Le financement des travaux en entreprise

par hellothomas

Vous souhaitez construire ou rénover les locaux de votre entreprise ? Il est important de bien prévoir votre plan de financement. Crédit professionnel, aides à la rénovation énergétique, prêt participatif ou encore augmentation de capital, on vous présente dans cet article les principales solutions envisageables pour financer des travaux en entreprise.

Le crédit professionnel : la méthode de financement la plus répandue pour les travaux en entreprise

Qu’est-ce qu’un crédit professionnel ? 

Le crédit professionnel permet comme son nom l’indique d’emprunter de l’argent à une banque pour financer un projet professionnel. Il peut être utilisé non seulement pour des travaux de création ou de rénovation d’entreprise, mais aussi pour toutes sortes de projets comme les investissements publicitaires et immobiliers. C’est donc la première solution de financement envisageable pour élargir le budget travaux d’une entreprise sans impacter la trésorerie. Notez également qu’il existe plusieurs types de crédits pro. Pour financer des petits travaux, on peut par exemple opter pour une facilité de caisse ou un simple découvert bancaire permettant d’ajouter de la flexibilité à la trésorerie. Toutefois, cela n’est généralement pas suffisant pour les gros travaux qui nécessitent un crédit professionnel classique.

Comment obtenir un crédit professionnel pour financer des travaux d’entreprise ? 

Comme dans le cas d’un prêt bancaire pour particulier, l’obtention d’un crédit professionnel n’est possible que sous certaines conditions. L’entreprise devra en effet passer par une étude de solvabilité prenant en compte son actif et son passif. C’est de cette manière que la banque pourra s’assurer que l’entreprise est en capacité de rembourser le crédit professionnel. Quelques critères peuvent ici être déterminants, tels que :

  • le type de travaux envisagé ;
  • les derniers bilans financiers de l’entreprise ;
  • le type d’activité de l’entreprise ;
  • le capital de l’entreprise ;
  • le chiffre d’affaires prévisionnel.

En général, c’est en fonction du capital de l’entreprise que le montant du prêt et des mensualitées sera établi. Il convient de noter que l’obtention d’un crédit professionnel en tant que PME est souvent long et contraignant, d’autant plus en ce contexte de crise qui engendre une plus grande exigence des banques. Toutefois, des solutions comme le crédit professionnel en ligne peuvent aider à faciliter les choses.

travaux-entreprise

Les autres moyens de financer des travaux en entreprise

Les aides à la rénovation énergétique

Pour les entreprises souhaitant effectuer des travaux de rénovation énergétique, des aides financières spéciales peuvent être accordées. La démarche est ici bien différente des aides à la rénovation énergétique proposées aux particuliers. Dans un premier temps, il est possible de se tourner vers l’ADEME (Agence de la transition écologique) qui est en mesure d’aider certaines entreprises à financer des projets d’investissement dans l’objectif d’une meilleure efficacité énergétique. Par ailleurs, la banque publique d’investissement Bpifrance peut également être sollicitée. Elle propose notamment le Prêt Eco-Energie aux TPE et PME. Enfin, les entreprises peuvent s’associer à un fournisseur d’énergie via le dispositif CEE (certificats d’économies d’énergie) pour le financement partiel d’un projet de rénovation énergétique. 

Le prêt participatif 

Le prêt participatif peut être une bonne alternative au crédit professionnel classique pour financer des travaux d’entreprise. Sa spécificité est qu’il s’agit d’un produit de fonds propres et non d’un endettement pour l’entreprise. Il est ouvert aux PME et plus précisément aux entreprises industrielles, commerciales ou artisanales ainsi qu’aux entrepreneurs individuels. Plusieurs organismes peuvent proposer ce prêt participatif dont notamment les établissements de crédit, les sociétés commerciales, les associations à but non lucratif, les sociétés d’assurance et certains établissements publics de l’Etat. Attention toutefois à ne pas confondre avec le financement participatif de type crowdfunding qui est très différent.

L’augmentation du capital de l’entreprise

Comme vous le savez sûrement, le capital social d’une entreprise n’est pas figé dans le temps. Il peut être augmenté par le propriétaire et ses associés. Dans le cas d‘un projet de travaux, l’augmentation du capital est un moyen de bénéficier d’un financement de manière plus simple et plus avantageuse. En effet, le capital est l’une des principales garanties de remboursement pour un créancier. Ainsi, plus il est élevé, plus l’entreprise augmentera ses chances de négocier un prêt professionnel à un taux avantageux. Cette démarche est particulièrement adaptée aux entreprises qui ont déjà des dettes à rembourser, mais elle peut aussi être effectuée simplement pour faciliter le financement de travaux.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire