5 conseils de travaux pour optimiser votre rendement locatif

Avant d’investir dans l’immobilier locatif, tout futur acquéreur souhaite maximiser son taux de rentabilité. Mais certains travaux de rénovation peuvent mettre à mal le rendement obtenu. Et pourtant, ces derniers sont nécessaires pour améliorer la qualité du bien immobilier, et donc augmenter le montant des loyers et réduire la vacance locative. Alors pour vous aider à optimiser votre rendement locatif, découvrez tous nos conseils de travaux. 

Réaliser des travaux rénovation énergétique 

Depuis le 1er janvier 2023, les logements consommant plus de 450 kWh/m2/an sont interdits à la location. Cela concerne donc une partie des logements classés G selon le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE). L’objectif de cette loi est de réduire les émissions de gaz à effet de serre causés par ces logements très énergivores et mal isolés. En prime, cela permet également de limiter les coûts énergétiques pour les ménages vivant dans ce type d’habitat (qui sont en général des ménages aux revenus modestes). 

Du fait de la mise en place de cette norme, de nombreux propriétaires se débarrassent de leurs passoires thermiques, faute de possibilité de mise en location. 

Et pourtant, ces biens immobiliers peuvent être loués dès lors que des travaux de rénovation énergétique sont entrepris. Par exemple, l’isolation des combles, la réfection de la toiture, le changement des fenêtres, l’installation d’un nouveau système de chauffage, l’amélioration de la ventilation, etc. 

L’idée de ces travaux est alors d’améliorer la performance énergétique pour répondre aux obligations légales en vigueur et trouver des locataires. Et comme le prix d’achat des passoires thermiques est souvent inférieur au prix du marché, les investisseurs peuvent facilement optimiser leur rendement locatif.

Choisir les bons matériaux pour améliorer la rentabilité locative

Pour optimiser la rentabilité de votre investissement immobilier locatif, il également de trouver le bon équilibre entre matériaux bas de gamme et haut de gamme lors des travaux de rénovation. 

En effet, les matériaux bas de gamme reviennent souvent plus chers, puisqu’ils s’endommagent plus rapidement. Il y a donc des réparations ou de menus travaux à effectuer qui affectent aussi votre taux de rendement. 

Sans oublier que le low cost ne vous aidera pas à vous démarquer des autres annonces en ligne. C’est d’autant plus important s’il y a beaucoup de concurrence dans votre ville. Dans ce cas, vous risquez alors d’avoir plus de difficulté à trouver un locataire, faute de proposer un logement de qualité. Or, plus la période de vacance locative s’allonge, plus la rentabilité de l’investissement diminue. 

Lire également :   Nos astuces pour faire baisser le prix de votre rénovation énergétique

De leur côté, les matériaux haut de gamme ne sont pas nécessaires pour un bien locatif. Et pour cause, n’étant pas totalement chez eux, de nombreux locataires ne prennent pas vraiment soin du logement (qu’ils s’agissent du sol, des murs, ou des fournitures dans le cadre de la location meublée). 

Alors pour optimiser votre rendement locatif, privilégiez les matériaux moyen de gamme présentant un excellent rapport qualité-prix. 

matériaux travaux rentabilité

Demander plusieurs devis pour optimiser votre rendement locatif

Comme pour toute demande de travaux, il est primordial de demander plusieurs devis auprès de différents artisans. Et c’est d’autant plus important si vous souhaitez optimiser la rentabilité locative de votre investissement. 

Comme pour le choix des matériaux, il ne sert à rien d’opter pour le moins cher. À la place, sélectionnez plutôt l’artisan capable de répondre à toutes vos attentes. Pour cela, vous devez être le plus précis possible lors de votre demande de devis. 

Privilégier des artisans RGE pour votre projet immobilier 

Au-delà de demander plusieurs devis, vous devez toujours faire appel à des artisans certifiés RGE. C’est-à-dire, reconnu garant de l’environnement. Cette certification vous permet à la fois de vous assurer de la qualité du travail fourni, et de bénéficier d’aide financière pour les travaux d’amélioration énergétique. 

En effet, pour favoriser les bâtiments peu énergivores, le gouvernement et d’autres organismes ont mis en place une grande diversité d’aides financières. Par exemple, une réduction de TVA, MaPrime Rénov, le prêt à taux zéro, ou encore les aides locales. Ces aides vous permettent de bénéficier d’avantages fiscaux et de réduire le montant des travaux. Ce faisant, vous pouvez optimiser votre rendement locatif. 

Prendre en compte tous les travaux dans le calcul de rentabilité  

Pour optimiser votre rentabilité locative, il est primordial de prendre en compte tous les travaux nécessaires au moment de calculer le rendement. Que ce soit au niveau du remplacement des fenêtres, de la faïence, de la cuisine, de la plomberie, … aucun élément ne doit être oublié lors de vos estimations (rentabilité brute, rentabilité nette et cash flow). 

Et pour être sûr de ne faire aucune erreur de calcul, optez pour l’investissement locatif clé en main. En passant par des professionnels de l’immobilier, vous vous assurez que votre investissement soit rentable. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *