Bénéficier de la prime CEE chaudière pour réaliser des économies d'énergie

Changer son système de chauffage n’est pas toujours à la portée de tous. Et pourtant, il est important d’investir dans un appareil performant qui vous permettra de chauffer de façon responsable. Première dépense en énergie d’un logement, le chauffage est un levier sur lequel on peut réaliser de nombreuses économies, notamment grâce aux nouveaux appareils à fort rendement. Pour vous aider dans cette transition énergétique, le gouvernement met en place les primes CEE chaudières qui vous permettent de financer une partie de vos frais de remplacement et d’installation de chaudière.

Sommaire :

prime chauffage intérieur maison

La prime chaudière et les Certificats d'économie d'énergie

A la base de l’aide chaudière, on retrouve le dispositif des Certificats d’économies d’énergie. Mis en place à la suite de la loi POPE de 2005, ces certificats rendent obligatoire, pour les fournisseurs d’énergie et de carburant, les actions en faveur de l’économie d’énergie.

Qu'est-ce que la prime CEE chaudière ?

Issu du dispositif certificat d’économie d’énergie, les CEE chaudière sont distribués par les fournisseurs signataires de la charte “coup de pouce économie d’énergie” et plus particulièrement du “coup de pouce chauffage”. En échange de certificats délivrés par l’Etat, les fournisseurs prennent en charge une partie de vos travaux de rénovation et, dans le cas du coup de pouce chauffage, le remplacement de votre ancienne chaudière. Cela permet de réduire leurs taxes énergétiques. Le but est simple, inciter les principaux acteurs de l’énergie à entreprendre des actions concrètes contre le gaspillage de l’énergie.

Quel est le montant des primes CEE ?

En ce qui concerne l’aide chaudière, le montant peut varier en fonction des fournisseurs. L’ampleur de l’aide leur est alors libre, mais des seuils minimums ont tout de même été fixés par le gouvernement afin de s’assurer que l’offre soit intéressante pour les particuliers. Ainsi, il a été établi que le montant des primes se ferait en fonction du type d’appareil investi et du niveau de revenu des ménages.

 Chaudière biomasse performantePompe à chaleur air/eau ou eau/eauSystème solaire combinéPompe à chaleur hybrideChaudière au gaz à très haute performance énergétique
Prime pour les ménages modestes4 000 €4 000 €4 000 €4 000 €1 200 €
Prime pour les autres ménages2 500 €2 500 €2 500 €2 500 €600

Appliquer des tarifs différents en fonction des ressources du foyer permet aux ménages les plus modestes de profiter des aides les plus grandes et ainsi leur permettre de sortir d’une éventuelle situation de précarité énergétique.

chaudières gaz

Conditions d'éligibilité : comment obtenir sa prime CEE chaudière

Si l’aide chaudière est ouverte à tous, des conditions sont tout de même à respecter. Parmi elles, on retrouve des critères d’efficacité ainsi qu’un impératif sur le choix du professionnel intervenant sur l’installation du nouvel équipement. Il s’agit des mêmes conditions que l’on retrouve pour la prime CEE isolation des combles.

La prime CEE en fonction du niveau de revenu

S’il n’est pas déterminant dans la délivrance de la prime, il est quand même important de connaître son niveau de revenu pour savoir quel est le montant de l’aide à laquelle vous êtes éligible.

 Île-de-France Autres régions 
Nombre de personnes composant le ménageMénages en précarité énergétiqueMénages en grande précarité énergétiqueMénages en précarité énergétiqueMénages en grande précarité énergétique
125 068€20 593€19 074€14 879€
236 792€30 225€27 896€21 760€
344 188€36 297€33 547€26 170€
451 597€42 381€39 192€30 572€
559 026€48 488€44 860€34 993€
Par personne supplémentaire+7 422€+6 096€+5 651€+4 412€

Ces plafonds correspondent aux revenus fiscaux et dépendent donc de la taille du foyer ainsi que de votre zone géographique.

Une efficacité énergétique minimale requise

L’efficacité énergétique de l’appareil est un point essentiel dans les conditions d’éligibilité des CEE. En effet, on ne remplace pas un appareil énergivore par un autre. Pour cela, des normes ont été fixées. Pour les chaudières à condensation, il est nécessaire que l’appareil ait une efficacité saisonnière d’au moins 86% selon la réglementation européenne. En ce qui concerne les pompes à chaleur, la réglementation européenne prévoit une efficacité énergétique saisonnière de 100% au minimum pour ce type d’installation. De plus, tous ces appareils doivent obligatoirement être équipés d’un régulateur de température. D’autres systèmes sont également éligibles à l’image de la prime CEE poêle à granulés.

Des travaux encadrés par un professionnel

Seconde condition, et pas des moindres, pour profiter des primes CEE : le chauffagiste. Ce professionnel du chauffage doit obligatoirement être certifié de la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour que la prime puisse vous être délivrée. Cette mention assure notamment la qualité de l’artisan ainsi que son engagement pour le respect des performances énergétiques demandées. De plus, il saura vous orienter sur les meilleurs choix en fonction de vos besoins mais également de vos contraintes. 

Faire sa demande de prime CEE chaudière

Une fois que toutes ces conditions sont respectées, vous pouvez entamer les premières démarches pour obtenir votre prime. Pour cela, il suffit de suivre quelques étapes :

  • Choisir son fournisseur : le montant des primes peut varier en fonction des fournisseurs. Pour profiter des meilleures offres, il est donc important d’en comparer plusieurs
  • Trouver son artisan RGE : essentiel pour bénéficier des CEE, l’artisan doit être obligatoirement certifié RGE. Pour le vérifier, vous pouvez demander une copie de son attestation
  • Réaliser sa demande : avant de valider le devis du professionnel, il est important de soumettre sa demande au fournisseur. Cela permet d’éviter les mauvaises surprises
  • Compléter le dossier : plusieurs pièces justificatives vous seront demandées à la suite des travaux. Il est important de toutes les rassembler et de les envoyer dans les délais impartis

Changer de chaudière peut vous permettre de faire de nombreuses économies sur votre facture de chauffage. Pour cela, des primes sont distribuées par les fournisseurs d’énergie et de carburant, grâce au dispositif de certificat d’économie d’énergie. De plus, les primes CEE sont cumulables avec d’autres aides tel que le Crédit d’Impôt (CITE) ou l’Éco prêt à taux zéro. N’hésitez plus et entamez dès à présent votre transition énergétique.

La prime chaudière est distribuée par les fournisseurs d’électricité, de gaz et de carburant. Elle vous permet de financer le remplacement d’une chaudière fioul. Cela a pour but de faciliter les travaux de rénovation énergétique afin de réduire la consommation d’énergie au niveau national.

Tous les foyers sont éligibles à la prime CEE. Cependant le montant de cette dernière peut varier en fonction de votre niveau de revenu permettant ainsi d’attribuer les aides financières les plus importantes aux ménages modestes.

Pour obtenir cette prime énergie, il faut entreprendre le remplacement de votre ancien appareil de chauffage par des systèmes plus performants comme une pompe à chaleur, un système utilisant les énergies renouvelables ou encore une chaudière à condensation gaz haute performance.