Quand faire la rénovation énergétique de son logement ?

par hellojade

L’inconfort à la maison, la sensation de froid, un chauffage énergivore, des équipements de production d’eau chaude obsolètes ou encore une perte de chaleur… Voilà des signes que des travaux de rénovation sont d’actualité ! Quand faire la rénovation énergétique de son logement et faire des économies sur votre facture d’électricité ? La meilleure période pour rénover, c’est évidemment l’été… Mais quand la météo vous bouscule, le froid devient rapidement un élément déclencheur pour isoler sa maison ou son appartement. Tous nos conseils dans cet article.

Planifier ses travaux de rénovation énergétique

Avant de lancer votre projet de rénovation énergétique, planifier vos travaux est primordial. L’opération doit être pensée et organisée dans son ensemble, sans enchevêtrement des différents chantiers. Pour cela, vous devez absolument tenir compte :

  • du budget dont vous disposez (avec éventuellement un dispositif ou une aide financière de l’État comme MaPrimeRenov’ ou l’ANAH)  ;
  • des professionnels à qui faire appel ;
  • des délais de réalisation pour chaque poste, selon les disponibilités et les devis et les conseils des entreprises engagées ; 
  • que les travaux soient autorisés par le syndicat si vous êtes propriétaire d’un logement au sein d’un bâtiment en copropriété.

La rénovation énergétique d’un logement suit des étapes, selon un ordre précis. Le gros œuvre est toujours effectué en amont. C’est le cas si vous décidez de casser des murs ou de créer de nouvelles ouvertures. L’isolation des murs, des fenêtres, du toit, des combles et des planchers est à prévoir dans un deuxième temps. La rénovation des installations électriques, des réseaux d’électricité et d’eau peut, elle, démarrer en parallèle des travaux d’isolation. L’installation d’un nouveau système de chauffage (pompe à chaleur, chaudière, chauffage au bois, radiateurs) et les finitions sont évidemment les dernières étapes à planifier.

renovation energetique batiment

Isoler son logement pendant l’hiver

La rénovation énergétique d’un logement porte généralement sur 4 postes de consommation d’énergie : l’enveloppe thermique du bâtiment (isolation), le chauffage, la production d’eau chaude et le système de ventilation.

C’est l’hiver que la consommation d’énergie des ménages explose. C’est aussi pendant l’hiver que l’inconfort thermique est à son maximum, surtout pour les logements mal isolés. La sensation de froid, l’humidité, les courants d’air pèsent d’autant plus sur le budget énergie. Ils affectent la performance énergétique de votre bien et vous empêchent de faire des économies. L’enveloppe thermique est le premier problème à régler avant d’investir dans toute nouvelle installation d’un système de chauffage, d’une chaudière ou d’une climatisation. En termes de travaux à réaliser en priorité, privilégiez donc ceux qui vous permettront d’isoler votre logement, que ce soit au niveau des murs ou des combles, ou encore la pose de fenêtres à double vitrage.

S’il semble plus simple de démarrer un chantier lors des beaux jours, l’été, la saison hivernale peut tout à fait convenir pour des travaux d’isolation des combles, des ouvertures ou encore des planchers. Changer les fenêtres de votre maison en plein mois de janvier reste évidemment contraignant… Mais si vous n’intervenez pas à temps, vous perdez une occasion de réaliser une vraie économie sur votre facture d’énergie en hiver. Rénover son logement pendant l’été est donc fortement conseillé aux propriétaires.

La meilleure période pour faire des travaux de rénovation énergétique reste donc sans conteste la saison estivale. Avec le beau temps, les professionnels du bâtiment travaillent plus sereinement, et avancent sur votre installation à rénover (chauffe-eau, chaudière ou encore pompe à chaleur) à l’abri des intempéries. Une intervention à domicile pendant l’été offre de toute évidence plus de confort, pour vous-même, et pour vos prestataires.

Vous n’êtes toutefois pas le seul à avoir eu la même idée. De nombreux bâtiments sont rénovés au cours de l’été et les entreprises RGE qualifiées pour l’isolation et la pose de nouveaux équipements à haute performance énergétique sont littéralement prises d’assaut. Le bon compromis pour les propriétaires qui souhaitent se lancer dans un projet d’isolation de leur maison pourrait donc être de s’y prendre plus tôt. Profitez du printemps pour faire des demandes de devis, voir à quelle(s) aide(s) vous êtes éligible, démarrer le chantier à la fin du printemps et prévoir d’éventuels retards.

renovation energetique chauffage

Faire la rénovation énergétique de son logement dans l’urgence

Il n’est malheureusement pas toujours possible de rénover son logement pendant le printemps, l’été, ou au moment où l’aviez tout simplement décidé. Un toit arraché à cause des intempéries, une facture d’électricité ou de gaz qui grimpe soudainement en flèche, la panne d’un radiateur, la casse de la chaudière… Ouvrent la voie à la rénovation énergétique !

Contactez alors un professionnel pour trouver une solution d’appoint. Commencez dans le même temps à envisager une opération plus lourde, avec un prix plus important, mais certainement plus durable pour réaliser des économies d’énergie. Ces travaux se révèlent souvent coûteux, particulièrement pour les ménages aux revenus modestes. Néanmoins, l’Etat et de nombreux autres organismes, mettent en place des aides afin de favoriser la rénovation énergétique des logements et améliorer leurs performances en termes de consommation d’énergie.

Besoin d’aide ? Les aides et autres dispositifs financiers voués à la rénovation des bâtiments se sont justement multipliés et sont fréquemment cités dans l’actualité. Attention également à bien s’assurer que la prime que vous souhaitez soit encore à l’ordre du jour. 2021 marque notamment la fin de la pompe à chaleur à 1€, tandis que MaPrimeRenov’ remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Mais rassurez-vous, vous êtes probablement éligible à un dispositif ou une prime, étant donné qu’Ils concernent aujourd’hui tous les ménages et varient selon que ces derniers soient modestes ou non. Parmi ces aides qui vous permettront de faire des économies :

  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • la TVA à un taux de 5,5 % ;
  • MaPrimeRenov’, qui remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • les bonus passoire thermique, BBC et rénovation globale ;
  • les “coups de pouce” isolation, chauffage (chauffage au bois ou au gaz, pompe à chaleur…), thermostat avec régulation performante ;
  • les aides de l’agence nationale de l’habitat (ANAH).

Pour rénover son logement et bénéficier d’une prime, demandez à avoir un devis auprès d’un artisan RGE. Vérifiez aussi l’éligibilité des travaux aux aides, avant de soumettre votre dossier aux banques, aux institutions ou aux fournisseurs d’énergie. Ces derniers proposent d’ailleurs des offres d’énergie à des prix très compétitifs, ce qui renforcera l’économie possible.

Au bout du compte, ce projet de rénovation vous permettra de mieux isoler votre logement, d’améliorer sa performance en termes de consommation d’énergie et ainsi de vous procurer plus de confort de votre habitat.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire