Hausse des ventes de passoires thermiques

Dans leur Note de conjoncture immobilière d’octobre 2023, les Notaires de France pointent du doigt l’explosion des ventes de passoires thermiques. Quelles sont les raisons de la hausse des ventes de ce type de logement pourtant très énergivores ? Réponse ci-dessous.

Une explosion sans précédent des ventes de passoire thermiques

Les ventes de logements anciens ayant des étiquettes énergétiques comprises entre F et G sont passées de 11 % à 16 % entre le 2ᵉ trimestre 2021 et le 1ᵉʳ trimestre 2022. Fait surprenant, ce boom s’est produit malgré les contraintes liées à la location de ces biens.

Des propriétaires qui préfèrent vendre que rénover…

Selon les Notaires de France, si cette augmentation est directement liée à l’entrée en vigueur du nouveau DPE (Diagnostic de Performance Énergétique), ce sont également ces contraintes relatives à la location des biens qui ont directement participé à ce phénomène ! 

Avec une interdiction de plus en plus stricte des locations de passoires, les propriétaires privilégient leurs ventes à des travaux de rénovation (chauffage, isolation notamment) souvent très onéreux.

… Et des acheteurs qui peuvent enfin devenir propriétaires

Du côté des acheteurs, les passoires thermiques représentent également une véritable aubaine. Et oui, puisque le prix d’achat des passoires thermiques est bien inférieur à celui des logements dont la performance énergétique est meilleure, de nombreux particuliers, notamment les jeunes, y voient une excellente façon de devenir propriétaires à court terme.

Selon les résultats d’un sondage OpinionWay pour BigMat, ce n’est pas moins de 58 % des jeunes adultes âgés de 25 à 34 ans qui considèrent qu’acheter une passoire thermique est financièrement très intéressant.

Les passoires thermiques : des biens avec de nombreuses contraintes

Si l’achat de passoires thermiques paraît être une excellente idée, attention aux nombreux problèmes qui peuvent advenir. Premièrement, les factures énergétiques seront plus élevées et avec la hausse prévue des prix de l’électricité, ces coûts pourraient encore augmenter. De plus, avec les nouvelles réglementations, des travaux de rénovation énergétique devront être réalisés, annulant les gains réalisés grâce à la décote d’achat.

Lire également :   Création du premier parc éolien français flottant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *