Quels sont les différents travaux de rénovation énergétique éligibles à des aides des pouvoirs publics ?

par batiste

Avec l’augmentation des coûts de l’énergie, la recherche de solutions alternatives aux énergies fossiles devient plus que jamais essentielle pour les particuliers. Le recours aux énergies renouvelables pour réaliser des économies d’énergie, chauffer son logement ou produire de l’eau chaude sanitaire s’inscrit de plus dans une démarche responsable et écologique. Le remplacement d’anciens équipements reste toutefois relativement onéreux à l’achat avec un retour sur investissement parfois tardif. Heureusement, les pouvoirs publics ont depuis plusieurs années mis en place certaines aides financières pour soutenir les propriétaires qui veulent rénover leur logement. Découvrez dans cet article quels sont les différents travaux de rénovation énergétique qui sont éligibles aux aides aux pouvoirs publics et comment vous pouvez y accéder.

Pourquoi réaliser des travaux de rénovation énergétique ?

Pour réduire sa consommation

Lorsqu’on pense à réaliser des travaux de rénovation énergétique, on a souvent en tête l’idée de diminuer sa consommation d’énergie et donc de réaliser des économies. Il s’agit en effet bien souvent de la motivation première des propriétaires franchissant le cap qui peuvent parfois économiser jusqu’à 40 % sur leurs factures.

Dans une démarche écologique et responsable 

Ces travaux peuvent également s’inscrire dans une démarche de développement durable visant à avoir un impact positif sur l’environnement puisqu’ils permettent de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre du secteur du bâtiment avec pour objectif fixé par les pouvoirs publics, une neutralité carbone à horizon 2050.

Pour profiter des aides de l’Etat

Les travaux de rénovation énergétique peuvent par ailleurs vous permettre d’obtenir des aides financières sous différentes formes afin de faire baisser le coût de votre nouvelle installation et obtenir un retour sur investissement plus rapide.

Pour plus de confort à domicile

Enfin, les travaux de rénovation énergétique peuvent améliorer considérablement le confort thermique et acoustique des habitations. Une bonne isolation permet par exemple de profiter d’un air intérieur plus sain, d’une chaleur plus homogène et d’une meilleure insonorisation à l’intérieur des habitations.

Les différents types de travaux de rénovation énergétique éligibles

Les aides pouvoirs publics sont destinées à encourager les propriétaires occupants et bailleurs à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Ces travaux ont pour but de diminuer la consommation d’énergie des bâtiments et donc de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ils permettent aussi de réaliser des économies sur la facture d’énergie.

Parmi les travaux de rénovation énergétique qui peuvent être éligibles aux aides des pouvoirs publics, on trouve notamment :

  • L’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE) ;
  • L’isolation thermique des combles perdus ;
  • L’isolation thermique des planchers bas sur vide sanitaire ;
  • Le remplacement d’un ancien système de chauffage utilisant des énergies fossiles (au fioul ou au gaz) par l’installation d’un chauffage au bois (poêle à bois, poêle à granulés) ou d’une pompe à chaleur (PAC) ;
  • L’installation de panneaux solaires thermiques pour la production d’eau chaude sanitaire ;
  • L’installation de panneaux solaires photovoltaïques pour la production d’électricité servant à alimenter les différents appareils électriques dans le logement ;
  • L’installation d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) à double flux ;
  • Le remplacement des fenêtres et/ou des portes par des menuiseries plus performantes (fenêtres à double vitrage par exemple) ;
  • Le remplacement d’une ancienne chaudière par une chaudière plus performante (chaudière à condensation, chaudière biomasse) ;
  • Le remplacement de toiture ;
  • Le remplacement d’une ancienne climatisation par un système plus performant et économe en énergie ;
  • La réalisation de diagnostics de performance énergétique (DPE).
poêle chauffage

Les aides pouvoirs publics pour les travaux de rénovation énergétique

Dans le cadre des travaux de rénovation énergétique, les aides pouvoirs publics sont de différents ordres : aides directes, subventions, crédits d’impôts, aides privées ou encore aides des collectivités locales. Parmi les principales aides pouvant être obtenues, on peut noter par exemple : 

  • Le dispositif MaPrimeRenov qui a récemment remplacé le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Cette prime est accordée à tous les ménages réalisant des travaux de rénovation énergétique. Le montant de la prime est néanmoins déterminé par le niveau de revenus et la composition du foyer. On dénombre ainsi 4 types de profils différents déterminant le niveau d’aide attribué.
  • Les aides de l’Anah avec notamment le programme Habiter Serein, destiné aux propriétaires modestes et très modestes qui peuvent bénéficier d’aides allant jusqu’à 50 % du montant des travaux. Des primes spéciales sont en outre accordées pour la sortie d’un logement du statut de passoire énergétique ou le passage en bâtiment basse consommation.
  • Les primes énergie ou primes travaux, cumulables avec MaPrimeRenov et qui s’apparentent donc à un coup de pouce supplémentaire pour certains travaux (pompe à chaleur, isolation, installation d’une chaudière biomasse, diagnostic de performance).
  • Les certificats d’Economie d’Energie (CEE) qui peuvent aussi être obtenus pour financer certains travaux de rénovation énergétique. Il s’agit d’un dispositif mis en place par l’Etat qui permet aux particuliers de bénéficier de réductions sur leurs dépenses liées à la rénovation de leur logement. Les certificats sont attribués par les fournisseurs d’énergie et peuvent couvrir jusqu’à 30% des frais engendrés par les travaux.
  • Les dispositifs de financement tels que le prêt à taux zéro ou le prêt Action Logement qui peuvent être accordés aux particuliers pour financer à taux préférentiel voire à taux zéro des travaux de rénovation énergétique. Ces prêts sont proposés par les collectivités territoriales et peuvent couvrir jusqu’à 100% des dépenses liées à la rénovation thermique.
  • La TVA préférentielle à 5,5 % à la fois sur les matériaux mais aussi sur la main-d’œuvre pour certains travaux de rénovation énergétique à condition de les faire réaliser par un professionnel agréé reconnu garant de l’environnement (RGE).
  • L’exonération de taxe foncière pendant 3 ans suivant la réalisation de travaux de rénovation énergétique et qui peut être partielle (50 %) ou totale.
  • Les aides des collectivités locales (départements, régions, commune) qui peuvent mettre en place des dispositifs spécifiques localement.
  • Les aides des caisses de retraite pour des travaux améliorant le confort à domicile.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire