Comment bien choisir la résistance de son chauffe-eau ?

La résistance électrique comme facteur de performance

En France, la consommation d’eau chaude sanitaire, aussi appelée ECS, représente la deuxième dépense la plus importante sur une facture d’énergie. C’est environ 22% du montant total qui est attribué au chauffage de l’eau. Ainsi, on comprend rapidement que le chauffe-eau peut jouer un rôle prédominant dans une stratégie d’économie d’énergie. Pour cela, vous pouvez entreprendre des travaux de remplacement de votre ancien appareil par un système plus performant, tel que le chauffe-eau thermodynamique ou même le chauffe-eau solaire. D’autres solutions, moins onéreuses, sont également possibles pour améliorer l’efficacité énergétique de votre dispositif, comme le remplacement ou l’entretien des pièces de votre chauffe-eau. S’il s’agit d’un modèle électrique, la résistance sera le facteur central du bon fonctionnement de votre appareil. Bien la choisir, c’est donc espérer faire des économies d’énergie, mais également améliorer son rendement.

Sommaire :

Pourquoi est-il important de bien choisir la résistance de son chauffe-eau ?

Dans un chauffe-eau électrique, la résistance joue un rôle central. C’est elle qui permet la chauffe de l’eau et donc qui dépense l’énergie. Si elle n’est pas adaptée ou mal entretenue, vous perdrez en efficacité et donc, il vous faudra dépenser plus pour chauffer tout autant. Il en existe différents modèles qui s’adaptent à toutes les contraintes. Celle qui va être la plus importante à prendre en compte est la dureté de l’eau. En contact permanent avec la résistance, l’eau est le facteur qui va le plus influencer l’intégrité de la pièce.

canalisation chauffe eau résistance

A quoi sert une résistance de chauffe-eau ?

Un chauffe-eau est composé de plusieurs pièces essentielles à son fonctionnement. Parmi elles, on retrouve le groupe de sécurité, le mitigeur thermostatique ou encore la résistance. La résistance d’un chauffe-eau est ce qui va permettre de chauffer l’eau en transformant une énergie électrique en une énergie thermique. Elle doit donc être directement au contact avec cette dernière. Plus votre appareil aura une grande capacité, plus la résistance devra fournir de l’énergie pour la chauffer. Elle va être reliée au thermostat qui surveille la température à l’intérieur de la cuve. Lorsque la température a atteint la valeur souhaitée, le thermostat va couper le circuit électrique en mettant sous tension la résistance. Ainsi, les dépenses énergétiques peuvent être contrôlées notamment s’il est doté de la technologie heures creuses/heures pleines. Elle se réenclenchera automatiquement, lorsque l’eau chaude sera totalement utilisée. Ce mécanisme rend toutefois la chauffe de l’eau plus longue, surtout pour les grandes capacités. En moyenne, il faut attendre 8h pour que l’eau d’un ballon de 300 litres soit complètement chauffée.

La dureté de l'eau : le paramètre qui facilite l'usure de la résistance

La dureté de l’eau est la valeur qui représente la composition en calcaire de cette dernière. Comme la résistance agit de façon similaire à une bouilloire, le calcaire présent dans l’eau va entraîner la formation de tartre et donc venir réduire l’efficacité de la résistance. A terme, cela peut aller jusqu’à la casse de la pièce et donc l’arrêt de production d’eau chaude. Ce paramètre dépend de la région dans laquelle vous habitez. Plus elle sera riche en calcaire, plus l’eau sera considérée comme dure et donc plus vos appareils électroménagers seront sensibilisés. Pour connaître la qualité de l’eau de votre région, plusieurs solutions sont possibles :

Si la dureté de votre eau est trop importante, vous pouvez investir dans un adoucisseur d’eau afin de protéger votre appareil ainsi que vos canalisations. Vous pouvez également faire le choix d’un autre système de chauffe-eau sans résistance, comme le chauffe-eau gaz par exemple.

Résistance classique vs résistance stéatite : laquelle choisir ?

Avec la problématique de durée de vie d’une résistance, les ingénieurs ont développé des solutions afin d’améliorer la longévité du produit. Désormais, vous pourrez retrouver sur le marché deux types de résistances :

Ces deux pièces possèdent des propriétés différentes et sont à adapter en fonction de la qualité de votre eau.

robinet douche chauffe eau

La résistance classique

La résistance thermoplongée est la plus répandue en ce qui concerne les chauffe-eaux électriques. Sa température de chauffe peut aller jusqu’à 400°, ce qui fait de la résistance blindée un outil dont le rendement est excellent et qui convient aux cuves à accumulation ayant les plus grandes capacités. Elle se décline sous toutes les formes et toutes les puissances et permet une installation simplifiée par vissage ou autoclave. Cependant, elle est en contact direct avec l’eau et est donc plus sensible au tartre et au calcaire. De ce fait, il est important de l’entretenir régulièrement sous risque de dysfonctionnement. Certes plus contraignante, elle est aussi la plus abordable, avec un prix oscillant entre 30€ et 100€. Elle peut être suffisante dans les régions où l’eau est douce et donc moins riche en calcaire. Sa durée de vie est toutefois relativement courte, ce qui entraîne une vidange et un remplacement assez fréquent.

La résistance stéatite

La résistance stéatite est davantage recommandée lorsque l’eau est riche en calcaire. En effet, grâce à son fourreau de protection, les cylindres en céramique, qui ont pour rôle de chauffer l’eau, ne sont pas directement exposés à l’eau. Cela permet non seulement de préserver la résistance du calcaire et donc d’augmenter sa durée de vie, mais également d’avoir un accès facilité à cette dernière lors d’un remplacement. Aucune vidange n’est nécessaire, ce qui permet un gain de temps et d’énergie non-négligeable. Son prix reste toutefois plus élevé que pour une résistance dite “classique”, avec un tarif variant de 60€ à 200€. On estime qu’à partir d’une dureté de 15° f (degré français), l’eau est considérée comme riche en calcaire et donc une résistance stéatite est fortement recommandée afin de limiter les dommages liés à l’entartage. En Ile-de-France par exemple, la teneur en calcaire est bien supérieure à 15° f. Dans cette région les chauffe-eaux à stéatite seront donc à privilégier.

Comment entretenir la résistance de son chauffe-eau pour préserver son installation ?

Vous l’aurez compris, la résistance de votre chauffe-eau est la pièce maîtresse de votre installation. Il est donc important d’en prendre soin, qu’elle soit blindée ou stéatite. Pour cela, il vous faudra adopter les bons gestes en procédant à son nettoyage et son entretien régulier. Cela vous permettra d’allonger la durée de vie de votre appareil ainsi que d’améliorer son efficacité thermique. Si toutefois il est trop tard et que la résistance de votre chauffe-eau est entartrée, il vous faudra recourir à son remplacement.

salle de bain chauffe eau résistance

Nettoyer et entretenir son chauffe-eau

Afin de préserver votre dispositif, il est important de bien l’entretenir. Selon le type de résistance, l’entretien va se faire plus ou moins régulièrement. Si vous êtes dans le cas d’un cumulus à résistance thermoplongée, vous serez obligé d’avoir recours à la vidange complète du ballon d’eau chaude. Cela va entraîner le gaspillage d’un grand volume d’eau, mais vous permettra d’atteindre votre résistance et donc de la nettoyer. Vous pourrez également inspecter l’état de votre cuve et vérifier son état de corrosion. Vous aurez donc facilement accès à toutes les pièces de votre chauffe-eau et pourrez inspecter chacune d’elles en une seule fois. Dans le cas d’une résistance stéatite, tout devient plus simple. Il n’y a aucunement besoin de réaliser une vidange pour accéder à la résistance. Ainsi, non seulement l’entretien n’a pas à se faire régulièrement, mais en plus, il est grandement facilité. Cependant, contrairement à une résistance blindée, vous ne pourrez pas accéder aux autres pièces sans vidanger entièrement votre chauffe-eau. Pour procéder au nettoyage d’une résistance, il vous suffit de la plonger dans un détartrant puis de la frotter avec une brosse métallique souple. Une fois rincée, vous pourrez la remettre à sa place, procéder au remplissage ou non de la cuve, et enclencher le thermostat.

Changer sa résistance

Si votre résistance est défectueuse et qu’il n’y a plus aucun moyen de la récupérer, c’est qu’il est temps de la remplacer. Pour cela, il est très important de couper l’arrivée d’eau et l’alimentation électrique avant toutes manipulations. Dans le cas d’un ballon d’eau chaude blindé, il vous faudra procéder à la vidange de la cuve par la vanne de vidange à l’aide d’un tuyau d’arrosage et de l’évier le plus proche. Vous pourrez ensuite faire le remplacement de votre résistance, en profitant de ce moment pour nettoyer le ballon. Remettez tout en place sans oublier le joint d’étanchéité. Fermez la vanne de vidange, retirez le tuyau et réenclenchez le système. Dans le cas d’une résistance stéatite, le procédé reste le même, mais ne demande pas une vidange préalable. Vous pouvez également en profiter pour installer une anode magnésium ou même en titane. Elle permettra de protéger votre ballon ainsi que votre résistance de la corrosion en créant une couche protectrice ou en émettant des ondes électriques.

Ce qu’il faut retenir de la résistance d’un chauffe-eau

Afin de bien comprendre l’importance de la résistance d’un chauffe-eau et surtout savoir comment la choisir, nous vous avons préparé un petit récapitulatif des informations les plus importantes à connaître avant de vous lancer :

  • La résistance est ce qui permet de transformer l’énergie électrique en énergie thermique : elle est donc essentielle au bon fonctionnement de votre chauffe-eau et doit être choisie avec précaution
  • La qualité de l’eau affecte votre résistance : la longévité de votre résistance électrique va être directement liée à la composition en minéraux de votre eau. Si celle-ci est riche en calcium, on dit qu’elle est dure et donc que le tartre va plus facilement se former dans le ballon
  • Il existe deux types de résistances : la thermoplongée et la stéatite. La résistance thermoplongée d’une cuve blindée sera en contact direct avec l’eau et pourra donc plus facilement s’entartrer. Elle est toutefois moins coûteuse et plus puissante. La résistance stéatite est protégée par un fourreau émaillé et est donc moins sensible au tartre

Quelle que soit la résistance, il est important de l’entretenir régulièrement : pour améliorer la durée de vie de votre produit, il est important de le nettoyer régulièrement afin de retirer le tartre. Pour cela, un simple détartrant et une brosse métallique suffisent

La résistance de votre chauffe-eau est inévitablement liée à ses performances. Pour réaliser des économies et profiter d’un confort thermique de qualité, il est important d’en prendre soin. Cela passe par l’entretien et le nettoyage régulier, mais également par le choix du matériel le plus adapté à ses contraintes.

Pour changer la résistance d’un chauffe-eau, il est important de couper l’alimentation d’eau et d’électricité. Ensuite, s’il s’agit d’une cuve blindée, il vous faudra procéder à la vidange complète du ballon avant de dévisser la résistance et la remplacer. Pour une cuve stéatite, la manoeuvre est simplifiée car vous pouvez directement remplacer votre résistance, sans avoir à vidanger votre cuve.
Pour choisir le chauffe-eau qui est adapté à votre logement, il est nécessaire de prendre en compte la dureté de l’eau de votre région. Plus celle-ci est riche en calcaire, plus elle sera considérée comme dure et donc plus la cuve sera sensible au tartre et à la corrosion.
Il existe deux types de résistances :
  • La thermoplongée qui est directement en contact avec l’eau
  • La stéatite qui est protégée par un fourreau
Selon la qualité de votre eau, il sera préférable de choisir l’une ou l’autre de ces résistances.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela. J'accepte Lire la suite