Avis et idées reçues : le chauffe-eau solaire individuel (CESI)

Le chauffe-eau solaire pour une consommation économique et responsable

A l’heure où les débats sur l’environnement sont de plus en plus grands, de nombreux foyers souhaitent adopter une consommation plus économique et responsable. Représentant plus de 22% des dépenses en énergie d’un ménage, le chauffe-eau peut constituer une bonne stratégie dans l’amélioration des performances d’un bâtiment. Pour cela, vous pouvez faire le choix du chauffe-eau solaire individuel (CESI) qui allie efficacité, robustesse et qui est aujourd’hui, le système le plus rentable du marché. Pourtant, à cause de nombreuses idées reçues qui persistent encore, il n’est pas toujours privilégié.

Sommaire :

infographie chauffe-eau solaire avantage

Le chauffe-eau solaire est-il l'appareil adapté à mes besoins ?

Il existe de nombre chauffe-eaux solaires sur le marché, mais leur fonctionnement reste assez similaire :

Ce mécanisme fait que la grande majorité de l’énergie utilisée est propre et renouvelable. Dans les régions les moins ensoleillées, l’ajout d’un système d’appoint gaz ou électrique sera nécessaire, mais ne sera utilisé que dans une moindre mesure. Les économies réalisées seront donc conséquentes sur votre facture, pouvant même aller jusqu’à 75%. De plus, le CESI possède une grande durée de vie, allant de 30 ans pour les capteurs, à 20 ans pour un ballon d’eau chaude bien entretenu. La rentabilité se faisant en quelques années seulement, vous êtes certains de faire des bénéfices sur votre investissement. Bien entendu, pour cela, il est important d’optimiser votre installation. Cela passe par une étude approfondie de vos besoins et de votre consommation d’eau chaude sanitaire journalière. Bien dimensionner ses panneaux et sa cuve permet d’éviter les dépenses inutiles lors de l’achat, mais également tout au long de leur utilisation. L’orientation des capteurs et le modèle de CESI vont également avoir un impact important sur les performances de votre installation. Il est donc important de l’adapter selon vos critères, mais aussi, vos contraintes. Ainsi, il est préférable de faire appel à un professionnel. Cette démarche vous permettra de profiter d’une installation de qualité et éligible aux aides financières gouvernementales telles que le Crédit d’Impôt, Ma Prime Rénov ou encore l’Éco prêt à taux zéro. Cela vous permettra de réduire le prix du chauffe-eau solaire, mais également d’être assuré en cas d’incident ou de dysfonctionnement. Cependant, si vous êtes bricoleur et que vous souhaitez réaliser votre installation vous-même, c’est possible. Il existe aujourd’hui des kits de chauffe-eau complets permettant une pose simplifiée. Cela pourra venir réduire une peu plus le montant total de votre projet. 

Les 3 idées reçues qui persistent sur le chauffe-eau solaire

Malgré des avantages incontestables, le CESI n’est pas encore l’appareil le plus répandu en France. En cause, des idées reçues encore trop persistantes sur son efficacité, sa rentabilité et son financement. Afin de casser ces préjugés, nous vous avons sélectionné trois idées reçues les plus fréquentes afin d’y répondre.

maison et chauffe-eau solaire

Idée reçue n°1 : “Quand il n’y a pas de soleil, il n’y a pas d’eau chaude”

Une confusion qui est généralement faite par les particuliers est la différence entre soleil et chaleur. Les capteurs solaires thermiques absorbent les rayons du soleil afin de produire de la chaleur. Ainsi, il n’y a pas de condition de température pour qu’un CESI fonctionne. Même lorsqu’un ciel est obstrué par les nuages ou que les températures sont basses, les rayons du soleil sont tout de même capables de traverser et d’être captés par le panneau. Il est toutefois à noter que certains dispositifs demandent d’être installés dans des régions fortement ensoleillées. Pour cette raison, il est important de se renseigner au préalable.

Idée reçue n°2 : “Le chauffe-eau solaire individuel n’est pas rentable dans les régions du Nord”

Comme énoncé précédemment, la chaleur produite par le soleil n’a pas d’incidence sur la capacité d’un CESI à produire de l’eau chaude. Il s’agit plutôt de la quantité de rayon disponible qui va être facteur du rendement. Ainsi, même dans le Nord du pays, le projet peut être rentable. Le rendement sera souvent moins important qu’une installation dans le Sud, mais la rentabilité n’en sera pas impactée. La qualité de l’aménagement sera l’un des principaux acteurs de la rentabilité de votre projet.

Idée reçue n°3 : “Le solaire n’est pas accessible à tous”

Qu’il s’agisse de la pose ou du coût de l’équipement, on entend souvent que le solaire n’est pas accessible à tous. Pourtant, pour installer un chauffe-eau solaire pas cher, il suffit de bien étudier la faisabilité de son projet. Cela permettra d’optimiser votre dispositif et de réaliser des économies. De plus, il existe de nombreuses solutions de financement. Des subventions ont été mises en place par l’Etat afin de vous inciter à entamer une transition énergétique. Selon votre niveau de revenu, vous pourrez prétendre jusqu’à 4 000€ d’aide. Si ce montant ne couvre pas la totalité de vos frais, vous pourrez coupler la subvention avec un prêt à taux zéro pour le reste à charge. 

Ainsi, malgré de très bonnes performances et des économies certaines, le chauffe-eau solaire n’est pas encore un appareil qui a la quote. Plusieurs idées reçues demeurent et ont du mal à s’effacer. Si vous envisager un projet solaire, le mieux est encore de vous renseigner auprès d’un professionnel certifié. Il saura vous conseiller sur les meilleurs choix à entreprendre pour optimiser votre dispositif.

Vous avez d’autres questions ? On vous répond !

Le chauffe-eau solaire est un appareil performant et robuste qui utilise l’énergie solaire pour fonctionner. Il peut vous permettre de couvrir jusqu’à 80% de vos besoins en eau chaude sanitaire. De ce fait, c’est près de 75% d’économies d’énergie qui peuvent être réalisées sur votre facture. Se déclinant en plusieurs modèles, l’installation solaire peut convenir à tous, quelle que soit la région où se trouve le logement.
Le prix d’un chauffe-eau solaire varie en fonction du modèle choisi. Cela peut aller de 200€ à 7 000€ pour les plus onéreux. Ce tarif dépend essentiellement du volume du ballon de stockage ainsi que du nombre de capteurs solaires thermiques. Des aides financières gouvernementales existent afin de vous soutenir dans votre projet.
Le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire peut légèrement varier d’un appareil à l’autre, mais reste tout de même assez similaire pour la production d’eau chaude sanitaire. Un capteur solaire thermique absorbe les rayons du soleil afin de chauffer le fluide caloporteur qui sera acheminé vers un échangeur thermique pour réchauffer l’eau du ballon.
0 %
Des dépenses énergétiques

La production d’eau chaude sanitaire représente 22% des dépenses énergétiques d’un foyer.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela. J'accepte Lire la suite