Les avantages de la chaudière à condensation

Les avantages de la chaudière à condensation sont nombreux : confort thermique, économie d’énergie ou encore éligibilité aux aides financières pour certaines d’entre elles. On vous dit tout !

avantages chaudière gaz condensation

Comment fonctionne une chaudière à condensation ?

Avant de commencer par les avantages et l’installation d’une chaudière à condensation, rappelons le fonctionnement de celle-ci.

Les chaudières à condensation produisent de la chaleur grâce à un combustible (gaz naturel, gaz propane, fioul, bois ou encore granulés). L’énergie produite va permettre de chauffer l’eau de votre système de chauffage et permettra de produire de l’eau chaude sanitaire (ECS).

La chaudière à condensation utilise la chaleur contenue dans les fumées de condensation pour produire de la vapeur d’eau, par la suite évacuée par la cheminée. Cette vapeur d’eau est créée par le refroidissement des fumées de combustion ce qui permet à la chaudière de récupérer une partie de l’énergie. Par comparaison, les autres types de chaudières ont tendance à rejeter les fumées sans en extirper l’énergie.

Quels sont les avantages de la chaudière à condensation ?

Une chaudière à condensation revêt de nombreux avantages par rapport à une chaudière classique. En voici la liste :

  1. un bon rapport qualité/prix ;
  2. un prix d’achat plus élevé que celui d’une chaudière classique mais un investissement vite amorti grâce aux économies d’énergies générées par l’appareil ;
  3. la baisse de votre consommation d’énergie et près de 30 % d’économies d’énergie par an ;
  4. obtenir un confort thermique de qualité ;
  5. bénéficier d’un d’un appareil écologique.

Quelles sont les étapes d’installation d’une chaudière à condensation ?

Un des grands avantages d’une chaudière à condensation est qu’elles sont faciles à installer dans tous les types de logements : appartement ou maison. Cependant, il est bon de faire appel à un expert chauffagiste pour réaliser les travaux d’installation qui se déroulent en plusieurs étapes :

  • le chauffagiste fait un état des lieux du logement pour déterminer l’appareil le plus adapté à vos besoins et à votre logement et ses contraintes ;
  • le technicien place les entrées et les évacuations d’air nécessaires au bon fonctionnement de la chaudière : c’est ce qu’on appelle le système ventouse ;
  • il installe ensuite un conduit d’évacuation entre la chaudière et l’extérieur de votre maison afin d’évacuer les condensats produits par l’appareil ;
  • le chauffagiste peut maintenant raccorder la chaudière à l’eau, l’électricité et l’énergie que vous aurez choisie : gaz naturel, gaz propane, bois, granulés, etc. ;
  • il nettoie ensuite l’espace où ont eu lieu les travaux d’installation ;
  • le technicien met en route la chaudière à condensation et optimise ses réglages ;
  • enfin, le chauffagiste vous remet le certificat de conformité de la chaudière à condensation. Ce document est important : il atteste que l’appareil a été installé selon les réglementations en vigueur.

Combien coûte une chaudière à condensation ?

Le prix d’une chaudière varie en fonction de plusieurs facteurs :

  • sa puissance ;
  • ses fonctionnalités (production de chauffage uniquement ou de chauffage et d’eau chaude sanitaire) ;
  • son modèle (chaudière à condensation murale ou au sol) ;
  • sa marque (Viessmann, Frisquet ou Saunier Duval par exemple).

Une chaudière à condensation coûte entre 2 000 et 4 000 euros TTC, à l’achat. Vous devrez ajouter le prix de l’installation de l’appareil à ce montant. Ce prix peut également

être réduit grâce aux aides financières. La chaudière à condensation est un appareil dit à Très Haute Performance Energétique (THPE) c’est-à-dire un système de chauffage dont l’Efficacité Énergétique Saisonnière (ETAS) est égale ou supérieure à 92 %. Ce critère est déterminant pour obtenir les aides prévues par le Gouvernement et les organismes tiers.

L’installation d’une chaudière à condensation (murale, sol) est éligible aux aides à condition que les travaux d’installation de l’appareil soient réalisés par une entreprise RGE (Reconnue Garant de l’Environnement). Voici quelques aides dont vous pouvez bénéficier : les primes CEE ou la TVA à taux réduit.

Lire également :   Comment chauffer votre logement à l’approche de l’hiver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *