Quelles sont les aides présentées par la CAF pour vos travaux de logement ?

par batiste

Dans le cadre du financement des travaux au sein de votre logement, la CAF est en mesure de vous octroyer des fonds, dont l’objectif est de renforcer votre trésorerie. Cet organisme accorde des financements à l’ensemble des personnes qui souhaitent remplacer leurs différents équipements de consommation énergétique ou améliorer la performance énergétique de leur habitat.

Le Prêt à l’Amélioration de l’Habitat (PAH) 

Ce dispositif d’aide se présente sous la forme d’un emprunt bancaire, accordé à l’ensemble des ménages dont le logement est soumis à des travaux de rénovation. Son objectif principal est de soutenir les personnes concernées dans le cadre de leurs frais, au travers d’un financement, dont le montant maximale est de 80 % de vos dépenses totales, pour des coûts de 1.067,14 €. 

Les travaux qui sont concernés par cette solution se doivent d’appartenir aux secteurs de l’assainissement ou de l’isolation thermique, à savoir :

  • La réfection du toit, permettant une meilleure isolation de votre habitat
  • La rénovation des équipements électriques, dans le but de sécuriser votre logement
  • La mise en place de fenêtres à double vitrage, pour limiter les différents frais énergétiques
  • La mise en place d’équipements sanitaires, dans le cadre ou il y a une désuétude.

L’ensemble des travaux établis sur le plan de l’entretien ou de l’esthétique ne permettent pas de percevoir des prêts.

Il n’existe pas de conditions spécifiques pour pouvoir percevoir le dispositif du PAH ; il s’agit d’une solution relativement ouverte à l’ensemble des ménages qui effectuent des travaux. En parallèle, certains profils ne peuvent pas être concernés par cette aide, tels que les allocataires de la CAD, disposant d’enfant à charge et qui perçoivent :

  • L’Allocation de Logement Social (ALS)
  • Les Aides Personnalisées au Logement (APL)
  • L’allocation aux Adultes Handicapés (AAH)
  • Le RSA non majoré
  • La prime d’activité

Dans ce cas, il vous est possible de prétendre au DAH. En parallèle, toutes les personnes souhaitant percevoir le dispositif du PAH se doivent de remplir les critères de locataires, propriétaires ou nouveaux accédants à une certaine propriété. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez également être dans les situations suivantes :

  • Votre logement est une résidence principale et est construit depuis une durée supérieure à 2 ans
  • Vos travaux se doivent également d’être possiblement subventionnées par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah)

Vous pouvez effectuer votre demande d’aide en ligne, avec un premier versement établi au bout de 6 mois.

Le Dispositif d’Amélioration de l’Habitat (DAH)

Il se présente sous la forme d’une solution de financement pour l’ensemble de vos travaux, qui sert de complément au PAH. Si vous souhaitez percevoir ce dispositif, votre quotient familial se doit d’être inférieur à 700 € et vous disposez d’au moins un enfant à charge, dont l’âge est de moins de 20 ans.

Toutes les personnes qui ne peuvent pas bénéficier du PAH peuvent percevoir le DAH, dont le montant maximale accordé est fixé à 3.000 €.

Le versement de cette aide financière peut être effectué en deux fois, directement auprès des fournisseurs, une fois à la signature du contrat, une autre fois lors de la réception de votre facture.

Le Prêt à l’Amélioration du Lieu d’Accueil (PALA)

Dans le cadre ou vous êtes dans le domaine de l’assistance maternelle, et que vous disposiez du statut d’allocataire, ou non, la Caisse d’Allocation Familiales est chargée de la transmission du dispositif du PALA. Il vous est transmis sous la forme d’un prêt à taux zéro, dont l’objectif principal est de recouvrir vos frais de travaux d’amélioration avec un montant maximale de 10.000 €.

Quels sont les autres dispositifs d’aides accordés pour vos travaux de rénovation ?

Pour soutenir la mise en place de travaux au sein de votre habitat, vous pouvez prétendre à un certain nombre de dispositifs d’aides spécifiques, permettant de couvrir l’ensemble de votre projet. En fonction de votre situation financière et de vos besoins, il existe plusieurs solutions qui peuvent également vous être attribuées.

travaux rénovation énergétique maison

Ma Prime Rénov’

Selon vos besoins de financements en lien avec vos travaux de rénovation, vous pouvez percevoir le dispositif de Ma Prime Rénov’. En tant que propriétaire bailleur, occupants ou encore syndicat de copropriété, le montant de cette solution pourra être déterminé en fonction de plusieurs éléments différents, à savoir :

  • Votre revenu fiscal de référence (RFR)
  • Votre lieu d’habitation
  • L’ensemble des travaux qui ont été réalisés

Son objectif principal est de limiter les frais en lien avec vos travaux.

L’aide de l’Éco-prêt à taux zéro

Il s’adresse aux propriétaires qui effectuent des travaux de rénovation énergétique au sein de leur logement principal, en leur octroyant une somme qui peut aller jusqu’à 50.000 € depuis le 1er janvier 2022.

Pour en bénéficier, les travaux et les équipements qui sont mis en place au sein du foyer se doivent d’améliorer sa performance énergétique, sur une durée maximale de 3 ans.

Les solutions Action Logement à la rénovation

De sorte à renforcer l’isolation thermique de votre habitat, l’organisme d’Action Logement vous accorde un prêt dédié à vos travaux de rénovation énergétique. Son montant peut aller jusqu’à 10.000 €, qui peut être remboursé sur une durée maximale de 10 ans.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire