Quel est le prix d’une pompe à chaleur air-air ?

Vous avez pour projet d’investir dans une pompe à chaleur air-air pour votre logement ? C’est une excellente idée, car ces modèles sont faciles à installer, permettent de réaliser de belles économies d’énergie tout en garantissant un véritable confort thermique. Mais avant de passer à l’acte, il est important d’estimer combien cette opération va vous coûter, depuis l’achat de l’appareil jusqu’à son utilisation, en passant par la pose et l’entretien. Enfin, des aides financières existent sous certaines conditions. Découvrez donc dans cet article tout ce qu’il faut connaître sur le prix d’une pompe à chaleur air-air.

 

Sommaire :

  1. Prix pompe à chaleur air-air : quels sont les coûts ?
  2. Prix pompe à chaleur air-air : quels sont les frais annexes ?
  3. Quelles sont les aides pour ma pompe à chaleur air-air ?
  4. Pourquoi choisir une PAC air-air ?
  5. FAQ sur le prix de la pompe à chaleur air-air

Prix pompe à chaleur air-air : quels sont les coûts ?

Prix pompe à chaleur air-air : quels critères le font varier ?

Le prix d’une PAC air-air dépend de plusieurs critères, essentiels pour faire une estimation précise. En effet, la zone géographique de votre logement joue par exemple sur le type d’installation nécessaire, car des températures négatives fréquentes nécessitent des modèles plus puissants et/ou des systèmes de chauffage d’appoint. Voici quelques éléments supplémentaires qui influenceront le prix de votre PAC air-air

 

  • la superficie à chauffer : le prix augmente avec celle-ci ;
  • la puissance de la PAC retenue : les PAC les plus puissantes sont aussi les plus chères ;
  • le Coefficient de Performance (COP) : une PAC avec un COP élevé vaut plus car elle est plus performante ;
  • le nombre de ventilo-connecteurs nécessaires : une PAC multi-split (plusieurs unités de ventilation) coûtera plus cher qu’une PAC mono-split (une seule unité de chauffage) ;
  • la taille de l’installation : de même, le prix grimpe avec la taille du système de chauffage ;
  • la qualité d’isolation de votre maison : un logement mal isolé nécessitera un chauffage d’appoint, qui induira des coûts supplémentaires ;
  • la réversibilité de l’appareil : une PAC air-air réversible a un prix supérieur à une PAC non réversible ;
  • le coût de la main d’œuvre nécessaire à la pose de votre nouveau système de chauffage.

Vous pouvez d’ores et déjà constater qu’il existe de nombreux modèles de PAC air-air, adaptées à différents types de besoins et d’usages.

Prix pompe à chaleur air-air : quel est le prix d’achat de l’appareil ? 

Le prix d’une PAC air-air dépendant de nombreux critères, il est possible d’en trouver (pose comprise) pour un prix allant de 5 000 € environ à plus de 15 000 € (dans le cas particulier de très grandes surfaces à chauffer). 

Si vous souhaitez procéder à l’installation d’un modèle réversible, qui vous permettra de climatiser votre logement lors de périodes de fortes chaleurs, comptez au moins 100 €/m2.

Ce prix est justifié par une grande efficacité thermique, et reste inférieur à ceux des pompes à chaleur hydrothermiques ou géothermiques. De plus, un tel investissement est généralement amorti en 10 ans.

L’installation et la pose de la PAC air-air est généralement assez simple, et comprise dans le prix d’achat. Les frais d’installation représentent environ 10 % du coût du matériel.

Prix pompe à chaleur air-air : quels sont les coûts annexes ?

Quels sont les frais de fonctionnement d’une PAC air-air ?

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air est assez simple : une PAC air-air a besoin d’électricité pour fonctionner et transformer les calories présentes dans l’air extérieur en air chaud à diffuser dans votre maison. Plus il fait froid, plus votre appareil consommera de l’énergie.

En général, retenez qu’une pompe à chaleur air-air a des frais de fonctionnement de l’ordre de 2,3 € à 3,7 € par m2 et par an. 

 

Quel est le prix d’entretien d’une PAC air-air ?

Et oui, l’entretien d’une pompe à chaleur air-air a un coût, qu’il convient de prendre en compte. En effet, pour éviter toute fuite du fluide frigorigène, les PAC doivent être contrôlées par un technicien Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) et ce, tous les deux ans.

Le prix d’une intervention hors-contrat est d’environ 150 € pour la plupart des modèles, mais vous pouvez faire le choix d’opter pour un contrat d’entretien avec une entreprise labellisée RGE, ce qui vous permettra de bénéficier d’une intervention rapide en cas de panne de votre PAC. Le coût d’un tel contrat varie de 200 à 300 €.

Quelles sont les aides pour ma pompe à chaleur air-air ?

Moins écologiques que leurs cousines géothermiques et air-eau, les PAC air-air ne permettent pas de bénéficier de toutes les aides financières encourageant la rénovation et la transition énergétique des bâtiments. Ainsi, vous ne pourrez par exemple pas bénéficier de MaPrimeRénov’ en optant pour un tel modèle.

Cependant, il est possible sous certaines conditions de bénéficier des aides suivantes :

 

  • MaPrimeRénov’ Sérénité : (ex-Habiter Mieux Sérénité) est une aide mise en place par l’Anah.C’est une aide versée pour la réalisation d’un bouquet de travaux, autrement dit plusieurs actions de rénovation énergétique au lieu d’une. Si l’installation de votre nouvelle pompe à chaleur air-air en fait partie, vous pouvez demander MaPrimeRénov’ Sérénité ;
  • les primes CEE (tirées des Certificats d’Economie d’Energie) : le principe est simple : une prime permettant de réduire le montant de travaux de rénovation énergétique est versée aux particuliers éligibles par des entreprises utilisant des énergies polluantes (acteurs de la grande distribution, fournisseurs d’énergie). Une fois leur quota de primes versées atteint, ces sociétés reçoivent des certificats (les fameux CEE), prouvant qu’elles s’inscrivent bien dans l’effort de transition énergétique impulsé par l’État.  

Vous pouvez ainsi obtenir une prime énergie EDF, une prime énergie TotalEnergies, ou encore une prime CEE Leclerc par exemple.

  • des aides des collectivités locales et territoriales : en fonction de votre lieu d’habitation. Renseignez-vous sur le site de l’ANIL ou de des collectivités en question. 

Pourquoi choisir une pompe à chaleur air-air ?

Au fait, pourquoi effectuer l’installation d’une PAC air-air pour son chauffage et sa climatisation ? Zoom sur les principaux atouts de ce système de chauffage innovant ! 

 

Quels sont les avantages de la pompe à chaleur air-air ?

De plus en plus plébiscitée par les Français, la PAC air-air revêt de multiples avantages. Les voici ci-dessous. 

  • la pompe à chaleur air-air est un dispositif de chauffage dont le coefficient de performance est de 3 pour une consommation d’électricité de 1 kW ;
  • elle est parfaitement adaptée pour les habitations qui possèdent des radiateurs électriques ;
  • la PAC air-air est modulable pièce par pièce ; 
  • sa capacité de chauffage est assez étendue pour toutes les pièces d’une maison ;
  • c’est un dispositif de chauffage composé d’éléments davantage sommaires que ceux d’une pompe à chaleur géothermique (qui soutire son énergie de la terre) ou hydrothermique (qui puise son énergie de l’eau) ;
  • elle peut être gainable : une PAC air-air gainable possède un réseau de distribution pouvant tout aussi bien être dissimulé dans un système de faux plafond, que dans les combles, voire même sous le plancher. Ce type particulier de PAC air-air allie esthétisme et praticité ;
  • idéale durant la saison hivernale pour le chauffage, elle est également parfaite par temps chaud car elle peut aussi servir de système de climatisation. C’est pour cette raison que ce système est appelé pompe à chaleur réversible ;
  • elle garde son efficacité et ce, malgré des changements de l’air extérieur qui peuvent être soudains ;
  • comme vu précédemment, l’installation d’une PAC air-air s’effectue facilement ;
  • elle possède un ventilo-convecteur, ce qui la rend programmable à distance. 

Quels sont les quelques inconvénients de la PAC air-air ?

Malgré ses nombreuses qualités, la PAC air-air possède également quelques défauts, que nous vous listons ci-dessous. 

  • contrairement à d’autres pompes à chaleur, la PAC air-air ne permet pas de produire de l’eau chaude sanitaire ;
  • directement lié au point précédent, elle nécessite donc un système d’appoint complémentaire destiné à l’eau courante dans une demeure, ce qui génère une dépense additionnelle ;
  • ce type de PAC commande le passage d’un réseau de gaines de soufflage de l’air ;
  • c’est un appareil assez bruyant ;
  • ce type de PAC n’est pas éligible aux aides de l’État dans la stratégie énergétique.

 

Comment fonctionne une PAC air-air ?

Les éléments qui composent une PAC air-air 

La PAC air-air se compose généralement de deux unités. 

  1. une unité extérieure qui capte la chaleur de l’air extérieur et élève son niveau de température ;
  2. une unité intérieure qui restitue la chaleur dans le logement. Notons qu’il peut y avoir plusieurs unités intérieures selon la surface à chauffer.

Ces unités sont reliées entre elles par des liaisons où circule un fluide frigorigène en circuit fermé. Il change d’état selon les éléments qu’il traverse, ce qui permet une élévation de la température entre la source froide et la source chaude. Voici ces éléments et les changements d’état du fluide associés :

  • évaporateur : le fluide se vaporise sous l’effet de la chaleur de l’air extérieur ;
  • compresseur : la pression du fluide augmente, ce qui élève sa température ;
  • condenseur : le fluide se condense. L’énergie libérée est cédée à la maison ;
  • détendeur : la pression du liquide diminue et sa température s’abaisse.

Pour effectuer ce cycle, la PAC consomme de l’électricité nécessaire au fonctionnement des composants (principalement au niveau du compresseur). 

 

Les différents types de PAC air-air 

On trouve divers types de PAC air-air. Les voici ci-dessous : 

  1. les PAC air-air à éléments séparés : comme nous l’avons vu plus haut, ce sont des PAC composées d’une unité extérieure (captage des calories) et d’unités intérieures (distribution de la chaleur). Les unités intérieures peuvent prendre différentes formes (plafonnier, console, ou unité murale par exemple) ;
  2. la PAC air-air monobloc : elle regroupe l’unité extérieure et l’unité intérieure au sein d’un même module généralement placé dans les combles. L’air chaud est distribué par un réseau de gaines.

Le Coefficient de performance ou COP 

Le COP traduit l’efficacité de la pompe à chaleur pour une température donnée. Un COP de 4 signifie que la PAC produit 4 kW pour 1 kW consommé soit 75 % « d’énergie gratuite ». 

On trouve aussi parfois le SCOP (coefficient de performance saisonnier) qui est mesuré sur toute une saison de chauffe. 

La puissance d’une PAC air-air 

La pompe à chaleur air-air possède une puissance dégressive. En effet, l’unité extérieure est sensible au gel et au grand froid. Pour contrer cela, la PAC doit réaliser un cycle de dégivrage pendant lequel elle ne peut plus assurer la fonction de chauffage. 

De plus, la puissance délivrée chute également en cas de températures basses. Ainsi, une PAC air-air de 8.8 kW ne pourra délivrer que 6.1 kW lorsque la température est de -7°C, autrement dit une baisse de 31 % de sa puissance nominale.

Pour plus de confort, n’hésitez pas à vous tourner vers la technologie Inverter. Attention, le terme « Inverter » ne signifie pas que la PAC air-air est réversible mais désigne la régulation du compresseur. Une régulation de type « Inverter » a pour mission de faire varier la vitesse du compresseur pour moduler la puissance de la PAC. Le résultat ? Des températures plus homogènes et un confort augmenté ! 

 

Zoom sur la climatisation 

Comme nous l’avons vu précédemment, la PAC air-air peut être réversible. Ce système de climatisation permet de rafraîchir la pièce en été et de la refroidir en hiver. Ces modèles deux-en-un sont très pratiques dans le sud de la France où le besoin en climatisation est important durant les beaux jours. 

Cette solution pollue d’ailleurs moins qu’une climatisation électrique ! Elle est donc plus respectueuse de l’environnement qu’un autre système de chauffage ou de climatisation. 

De nombreux modèles sont disponibles sur le marché. Par exemple, la nouvelle gamme Multi + du constructeur Daikin permet de connecter une seule unité extérieure avec un maximum de 3 unités intérieures et un ballon d’eau chaude sanitaire de 90 ou 120 litres. Ce modèle de Daikin est par ailleurs un modèle à prix abordable. 

FAQ sur le prix de la pompe à chaleur air-air

Le prix de la pompe à chaleur air-air varie de 5 000 € à plus de 15 000 € (dans le cas particulier de très grandes surfaces à chauffer). 

Pour un modèle réversible, qui va assurer la climatisation de votre maison lors de périodes de fortes chaleurs, comptez au moins 100 €/m2.

Dans tous les cas, demandez différents devis auprès de professionnels certifiés. Nous vous conseillons un minimum de trois devis afin de pouvoir choisir votre artisan en toute connaissance de cause.

Non, une PAC air-air ne permet pas d’obtenir de l’eau chaude sanitaire (ECS). Si vous souhaitez un modèle compatible avec la production d’eau chaude sanitaire, optez pour une pompe à chaleur air-eau.

Une PAC air-air dispose d’une espérance de vie d’environ 20 ans, avec des variations selon les modèles. Pour la préserver au maximum, il est important de l’entretenir régulièrement et de porter une attention particulière à son compresseur, pièce essentielle du dispositif de chauffage.

Une PAC en fonctionnement peut dépasser les 50 décibels lors de certains pics d’activité. Mais les performances acoustiques des modèles air-air se sont grandement améliorées ces dernières années. 

Aujourd’hui, on trouve de nombreux modèles Daikin, Atlantic, Saunier Duval ou d’autres marques qui créent des modèles performants et reconnus. 

Le choix du modèle peut aider à obtenir un meilleur confort sonore, mais cela aura sûrement un impact sur le prix. Pensez à demander l’avis d’un professionnel agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour vous aider dans votre prise de décision.