Pompe à chaleur ou chaudière à granulés : laquelle choisir ?

Pompe à chaleur ou chaudière a granulés… Vous hésitez entre ces deux modes de chauffage. On vous comprend ! Si les deux types de chauffage sont économiques et écologiques, ils n’ont pas du tout le même processus de fonctionnement, ni le même prix. Tous les détails dans cet article !

pompe a chaleur ou chaudiere a granule

La pompe à chaleur : l'équipement tout-en-un

La pompe à chaleur (PAC) fait partie des dispositifs les plus encouragés depuis la mise en œuvre de la Réglementation Environnementale 2020

Le fonctionnement de la pompe à chaleur

Les pompes à chaleur captent les calories présentes naturellement dans une source d’énergie extérieure (air, eau ou sol). Voici ses étapes de fonctionnement :

  1. un fluide frigorigène à l’état gazeux capte les calories présentes dans l’air, l’eau ou la terre à l’extérieur de la maison ;
  2. ce fluide passe ensuite dans un état d’ébullition ;
  3. un compresseur transet la vapeur qui s’est créée vers le condenseur ;
  4. le condenseur restitue les calories (chaleur) à l’intérieur de la maison ;
  5. … Le cycle recommence !

Les différents types de pompes à chaleur

On distingue ainsi plusieurs types de pompes à chaleur (PAC) : 

  • les pompes à chaleur aérothermiques (PAC air-air et air-eau) ;
  • les pompes à chaleur géothermiques (sol-sol et sol-eau) ;
  • les pompes à chaleur hydrothermiques (eau-eau).

Les avantages de la pompe à chaleur

Un équipement de chauffage économique

La pompe à chaleur bénéficie d’un coefficient de performance élevé. Même si elle nécessite l’utilisation de l’électricité pour amorcer son fonctionnement, elle permet de produire 3 à 4 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Un système de chauffage écologique

C’est un point essentiel à retenir si vous vous demandez quel chauffage choisir entre une pompe à chaleur ou une chaudière à granulés. La PAC est ainsi totalement en phase avec les objectifs de la transition énergétique et écologique souhaitée par le Gouvernement pour la France, d’autant plus que son fonctionnement est basé sur l’utilisation d’énergies renouvelables (EnR) et durables.

Un appareil multifonctions

La pompe à chaleur peut répondre à plusieurs besoins :

  • le chauffage ;
  • la production d’eau chaude sanitaire (ECS) ;
  • le rafraîchissement en été (pour les PAC air-eau) et la climatisation (pour les PAC air-air).

Un appareil éligible aux aides

La PAC est une solution de chauffage d’avenir d’autant plus que son coût d’installation assez élevé peut être compensé par le versement d’aides des pouvoirs publics à travers divers dispositifs d’incitation au changement de mode de chauffage. Parmi ces aides, on compte :

… Et bien d’autres encore !

Les inconvénients de la pompe à chaleur

En dépit de toutes ses qualités, l’installation d’une pompe à chaleur comporte en revanche certains inconvénients à ne pas négliger : 

  • son coût d’installation assez élevé : entre 8 000 et 30 000 ;
  • son installation encombrante avec ses unités intérieures (ou émetteurs de chaleur type radiateurs dans le cas d’une PAC air-eau) et son unité extérieure ;
  • le bruit qu’elle génère en fonctionnant, même si de nombreux modèles sont de plus en plus silencieux ;
  • ses performances davantage limitées en cas de conditions climatiques extrêmes ou lorsque l’isolation du logement n’est pas optimale.

La chaudière à granulés : idéale pour les logements spacieux et mal isolés

Le fonctionnement de la chaudière à granulés

La chaudière à granulés brûle le combustible sous forme de granulés de bois ou de pellets (petits morceaux de bois de faible diamètre).

Lorsque le bois brûle, la chaleur se diffuse dans les circuits du chauffage et permet aussi bien de chauffer votre intérieur que votre eau sanitaire, d’autant plus si vous possédez un ballon d’eau chaude couplé à votre chaudière.

Les avantages de la chaudière à granulés

Un équipement de chauffage écologique

La chaudière à granulés ou chaudière à pellets est un système de chauffage au bois qui tend de plus en plus à remplacer les chaudières classiques fonctionnant aux énergies fossiles comme les chaudières au gaz ou au fioul par exemple. 

Lire également :   Radiateur Radiant : fonctionnement, prix, avantages

Le bois, qui fait partie des bio-énergies, est en effet un combustible peu polluant sur l’ensemble de son cycle de vie car sa combustion n’émet pas plus de carbone que lors de sa désintégration naturelle.

Un appareil de chauffage économique

Peu cher à l’achat, le bois est un également un matériau très économique puisqu’il permet en plus de réduire par 2 sa consommation énergétique à l’année par rapport aux autres systèmes de chauffage. 

Même si leur prix avait augmenté durant la crise énergétique qui a suivi la guerre en Ukraine, les granulés sont redevenus effet les combustibles les moins chers du marché ! En moyenne, il ne vous en coûte que 0,1325 €/kWh (prix moyen du kWh PCI ou Pouvoir Calorifique Inférieur).

La chaudière à granulés : parfaite pour les maisons anciennes

Enfin, la chaudière à granulés est particulièrement performante dans les espaces de grande superficie, et ce, en dépit d’une mauvaise isolation. C’est donc un système de chauffage idéal en maison ancienne par exemple.

Les inconvénients de la chaudière à granulés

Son prix élevé

Si vous hésitez toujours entre la pompe à chaleur ou la chaudière à granulés, il vous faut également considérer les inconvénients de cette dernière. 

Le prix d’achat de la chaudière à granulés est plus élevé : comptez en moyenne entre 8 000 et 20 000 euros. Ce coût peut varier en fonction de votre budget, la marque, la puissance, le processus d’alimentation choisi (vis ou aspiration), s’il existe un silo ou pas. À cela, ajoutez le coût de l’entretien annuel : entre 200 et 300 euros (il n’est “que” de 150 euros pour les PAC).

Une baisse des montants d'aides

Tout comme la pompe à chaleur, la chaudière à granulés est éligible aux aides financières grâce à ses aspects économiques et écologiques. Attention cependant, au 1ᵉʳ avril 2024, les forfaits d’aide du dispositif MaPrimeRénov’ baisseront de 30 % ! Ce sont les pompes à chaleur qui sont désormais favorisées par cette aide à la rénovation, ainsi que par une autre catégorie d’aides : les primes CEE.

Pompe à chaleur ou chaudière à granulés : on récapitule

Pompe à chaleur ou chaudière à granulés ? Résumons !

Contrairement à la pompe à chaleur, la chaudière à granulés est relativement silencieuse et ne nécessite pas d’unité extérieure. Vous devrez simplement la raccorder au système de chauffage central.

De plus, il faut placer l’unité extérieure d’une PAC de façon stratégique, afin de ne pas gêner le passage et aussi de réduire l’impact négatif dû au bruit qu’elle pourrait occasionner. À ce propos, sachez que la mise en place d’une PAC est soumise à des normes strictes visant notamment à empêcher les nuisances sonores et visuelles pour le voisinage.

Niveau prix, c’est par contre la PAC la grande gagnante puisqu’en dépit de son coût plus élevé que celui de la chaudière à granulés : entre 1 000 € et 30 000 € pour la PAC et entre 9 000 et 22 600 € pour la chaudière, ce dernier peut être davantage réduit grâce aux aides

Eh oui ! Dès le 1ᵉʳ avril 2024, les montants de certaines aides majeures à la rénovation énergétique, notamment MaPrimeRénov’ et les primes CEE baisseront de façon drastique pour les appareils de chauffage au bois :  30 % sur les forfaits MaPrimeRénov’ entre autres.

En outre, le prix de la visite annuelle d’entretien est un peu moins élevé pour la PAC que pour la chaudière : de l’ordre de 150 euros en moyenne pour la pompe à chaleur contre 200 à 300 euros pour la chaudière. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *