Quelles aides financières pour la mise aux normes d’électricité ?

Ça y est, vous avez décidé de refaire votre installation électrique défectueuse. Le hic, c’est le prix. Pas de panique, comme en rénovation énergétique, des aides existent pour la mise aux normes de l’électricité. Liste des aides existantes, critères d’éligibilité, coûts détaillés… On fait le point !

aide mise aux normes électricité

Pourquoi mettre aux normes son installation électrique ?

Vous souhaitez isoler votre logement, installer un nouveau chauffage et en profiter pour optimiser votre installation électrique ? Ou tout simplement refaire une installation électrique dysfonctionnelle ? On vous comprend ! Une installation électrique mal effectuée est dangereuse et peut entraîner des incidents graves, incendie en tête. 

Voyons quels sont les prix détaillés d’une réfection d’une installation électrique et les critères d’éligibilité pour bénéficier d’une aide financière.

Quel est le prix d’une mise aux normes d’une installation électrique ?

Refaire son installation électrique coûte assez cher. Effectuer une mise aux normes de l’installation en incluant le panneau électrique en lui-même ainsi que les travaux connexes est une opération qui peut facilement coûter entre quelques centaines et plusieurs milliers d’euros.

On estime ainsi que le prix d’une rénovation électrique au m² se situe en moyenne entre 50 et 220 € avec une moyenne de 95 €/m² (frais d’installation inclus). Dans les détails :

  • pour une mise en sécurité, vous devrez compter entre 50 et 80 €/m² ;
  • pour une réfection complète, le prix est compris entre 125 € et 200 €/m² .

Dans quels cas la mise aux normes électriques de votre logement est-elle éligible aux aides financières ?

Vous souhaitez effectuer une mise aux normes de l’électricité de votre logement ? tant mieux ! Un système électrique défaillant est la cause de bien des problèmes dans un logement. Pour savoir si votre bien est éligible, c’est très simple : il doit s’être trouvé dans un des deux cas suivants :

  1. mise en œuvre d’une procédure de police de mise en sécurité ordinaire du logement : en cas de péril, d’insalubrité, de sécurité des équipements communs ;
  2. problème de saturnisme.

Autrement dit, si vous êtes propriétaire ou locataire et souhaitez réaliser obtenir des aides une mise aux normes de l’électricité, il faudra prouver à l’aide de documents légaux que votre logement s’est bien retrouvé dans une des deux situations citées.

Liste des aides pour financer la mise aux normes du système électrique de mon logement

On vous prévient tout de suite, le coût de la mise aux normes électriques de son logement peut coûter relativement cher. Heureusement, il existe des aides financières permettant de réduire ce prix. Les voici :

  • Ma Prime Logement Décent ;
  • la TVA réduite ;
  • le prêt d’accession sociale (PAS) ;
  • le prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH).

Ma Prime Logement Décent

Ma Prime Logement Décent est une aide permettant de financer une partie des travaux de rénovation des logements indignes ou dégradés

Le but ? Permettre aux particuliers aux ressources annuelles modestes ou très modestes de vivre sereinement chez eux, sans craindre les maladies respiratoires dues à des moisissures ou des accidents liés à un système électrique dysfonctionnel par exemple.

Sont éligibles à Ma Prime Logement Décent :

  • les propriétaires occupants aux revenus modestes ou très modestes ;
  • les propriétaires bailleurs sous conditions de conventionnement de loyer de leur logement.

Les travaux éligibles à l’aide sont ceux qui visent une augmentation de la qualité de vie et un logement plus sécurisé : rendre conforme son système d’électricité ou encore un ravalement de toiture. L’accompagnement par un Assistant à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) habilité par l’Anah est exigé.

Lire également :   Achat d'un nouveau bien : par quoi commencer?

Par ailleurs, un audit énergétique doit obligatoirement être réalisé avant en amont des travaux.

La TVA réduite

Un taux préférentiel de TVA de 10 % s’applique également aux travaux visant à mettre aux normes une installation électrique. En application de l’article 279-0 bis du Code Général des Impôts, cette TVA réduite s’applique au matériel et aux frais de main-d’œuvre impliqués dans la mise aux normes de votre installation électrique.

Les locataires aussi bien que les propriétaires, peuvent bénéficier de la TVA réduite à 10 %. Attention cependant, votre logement doit être achevé depuis au moins 2 ans.

Le prêt d’accession sociale (PAS)

Cette aide permet de financer le prix de son installation électrique lorsqu’on possède des revenus annuels modestes ou très modestes. Attention toutefois, le montant doit être supérieur à 4000 €.

Afin de l’obtenir, vous devez vous adresser à une banque conventionnée (ou établissement financier) ayant signé une convention avec l’État.

Le prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH)

Le PAH est géré par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et est destiné aux ménages modestes et très modestes afin d’effectuer des travaux de rénovation comme :

  • les travaux d’assainissement ;
  • la réparation ou l’amélioration du logement (dont la mise aux normes d’une installation électrique fait partie).

Vous devez donc déjà bénéficier d’une prestation parmi les suivantes :

  • l’Allocation de Logement Sociale (ALS) ;
  • l’Aide Personnalisée au Logement (APL) ;
  • le Revenu de Solidarité Active (RSA) ;
  • l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) ;
  • la Prime d’activité.

Son montant s’élève jusqu’à 80 % des charges des travaux, dans une limite de 1 067,14 €, à un taux d’intérêt de 1 %.

Pourquoi vous devriez mettre aux normes votre système électrique : 2 grandes raisons

1 – Réduire les risques d’accidents

La mise aux normes de votre installation d’électricité n’est pas à prendre à la légère. Un système électrique défaillant peut entraîner des dysfonctionnements souvent graves ! Voyez plutôt :

  • risques d’incendies électriques ;
  • risques d’électrocution ;
  • risques de surtension et d’endommagement des équipements électriques.

2 – Se lancer dans un projet de rénovation énergétique

Réaliser la mise aux normes de son système électrique est extrêmement important dans le cas de travaux de rénovation énergétique.

Vous voulez installer une toute nouvelle pompe à chaleur (PAC) dans votre maison ? Vous devez donc en amont mettre votre système électrique aux normes s’il n’est pas conforme à ces dernières. La PAC, tout en utilisant une énergie renouvelable pour chauffer et/ou produire de l’eau chaude sanitaire dans votre logement (en transformant en chaleur les calories de l’air, l’eau ou la terre), ne peut pas fonctionner sans électricité.

Aussi, un système électrique non conforme entraînera des problèmes de fonctionnement de l’appareil et pourra l’endommager de façon définitive.

De même, une mise à niveau du réseau électrique est souvent nécessaire dans le cas de l’installation de panneaux solaires. Dans ce cas particulier, il est d’usage de mettre en place un tout nouveau panneau électrique ou bien de moderniser un panneau existant afin de l’adapter au système solaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *