Bien réaliser l’isolation d’un coffre de volet roulant en trois étapes

Accueil Le guide complet de l’isolation Isolation des volets – pourquoi est-ce important ? Bien réaliser l’isolation d’un coffre de volet roulant en trois étapes

Comment procéder à l'isolation du coffre de volet roulant ?

Dans les logements anciens, il n’est pas rare de sentir de légers courants d’air lorsque l’on s’approche des fenêtres. Si la sensation de fraîcheur n’est pas toujours agréable en hiver, elle est aussi synonyme de déperditions thermiques et donc de gaspillage énergétique. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous, comme l’installation de rideaux isolants ou, dans les cas les plus graves, le remplacement du vitrage et/ou des menuiseries. Toutefois, il est possible que le problème vienne d’une tout autre structure dont on n’imagine pas l’isolation : les volets. Tout comme les menuiseries, les volets peuvent posséder un pouvoir isolant non-négligeable lorsque l’on choisit les bons matériaux. Penser à l’isolation des volets peut être bien plus qu’une option, elle peut être une solution d’économie d’énergie simple et peu coûteuse, notamment lorsque celui-ci est roulant. Afin de s’assurer de sa qualité, nous vous avons préparé un guide de trois étapes pour protéger un volet roulant des variations de température.

Sommaire :

volet roulant bleu

Conseil n°1 : Connaître les performances de son coffre de volet roulant

Lorsque l’on choisit des matériaux de qualités, l’isolation du volet roulant peut déjà être présente. S’ils sont plus chers à l’achat, ils permettent tout de même un gain de temps et d’énergie. Cependant, par souci d’économie ou parce que cela n’est pas toujours jugé nécessaire, les coffres de volets roulants peuvent cruellement en manquer. Cela peut entraîner non seulement un inconfort thermique et phonique, mais également l’apparition de poussières et nuisibles qui pourraient venir altérer votre système. L’isoler permet donc de réaliser des économies sur vos factures de chauffage, mais également assurer la longévité de votre appareil. Pour savoir si vous avez fait le choix d’un matériau isolé sans même le savoir, la technique est simple : il vous suffit d’ouvrir le compartiment. Pour cela, il suffira de dévisser ou de déclipser, selon le modèle, la façade de votre coffre à l’aide d’un tournevis plat. Une fois cette opération réalisée, vous devrez vous assurer de la présence, ou non, d’un isolant. Il s’agit généralement d’une laine minérale ou de mousse isolante. S’il en est dépourvu, il faudra alors observer la place restante entre le cylindre et le caisson pour savoir de quelle épaisseur vous pourrez disposer.

Conseil n°2 : Choisir son isolant en fonction de ses besoins

Si votre compartiment n’est pas isolé, il va falloir choisir un isolant qui convienne à vos besoins. Pour cela, vous aurez le choix entre plusieurs isolants :

  • Les laines minérales : elles sont les moins chères du marché, mais aussi les plus répandues. Parmi elles, on retrouve la laine de verre ou de roche qui sont deux très bons isolants thermiques et qui présentent le meilleur rapport qualité/prix. La laine de roche spéciale isolation extérieure est d’autant plus recommandée et ne nécessite que quelques centimètres pour être efficace. Il est cependant nécessaire de s’assurer que l’isolant ne touche pas les lames pour éviter tout phénomène de frottement qui pourrait venir abîmer le mécanisme
  • La mousse massique : ce matériau permet, en plus d’une isolation thermique efficace, une isolation acoustique plus importante que la laine minérale. Il est souvent considéré comme le meilleur isolant grâce à ses performances et sa simplicité à l’installation. Un simple ruban adhésif spécial, parfois livré avec la mousse isolante, suffit à fixer ce matériau. Les travaux de rénovation sont donc à la portée de tous, même des moins bricoleurs. Son coût est toutefois plus élevé que pour les autres isolants

Il existe également en magasin spécialisé des kits complets d’isolation de volet. Ils peuvent être pratiques pour les débutants qui souhaitent réaliser eux-mêmes leurs travaux. Cependant, il sera toujours recommandé de demander l’avis d’un professionnel avant de se lancer dans cette aventure. Il saura vous apporter les meilleurs conseils pour réaliser les travaux adaptés à vos besoins.

volet roulant et fenêtre

Conseil n°3 : Préparer son coffre de volet roulant avant de poser son isolant

Une fois que l’isolant est choisi, il vous sera nécessaire de préparer quelque peu votre installation. Pour cela, vous devrez réaliser un nettoyage complet de votre caisson avant d’appliquer un quelconque isolant. Cela facilitera la fixation et l’adhérence de votre isolant sur la paroi. De plus, entretenir son compartiment de volet roulant régulièrement en le nettoyant, ne peut être que bénéfique pour assurer l’intégrité du mécanisme. Une fois ce nettoyage réalisé, il faudra prendre les mesures de votre caisson pour connaître les dimensions d’isolant dont vous aurez besoin. Ensuite, vous pourrez réaliser l’installation en remontant complètement le volet et en glissant l’isolant sur la partie intérieure du coffre. Pour améliorer un peu plus l’isolation du caisson, vous pouvez également poser un joint isolant en silicone autour de ce dernier.

L’isolation d’un coffre de volet roulant est une opération simple, mais qui peut se montrer très efficace pour éviter la déperdition de chaleur et optimiser son isolation phonique. Cela améliorera votre confort, mais vous permettra également de réaliser des économies sur vos factures de chauffage. Avec nos quelques conseils, n’hésitez plus à entamer vos travaux d’efficacité énergétique.

Isoler son volet permet de le protéger de la poussière et des insectes tout en limitant les déperditions thermiques de vos fenêtres. Cela vous apporte un confort supplémentaire et vous permet de réaliser des économies d’énergie.
La rénovation du compartiment doit se faire en deux étapes :
  • Le nettoyer pour améliorer l’adhérence de l’isolant
  • Fixer l’isolant à l’intérieur, sur les parois, lorsque les lames sont complètements remontées.
Il est important de s’assurer que l’isolant ne frotte pas sur les lames pour ne pas abîmer le mécanisme. 
Il existe deux matériaux isolants pour un compartiment de volet :
  • La laine de roche : bénéficiant d’un bon rapport qualité/prix, ce matériau vous offrira un confort thermique de qualité pour réaliser des économies d’énergie à moindre frais
  • La mousse massique : composée de polyuréthane, elle permet une bonne isolation phonique en plus de ses performances thermiques et est très simple d’installation. Son prix est toutefois plus élevé

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela. J'accepte Lire la suite