Assurance habitation et travaux : qui peut réaliser des travaux et dans quelles mesures ?

par Tristan

Que vous soyez locataire ou propriétaire, vous pouvez revêtir le costume de maître d’ouvrage et commencer des travaux dans votre logement. Et ce, peu importe la raison : amélioration de votre cadre de vie, rénovation, agrandissement de la surface habitable, ajout d’une commodité… Cependant, le lancement de ces travaux se passe différemment en fonction de votre statut : propriétaire, locataire, propriétaire non-occupant. Et en fonction du type de chantier que vous comptez lancer. Aussi, votre assurance habitation et même la municipalité ont un rôle à jouer dans votre projet, mais lequel ?

Faire des travaux quand on est locataire 

Le locataire est responsable des petits travaux d’entretien courants dans le logement qu’il occupe. Par exemple, c’est lui qui entretiendra les robinets, les radiateurs, les interrupteurs, le nettoyage des moquettes etc. On nomme ces actions des réparations locatives. Et même si le propriétaire s’en charge, il peut demander remboursement de la facture à son locataire.

Mais qu’en est-il des gros travaux comme la rénovation des murs d’une pièce ou le changement du carrelage d’une salle d’eau ? Le locataire est autorisé à entreprendre ce genre d’ouvrage seulement s’il obtient un accord de son propriétaire. En effet, le propriétaire doit être parfaitement au courant des changements qui sont à venir dans l’habitation qui lui appartient. 

A noter que très peu de locataires se lancent dans de gros travaux étant donné le montant de ces rénovations et qu’ils seront certainement amenés à quitter la maison ou l’appartement un jour. 

Faire des travaux quand on est propriétaire 

Le propriétaire peut effectuer tous les travaux et rénovations qu’il souhaite chez lui sans demander d’autorisation à qui que ce soit, sauf dans certains cas. Par exemple, pour la construction d’une piscine ou l’extension de la surface habitable, il doit faire une demande auprès de la Mairie. Et ce, qu’il passe par des professionnels ou non. C’est après avoir reçu l’accord concernant le projet qu’il pourra lancer le chantier. 

contrat négociation papiers stylo mains table

Contrat d’assurance habitation et travaux : obligations du propriétaire 

A l’achèvement de certains travaux et rénovations chez lui, le propriétaire devra obligatoirement tenir son assurance habitation informée. Cette obligation ne concerne pas chaque changement ayant eu lieu dans le logement. 

Mais pour la construction d’une piscine par exemple, le propriétaire devra informer son assureur de ces travaux s’il souhaite voir sa piscine protégée d’un éventuel sinistre. 

En cas d’extension construite et donc d’agrandissement de la surface habitation, le particulier à l’obligation d’informer son assurance habitation. La surface de la maison ou de l’appartement sera supérieure et cela ajoutera au moins une pièce supplémentaire au contrat d’assurance. En effet, cela modifiera la protection proposée par son assureur et influera sur le tarif. 

En cas de construction d’une place de parking privée intérieure, ou d’une autre dépendance comme une appentis, la même obligation s’applique. Les propriétaires doivent déclarer ces travaux aux assurances s’ils veulent être bien couverts contre les risques. Mais aussi s’il veut ses dépendances et équipements couverts en cas de sinistre.

Faire des travaux dans son logement occupé quand on est bailleur 

Dans le cadre d’un logement loué, certaines spécificités s’appliquent. Si le propriétaire souhaite effectuer des travaux dans son logement loué, il doit en informer ses locataires. Le locataire ne peut s’opposer à cette décision du bailleur mais celui-ci doit lui préciser :

  • La nature des travaux 
  • La période et le temps que cela prendra
  • Et la manière dont ils vont se dérouler

Il est primordial que le locataire laisse son bailleur accéder au logement pour la préparation du chantier de la rénovation. Si le logement est inhabitable jusqu’à réception des travaux, c’est le bailleur qui doit prévoir un logement temporaire pour ses locataires.

Un contrat d’assurance habitation pour couvrir vos travaux

Les assurances multirisque habitation ne couvrent pas les dommages dus aux travaux directement. Mais leurs garanties permettent de vous protéger même en période de travaux. Ainsi, vous êtes bien couvert pendant toute la durée de ceux-ci. 

La garantie responsabilité civile vous couvre si vous causez des dommages à un tiers alors que vous effectuez des travaux vous-même en tant que particulier, sans passer par une entreprise. On parle d’auto-construction.

Car si vous passez par un professionnel, c’est la responsabilité civile professionnelle de l’entreprise qui fait office de couverture en cas de dommages. 

Elle est à différencier de la garantie décennale d’une entreprise qui est une couverture des dommages survenus suite à la réception des travaux par le maître d’ouvrage. La garantie décennale est effective pendant une durée 10 ans comme son nom l’indique.

La garantie incendie, la garantie explosion ou la garantie vol vous protègent contre ces risques même en période d’ouvrage. Ces garanties sont souvent incluses dans les contrats d’assurance habitation en fonction de la formule de protection que vous choisissez.

main d'homme qui tient des clefs

Zoom : comment souscrire une assurance habitation ?

Pour souscrire une assurance multirisque habitation, rendez-vous sur un comparateur de devis d’assurances habitation en ligne. Vous aurez le choix entre différentes formules et tarifs. 

En quelques clics vous comparez les garanties incluses dans chaque devis, les causes de sinistres et les risques que couvre votre contrat ainsi que les montants d’indemnisation et franchise. 

Ainsi, vous souscrivez votre contrat en ligne avec l’offre, qui vous convient le mieux en fonction de l’indemnisation, de chaque risque couvert en fonction des causes et du montant de la prime.

Pour conclure, les locataires, propriétaires et propriétaires non-occupants peuvent réaliser des travaux dans leur logement. Soit dans le cadre d’une auto-construction, soit en passant par un professionnel. Cependant, la manière de lancer le chantier implique des obligations différentes en fonction du statut. Et il est de la responsabilité du propriétaire de devoir informer son assureur des changements qui ont eu lieu chez lui à l’achèvement des travaux, si besoin.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire