3 travaux à réaliser avant de louer son bien 

Mettre son bien en location nécessite quelques démarches en amont. Voici trois travaux à effectuer !

Mettre son bien aux normes

Améliorer l’isolation de son bien

La mise en location d’un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une première fois ou d’une remise en location, nécessite certains travaux, tels que sa remise aux normes. Le premier chantier à privilégier est donc de vous assurer d’une bonne isolation pour votre logement.

En effet, pour toute mise en vente ou en location, il est nécessaire de pouvoir présenter un DPE valide : ce Diagnostic de Performance Énergétique vise à indiquer aux futurs locataires les dépenses énergétiques à prévoir, ainsi que l’impact environnemental du bien qu’ils visitent.

Or, un logement mal isolé – qui peut rapidement être considéré comme une passoire thermique – est un logement qui pollue et consomme plus d’énergie que nécessaire, à cause des déperditions thermiques entraînées par une mauvaise isolation. Peu de locataires seront intéressés, car leur facture énergétique pourrait alors s’envoler.

Pour améliorer l’isolation de votre bien, plusieurs points sont à privilégier :

L’isolation de vos murs : responsable de 30% environ des déperditions thermiques, elle peut être améliorée par une isolation par l’extérieur ou par l’intérieur ;

L’isolation de vos combles : si votre logement est doté de combles, deux options s’offrent à vous (l’isolation de vos combles perdus ou l’isolation de combles aménagés) afin d’éviter entre 20 et 25% de pertes énergétiques ;

L’isolation de vos sols : responsables de près de 10% de vos déperditions énergétiques, ils peuvent être isolés grâce à l’installation d’un parquet chauffant, réel atout à la fois énergétique et économique !

L’isolation de vos fenêtres est également un point sensible : vérifiez donc l’étanchéité des joints de vos ouvertures et privilégiez le double vitrage pour garantir une efficacité thermique de vos fenêtres.

S’assurer de la performance de ses équipements électroménagers

Vous proposez votre bien immobilier en location meublée ? Il vous sera alors nécessaire de vous assurer de la performance énergétique de vos équipements électroménagers. Pour ce faire, consultez l’étiquette énergétique apposée : elle vous indiquera la classe énergétique de votre appareil, ainsi que sa consommation électrique annuelle (exprimée en kWH). Les anciens appareils électroménagers, appartenant à des classes énergétiques peu performantes, consomment davantage d’électricité, et feront ainsi grimper la facture d’électricité de vos futurs locataires. Privilégiez donc les appareils de classe A ou A+.

Un logement séduisant pour mieux louer !

Un logement bien aménagé et séduisant visuellement vous permettra de trouver plus facilement acquéreur. Il s’agit de la troisième étape à effectuer, après vos travaux d’isolation et avant de meubler votre bien.

Lire également :   Eco-prêt à taux zéro pour l’installation des volets roulants

Ainsi commencez par rafraîchir la peinture, et optez pour des matériaux robustes, qui durent dans le temps. On appelle ces travaux des “travaux de propreté”, qui devront être effectués entre deux locataires ou avant toute première mise en location.

Plusieurs conseils peuvent être donnés pour la mise en état de votre logement : privilégiez la neutralité, que ce soit dans la peinture ou dans le mobilier, et prenez le temps d’évaluer l’état du revêtement de vos murs entre plusieurs locations. Privilégiez également les revêtements de sol robustes, à l’instar du carrelage, ou un parquet pour les pièces de vie.

Enfin, pour séduire davantage de potentiels locataires, optez pour un agencement vous permettant d’optimiser l’espace : le volume est l’un des critères de choix des ménages, et vous pourrez en donner l’impression en abattant quelques cloisons ou en aménagement des espaces travail / lieu de vie intelligents.

Faire appel aux bons professionnels

Privilégier les artisans certifiés RGE

Pour les travaux touchant à l’efficacité énergétique de votre bien, privilégiez les artisans certifiés RGE : outre le fait qu’il s’agisse d’un gage de qualité, ces artisans vous permettront de prétendre à plusieurs aides financières intéressantes, telles qu’un taux de TVA réduit.

Wunderflats : louer son bien sans s’en occuper

Une fois les rénovations effectuées par un professionnel habilité, si les travaux ne sont pas votre fort, vous pourrez ensuite mettre votre appartement à louer sur une plateforme de location, telle que Wunderflats, notamment si vous êtes un investisseur locatif ou si votre bien est inoccupé une partie de l’année. En effet, il s’agit d’une plateforme spécialisée dans la location meublée moyenne durée : les appartements proposés sont meublés et dédiés à la location pour une durée de 1 à 12 mois.

Les propriétaires mettant en location leur bien immobilier n’ont plus à s’occuper de rien : Wunderflats se charge de trouver des locataires et de vérifier leur identité et leur solvabilité.

Pour les locataires, qui sont en très grande majorité des professionnels en mobilité français et internationaux (expatriés, salariés en mission, étudiants, stagiaires, etc.), ils signeront un bail Mobilité. Ces locataires pourront trouver un large choix de biens meublés sur Paris avec tous les services compris (électricité, eau, Internet), aux normes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *