Raccordement électrique du chauffe-eau : réaliser une installation sécurisée

Accueil Comment et avec quels équipements chauffer son logement ? Chauffe-eau : trouvez l’appareil adapté à vos besoins Raccordement électrique du chauffe-eau : réaliser une installation sécurisée

Comment réaliser le branchement électrique de son chauffe-eau ?

Comme vous le savez, électricité et eau ne font jamais bon ménage. Et pourtant, il n’est pas rare de les voir cohabiter au sein d’un même système à l’image du chauffe-eau. S’il peut utiliser diverses énergies, le modèle de production d’eau chaude sanitaire le plus répandu reste tout de même l’électrique. Très apprécié pour son bon rapport qualité/prix, le chauffe-eau électrique est également facile à installer. Des normes sont toutefois à respecter pour assurer la sécurité de l’installation. En ce qui concerne les chauffe-eaux électriques, de nombreux choix s’offrent à vous : petite ou grande capacité, instantané ou à ballon, mural ou sur socle mais aussi vertical ou horizontal. Ce large choix d’appareil vous permet de l’adapter au mieux à vos structures et ainsi de faciliter son branchement. Mais attention ! La encore, il est important de suivre quelques règles. Si vous souhaitez assurer l’installation seul, sans l’aide d’un professionnel expérimenté, suivez nos conseils et explications afin de réaliser une installation sécurisée et de qualité.

Sommaire :

Respecter les normes et règles de sécurité

Pour assurer la sécurité de votre installation, il est important de suivre scrupuleusement les normes et règles de sécurité établies. Il en existe plusieurs, notamment sur l’emplacement du chauffe-eau, mais également sur le raccordement électrique. Ces règles font toutes parties de la norme NF-C15-100 qui réglemente l’ensemble des installations basses tensions en France. Il est donc essentiel de les appliquer en plus de certaines règles de sécurité.

fils électrique chauffe eau

Normes et réglementations des chauffe-eaux électriques

La NF-C15-100 établit quelques règles sur le matériel ainsi que sur les directives de raccordements à effectuer. Il est important de les respecter pour ne pas endommager le réseau général d’électricité mais aussi, et surtout, pour votre sécurité. Le mieux est donc de faire appel à des électriciens expérimentés. Cependant, si vous souhaitez réaliser l’installation du chauffe-eau électrique seul, il vous faudra :

  • Des câbles rigides de section suffisamment longs pour éviter tout contact avec les parties chauffantes de l’appareil
  • Créer un nouveau circuit directement relié au tableau électrique. Ce circuit électrique dédié au chauffe-eau devra être muni d’un disjoncteur d’une puissance de 30mA
  • Installer des raccords isolants diélectriques sur les arrivées et les sorties d’eau chaude et d’eau froide pour protéger les plomberies
  • Faire passer le raccordement par le thermostat de l’appareil et non par la résistance électrique directement. Dans le cas contraire, le groupe de sécurité libérerait de la pression en continue jusqu’à casser et mettre en danger toute l’installation.
  • Respecter les conventions des branchements électriques, c’est-à-dire un câble jaune et vert de mise à la terre, un câble rouge ou marron comme fil conducteur ou de phase et un câble bleu pour le conducteur neutre qui permet la répartition du courant 

Ces quelques règles sont les principales normes de la NF-C15-100 mais il en existe d’autres tout aussi importantes et plus techniques. Pour vous assurer d’être aux normes, nous vous conseillerons toujours de faire appel à un artisan qualifié quel que soit le chauffe-eau, qu’il soit instantané ou à accumulation avec cuve.

Toutes les règles de sécurité pour une installation efficace

Avant de vous lancer dans l’installation et le branchement de votre chauffe-eau électrique, il est important de mettre en place quelques règles de sécurité. Avant toute chose, il vous faudra donc :

  • Couper l’alimentation électrique via le disjoncteur modulaire : cela est indispensable pour effectuer tous les branchements de manière sécurisée sans risquer l’électrocution. Pour vous assurer la coupure de courant, vous pouvez vous munir d’un testeur électrique, aussi appelé multimètre
  • Couper l’arrivée d’eau : s’il est moins dangereux d’oublier cette étape, elle reste tout de même essentielle pour éviter les mauvaises surprises et désagréments
  • Vérifier l’étanchéité des joints utilisés : il est important de tester l’étanchéité de ses joints avant la fin de l’installation. Cela vous évitera toutes fuites éventuelles

Ces règles sont indispensables pour assurer à la fois votre sécurité et celle de votre installation.

Quel branchement électrique privilégier pour son chauffe-eau ?

Une fois toutes les règles de sécurité mises en place, vous aurez le choix entre deux types de branchements électriques :

Si ces notions vous sont totalement inconnues, alors il est préférable de confier votre installation à un professionnel afin d’assurer la mise en fonction du produit.

Branchement monophasé

Pour simplifier le concept, le nombre de phases est directement relié à la tension. Plus votre branchement aura de phases, plus votre appareil sera sous tension et donc aura de la puissance. En France, la plupart des logements reposent sur des branchements monophasés. Ils sont suffisants pour une consommation modérée et régulière sur des appareils électriques classiques. Cependant, certains équipements, plus énergivores, demanderont une puissance plus importante pour fonctionner. Ainsi, le monophasé sera toujours à privilégier mais, si votre chauffe-eau est énergivore, alors un branchement triphasé est envisageable et préférable pour assurer l’ensemble des capacités du produit.

Branchement triphasé

En ce qui concerne les particuliers, le branchement triphasé est envisageable dans trois cas :

Si l’un de ces trois cas de figure se présente à vous, alors il sera préférable de réaliser un branchement triphasé sur votre installation. Cela présente tout de même certains inconvénients comme une consommation plus importante mais aussi des risques de disjonction plus fréquent.

L’installation d’un chauffe-eau électrique fait partie des plus simples du marché. Cependant, alliant électricité et eau, il est important de respecter certaines normes et règles de sécurité afin d’assurer le bon fonctionnement de l’appareil. De plus, certains équipements sont constitués d’un contacteur jour/nuit qui permet de chauffer l’eau selon un système heures pleines/heures creuses. Cela vient alors rajouter de la complexité à l’appareillage. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec les notions de branchements électriques alors nous vous conseillons de faire appel à un électricien qualifié. Enfin, s’il s’agit d’un chauffe-eau thermodynamique, nous vous conseillons de faire appel à un chauffagiste RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour le raccord électrique de la pompe à chaleur. Cela vous permettra de profiter des aides financières gouvernementales et ainsi réaliser des économies d’énergie et d’argent.

En fonction de la puissance de votre appareil, vous pourrez réaliser un branchement monophasé ou triphasé. Plus votre équipement sera énergivore, plus le courant triphasé sera recommandé.

Dans un premier temps, assurez-vous de la coupure de courant et d’arrivée d’eau. Étant généralement un équipement lourd, le cumulus électrique demande l’intervention de deux personnes minimum. Enfin, vérifier l’étanchéité des joints utilisés pour assurer l’intégrité de votre installation dans le temps.

Lorsque vous réalisez le branchement électrique de votre appareil de chauffage, il est impératif de respecter les normes NF-C15-100 qui réglementent toutes les installations basses tensions. Le meilleur moyen de les respecter est de faire appel à un electricien confirmé qui saura réaliser votre installation en toute sécurité.