectuer afin de poser cette PAC sont peu conséquents et n’engendrent que peu de contraintes ! La PAC aérothermique capte en effet les calories de l’air pour ensuite les transformer en chaleur et diffuser cette dernière dans la maison.

Les deux types de PAC aérothermiques sont :

  1. la PAC air-air ;
  2. la PAC air-eau.

Si l’installateur peut facilement réaliser une pose de la pompe à chaleur air-air est très simple dans une maison ancienne, vous pourrez aussi très facilement procéder à la pose d’une pompe à chaleur air-eau s’il existe déjà un plancher chauffant.

Enfin, sachez que la pompe à chaleur aérothermique, qu’elle soit air-air ou air-eau, peut également être réversible : c’est-à-dire qu’elle possède une double fonction de climatisation et de chauffage dans votre maison.

Une pompe à chaleur couplée à une ancienne chaudière

Autre option : une pompe à chaleur que vous couplerez à votre ancienne chaudière (et si vous n’en possédez pas déjà une, vous pouvez tout à fait installer une chaudière d’appoint).

Quel est l’intérêt de cette alliance PAC/ chaudière ? C’est très simple : dès que la PAC atteint son point de bivalence (la température à partir de laquelle la PAC ne permet plus de chauffer de façon suffisante), la chaudière prend le relais afin que vous puissiez bénéficier d’un confort thermique optimal toute l’année !

Quel est le coût d’une pompe à chaleur pour votre maison ancienne ?

Vous vous en doutez, le prix d’une pompe à chaleur dépend en grande partie du type de PAC concerné. Une PAC air-eau n’a pas le même prix qu’une PAC air-air et une pompe à chaleur basse température n’a pas le même prix qu’un appareil à haute température.

Si, dans tous les cas, leur prix reste relativement élevé, des aides ont été mises en place par l’État afin de permettre aux particuliers d’acquérir ce système de chauffage sans trop grever leur porte-monnaie.

Quel est le prix d’achat d’une pompe à chaleur ?

Pour équiper sa maison ancienne d’une PAC, il faudra d’abord considérer la différence de prix d’achat de l’appareil :

  1. entre 6 000 € et 9 000 € pour une PAC air-air ;
  2. entre 9 000 et 16 000 € pour une PAC air-eau.

On le voit, le coût d’une PAC air-eau est bien plus élevé. Attention à bien prendre en compte vos besoins et votre budget maximum avant de foncer !

Changer le chauffage de ma maison ancienne : à quelles aides ai-je droit pour ma PAC ?

Voici la liste des aides pouvant vous permettre de réduire le coût de votre pompe à chaleur.

  1. MaPrimeRénov’ ;
  2. MaPrimeRénov’ Sérénité ;
  3. la TVA à taux réduit de 5,5 % ;
  4. les primes CEE (ou primes énergie) ;
  5. le prêt éco-PTZ (ou éco-prêt à taux zéro) ;
  6. le prêt Avance Rénovation ;
  7. les aides des collectivités locales.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur dans une maison ancienne ?

Les avantages d’une pompe à chaleur dans une vieille habitation

Si votre bâtisse est ancienne, vous avez déjà un système de chauffage. Aussi, vous pouvez coupler votre PAC avec votre ancien dispositif. Sinon, vous pouvez tout à fait remplacer votre ancien appareil (type chaudière fioul, gaz ou électrique) par une PAC.

De plus, une pompe à chaleur dans une vieille maison permet de chauffer ou de climatiser votre habitation en utilisant des énergies renouvelables. Certes, le fluide frigorigène peut être légèrement polluant et il y aura toujours une certaine consommation d’électricité, mais les économies d’énergie réalisées avec la PAC sont sans commune mesure !

Les inconvénients d’une pompe à chaleur pour un logement ancien

Attention cependant aux bémols : la PAC peut ne pas être suffisante en cas de température extérieure très froide (même si de plus en plus de modèles de PAC sont créés afin de pouvoir fonctionner de façon optimale dans des régions froides) pour couvrir tous les besoins en chauffage. Un système d’appoint sera nécessaire.

FAQ sur l’installation d’une pompe à chaleur dans une maison ancienne

Les maisons anciennes souffrent souvent d’une isolation peu performante et d’un système de chauffage énergivore. Installer une pompe à chaleur permet de faire d’importantes économies d’énergie puisqu’elle consomme relativement peu d’électricité pour une capacité de chauffage importante. 

Attention toutefois à ce que votre maison ancienne soit correctement isolée auparavant. Sans isolation performante, pas la peine d’installer une PAC, qui devra surconsommer pour contrer les déperditions thermiques !

Dans une maison ancienne, plusieurs choix sont possibles en termes de chauffage et, plus précisément, en termes d’installation de pompe à chaleur. Vous pouvez ainsi :

  • installer une PAC aérothermique (la moins chère et la plus indiquée en rénovation énergétique) ;
  • installer une PAC en complément d’une ancienne chaudière ;
  • coupler PAC et chauffage d’appoint.

Une pompe à chaleur possède un prix différent selon le type de PAC. Voici les coûts moyens de ces appareils ci-dessous. 

  1. entre 6 000 € et 9 000 € pour une PAC air-air ;
  2. entre 9 000 € et 16 000 € pour une PAC air-eau.
Aliénor Guibert

Aliénor Guibert

Aliénor Guibert est une rédactrice passionnée et experte en rénovation énergétique, ayant une prédilection pour les pompes à chaleur, l'isolation et le chauffage à bois. Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor décide de mettre à profit son talent pour l'écriture en se spécialisant dans la rénovation énergétique.