Choisir de se chauffer au gaz de ville : tout savoir sur le sujet

Le gaz de ville : une solution idéale

11 millions de foyers sont raccordés au gaz de ville en France. Le chauffage au gaz de ville est idéal si votre logement est raccordé au réseau urbain de gaz naturel. Ne vous posez plus de questions, le gaz de ville a été remplacé par le gaz naturel, parfois lui-même appelé “gaz de ville”. Se chauffer au gaz de ville est une option très avantageuse, car c’est la plus économique sur le marché. Sachez que le chauffage au gaz de ville implique forcément l’installation d’une chaudière. Découvrez maintenant les nombreux avantages qu’offre le chauffage au gaz de ville et combien cela vous coûtera-t-il.

Sommaire :

Qu'est-ce que le chauffage au gaz de ville ?

Gaz de ville ou gaz naturel : quelle est la différence ?

Dans le langage courant, on utilise souvent l’expression « gaz de ville » pour désigner le gaz naturel. En effet, l’appellation « gaz de ville » désignait historiquement un gaz qui alimentait les réseaux urbains. Il était alors utilisé pour l’éclairage public, mais aussi le chauffage et la cuisson au gaz. Le gaz de ville provenait de la distillation de charbons ou était fabriqué par craquage thermique de produits pétroliers, dans des usines spécifiques. En France, il a été très utilisé jusqu’en 1970, puis il a été remplacé par le gaz naturel. Le concept est donc identique, la seule différence réside dans le fait que le gaz naturel est plus “propre” et non toxique, contrairement à son ancêtre le gaz de ville. Effectivement, il est extrait de gisements présents naturellement sous la surface de la Terre et n’est donc pas obtenu par fabrication. En revanche, le gaz naturel est un combustible fossile non-renouvelable par conséquent, c’est une ressource limitée.   

chauffage gaz de ville usine

Fonctionnement et raccordement du chauffage au gaz de ville

Le fonctionnement d’un chauffage au gaz de ville est similaire à celui d’un chauffage traditionnel. C’est-à-dire que la chaudière à gaz brûle le combustible ce qui permet de chauffer l’eau présente dans le circuit. Puis, la fumée, émise par la condensation, contient de la vapeur, qui se condense en libérant de la chaleur. Pour se faire, il suffit de brancher la chaudière sur l’arrivée gaz du logement. Néanmoins, si vous n’êtes pas encore raccordé au gaz de ville, les démarches sont assez simples. Dans un premier temps, renseignez-vous pour savoir si le gaz naturel est présent dans votre quartier. Ensuite, prenez contact avec GRDF pour faire une demande de raccordement. Des techniciens viendront réaliser des travaux extérieur entre la rue et votre domicile, mais également des travaux à l’intérieur pour l’installation de vos équipements. La dernière étape est la mise en service par un technicien. Le coût de ses travaux de raccordement au gaz varie selon la proximité de votre logement avec le réseau et l’usage du gaz (chauffage, eau chaude/cuisson ou les deux). Il est difficile de d’indiquer un prix exact, car le prix dépendra de la distance séparant votre habitation du réseau. En effet, plus vous êtes loin, plus il faudra creuser pour insérer les canalisations, ce qui fera monter le prix. Si vous êtes assez proche, il faudra compter environ 375€ pour le raccordement au gaz de ville. Autrement, si le réseau passe loin de votre logement, pensez à faire un devis pour évaluer le coût.

 

Quels sont les avantages à choisir le chauffage au gaz de ville ?

Plus économique que le chauffage électrique, le chauffage au gaz de ville est une option fiable. Découvrez ses nombreux avantages ci-dessous.

chauffage gaz de ville famille

Un confort de chauffage au rendez-vous

Le chauffage au gaz de ville garantit un confort thermique de qualité. Il diffuse la chaleur de façon instantanée et homogène. C’est un atout indéniable par rapport au chauffage électrique qui à tendance à assécher l’air et qui utilise des radiateurs ayant des cycles de chauffe inégaux, par à-coups. De plus, grâce à, la présence d’un thermostat, la gestion de la chaleur et donc des dépenses énergétiques sont parfaitement contrôlées.

Un excellent rendement énergétique

Comme vu précédemment, le chauffage au gaz de ville implique l’installation d’une chaudière. Il existe de nombreux modèles sur le marché et de plus en plus performants. Grâce, par exemple, aux nouvelles chaudières gaz à condensation, le rendement de l’énergie peut atteindre les 110 %. En effet, cela est rendu possible par le fait que ce type d’équipement a la capacité de produire plus de chaleur que le gaz utilisé pour la produire. Par ailleurs, des aides financières existent et peuvent même se cumuler entre elles, pour baisser le prix d’achat et d’installation du matériel. L’investissement est vite amorti.

Pas de stockage : gain de place assuré

Dans le cas du gaz de ville, comme pour le chauffage électrique, il n’y a aucun besoin de stockage. En effet, le gaz naturel est acheminé par le réseau urbain. En conséquence, il est inutile de disposer d’une cuve de stockage, donc cela permet un gain d’espace. Au contraire, le fioul, le bois et le gaz de pétrole liquéfié (GPL), nécessitent d’être conditionnés dans des cuves. Choisir le chauffage au gaz de ville, c’est s’assurer d’un approvisionnement fiable et instantané.

Peu d’entretien avec un chauffage au gaz de ville

Chaque année, les chaudières doivent être contrôlés et certains éléments doivent être nettoyés. L’encrassement des brûleurs, notamment, peut survenir et demandera l’intervention d’un professionnel. Néanmoins, cet entretien ne coûte pas cher. Parallèlement, le circuit de chauffage au gaz de ville est quant à lui très rarement entretenu, il peut être désembué et rincé au bout de quelques années si nécessaire. Cette action simple ne sollicitera pas l’intervention d’un professionnel.

Quels sont les inconvénients à choisir le chauffage au gaz de ville ?

Malgré ses multiples avantages, le chauffage au gaz de ville a tout de même des inconvénients.

Un accès réduit : une réelle contrainte pour les personnes vivant en zone rural

Pour avoir la chance de profiter des avantages du chauffage au gaz naturel, il faut habiter dans une zone desservie par le réseau de distribution de gaz. En effet, si vous habitez hors du milieu urbain, le raccordement au réseau de gaz de ville peut ne pas être réalisable. Cette partie de la population, privée du chauffage au gaz de ville, a pour solution d’installer une bonbonne de réserve de propane à l’extérieur. L’investissement et le coût annuel s’en trouvent augmentés, et vous devez disposer de l’espace nécessaire.

Le gaz naturel, une énergie fossile et polluante

Le gaz naturel est ce qu’on appelle une énergie fossile épuisable, ses réserves sont limitées. Même s’il pollue beaucoup moins que le fioul ou que le pétrole, le gaz de ville émet du gaz à effet de serre et du méthane. Le chauffage au gaz de ville est loin d’obtenir le label d’énergie verte à cause de son impact néfaste sur l’environnement.

La sécurité : explosion et intoxication, des risques présents

C’est bien connu le gaz présente des risques s’il est mal utilisé, ou si le système n’est pas bien entretenu. Le gaz est une énergie inflammable qu’il faut utiliser avec prudence, pour éviter tout risque d’explosion. De surcroît, dans un lieu confiné et dans le cas d’une combustion en milieu appauvri en oxygène, il y a production de monoxyde de carbone à partir du gaz naturel. Pour prévenir d’une intoxication, il est conseillé d’installer un détecteur de monoxyde de carbone. Même si ces risques sont aujourd’hui quasi-inexistants, grâce aux progrès techniques, ils ne sont pas nuls.

Un prix volatile du gaz

Les tarifs du prix du gaz demeurent variables et changent d’année en année. Même si la tendance est plutôt aux prix bas, ils peuvent connaître des fluctuations imprévisibles, liées en partie au prix du pétrole. Pour que vos factures énergétiques soient légères en fin d’année, il faut opter pour une chaudière performante, car elle permet de faire des économies d’énergie sur la durée.

Comprendre le prix du chauffage au gaz de ville

Calculer le prix du chauffage au gaz de ville n’est pas évident. Pour être compétitif, le marché du gaz voit coexister deux types de tarifs : les prix réglementés et les offres librement fixées. Selon le tarif appliqué, les fournisseurs facturent de manière différente le prix du kWh. Les tarifs réglementés sont établis par l’État, ce dernier fixe le coût du gaz de ville et le modifie plusieurs fois par an. Ces tarifs évoluent selon le cours du pétrole et du gaz sur le marché. Ils sont proposés par l’unique fournisseur de gaz historique : Engie. Tandis que les tarifs libres, sont quant à eux proposés par les fournisseurs de gaz alternatifs. Ils ont l’avantage de pouvoir comparer les prix du marché et d’acheter ou c’est le moins cher.

En résumé, le prix du chauffage au gaz de ville, varie selon trois critères :

Choisir le chauffage au gaz de ville est un investissement rentable. C’est une option fiable qui compte de nombreux avantages. En effet, il assure un confort thermique de qualité, il permet de gagner de la place, car pas de stockage de combustible et il demande peu d’entretien. Il faut également posséder un équipement de production adéquat pour que la consommation énergétique soit optimisée. Une chaudière à condensation performante permet un excellent rendement énergétique. Cependant, des inconvénients non-négligeables sont à noter. Principalement le fait que le chauffage au gaz de ville ne soit pas accessible partout en France. Le tarif faible et relativement constant de ce combustible s’explique par les stocks mondiaux actuels qui demeurent importants. Néanmoins, il faut bien garder à l’esprit qu’il s’agit d’une énergie fossile limitée. Ainsi, pour s’inscrire dans une démarche éco-responsable, il peut être intéressant de coupler une installation au gaz avec un système à énergie renouvelable.

L’appellation “gaz de ville” a été remplacé par gaz naturel, mais reste couramment utilisée au quotidien. En effet, jusqu’en 1970, on parlait de gaz de ville, mais considéré comme polluant et toxique, il a été substitué par le gaz naturel. Ce dernier, est une énergie fossile. Aujourd’hui, l’expression gaz de ville est restée. Elle indique simplement qu’un logement est raccordé au réseau de gaz et qu’il peut profiter du gaz manufacturé.

Les avantages d’un chauffage au gaz de ville sont : un confort thermique optimal, un excellent rendement énergétique, pas de stockage de combustible et peu d’entretien.

Les inconvénients d’un chauffage au gaz de ville sont : un accès réduit au réseau de gaz de ville, une énergie fossile et polluante, les risques d’explosion et d’intoxication et enfin le prix volatile du gaz.

0
Millions

Ce sont 11 millions de foyers français qui sont raccordés au gaz de ville.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela. J'accepte Lire la suite