Gestion des déchets de travaux: quelles sont les solutions ?

par hellothomas

La production de déchets de chantiers est une étape inévitable lorsqu’on fait des travaux. Leur gestion, si on n’a pas les bonnes informations, peut vite devenir compliquée et couteuse. Pour les faire évacuer et traiter, de manière légal, économique et écoresponsable, certaines astuces sont importantes à connaître. Découvrez les dans cet article.

Les règles de gestion des déchets de chantier

Tout d’abord, il existe différentes catégories de déchets de chantiers ayant chacune des règles strictes concernant le stockage, le transport et le traitement.

Les déchets inertes, représentent 70% de l’ensemble des déchets de chantiers. Ils sont caractérisés comme étant non dangereux, c’est-à-dire qu’ils conservent leurs caractéristiques physiques et chimiques, qu’ils ne se décomposent pas et ne détériorent pas les autres matières avec lesquelles ils sont en contact. On parle par exemple de la terre, du béton, du verre, des briques ou encore des gravats. Ces déchets ont un fort potentiel de recyclage et il est important de les orienter vers des déchetteries professionnelles.

Les déchets industriels banals (DIB) sont considérés comme non dangereux et non inerte. Ils constituent environ 25% des déchets issus du bâtiment et on peut donner comme exemple le papier, le métal, le bois, le carton ou le plastique. Ces déchets ont un potentiel énergétique important et sont donc souvent valorisés énergétiquement ou recyclés si cela est possible.

Les déchets dangereux contiennent des éléments toxiques pouvant représenter un danger pour l’Homme ou l’environnement. Représentant environ 2% du total des déchets de chantiers, leur traitement est très réglementé et ils doivent être envoyés dans des exutoires spécialisés. Les plus connus sont l’amiante, le plomb, les solvants, les produits phytosanitaires ou encore la colle.

Enfin, sachez que le dépôt sauvage de déchets, quelles que soit leurs catégories, par un professionnel peut coûter très cher, c’est-à-dire jusqu’à 75 000 euros d’amende pouvant s’accompagner d’une peine de prisant allant jusqu’à 2 ans. 

Des solutions de collecte de déchets directement sur chantier

illustration enlèvement déchets

La majorité des professionnels du bâtiment estiment que la gestion de leurs déchets de chantiers est compliquée et chronophage. La recherche d’exutoires spécialisés et les nombreux allers-retours en déchetterie peuvent vite prendre beaucoup de temps, et avoir un coût difficile à répercuter sur les devis.

Pourtant, des solutions existent pour faciliter la vie des professionnels comme des particuliers :

  • La collecte en camionnette est un service pratique pour faire évacuer de petites et moyennes quantités de déchets. Les délais sont généralement assez courts pouvant aller de 2 à 24 heures.
  • L’enlèvement de Bigbags et de sacs à gravats est particulièrement adapté aux clients souhaitant faire évacuer des gravats ou du DIB (mélange). Les bigbags peuvent être retirés rapidement et sont assez rentables. Les sacs à gravats sont limités à 50 kg chacun afin d’être manu transportable et sont très utilisés pour faire évacuer des déchets sur des chantiers ne possédant pas d’espaces de stockage.
  • La location de bennes, commandable en différents formats est un moyen très pratique pour gérer une moyenne à grande quantité de déchets. Selon le type commandé, il est possible d’y entreposer du DIB (mélange) ou des gravats. 

Pour être certain que les entreprises commanditées soient sérieuses, il est important de demander un BSD (bordereau de suivi des déchets) pour avoir la preuve que les déchets ont bien été apportés et traités en exutoire professionnel.  La société Ecodrop propose ce type de services, pour les contacter, rendez-vous directement sur leur site internet : ecodrop.net ou alors composez le 01 73 72 24 80 pour être mis en relation avec l’un de leurs commerciaux.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire