Quelle est la meilleure isolation pour votre habitation ?

par hellojade

Selon les statistiques de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), la France compterait près de cinq millions de passoires thermiques. Ce sont souvent des logements anciens, dont les normes sont dépassées, et loués ou possédés par des ménages aux revenus modestes et qui se trouvent dans l’incapacité de faire face aux dépenses d’énergie pendant les périodes les plus froides de l’année. 

Conscient de ces enjeux, l’État a mis en place un système d’aides à la rénovation énergétique et à l’isolation de ces logements, notamment grâce au dispositif MaPrimeRénov’ qui permet de financer tout ou partie des travaux. 

Si vous souhaitez vous aussi rénover votre habitation et effectuer à terme des économies d’énergie substantielles, la première question que vous devez vous poser est celle-ci : quelle sera la meilleure isolation thermique pour votre habitation ?

Bien choisir son isolant

Pour choisir la solution la plus efficace en matière d’isolant, vous aurez à tenir compte de plusieurs paramètres tels que la configuration de votre habitat, les parties à isoler (murs, toiture, etc.) ou encore le lieu où est situé votre habitation, les contraintes ne sont pas identiques dans le nord et dans le sud de l’hexagone. 

Il vous faudra également tenir compte du conditionnement de l’isolant et de sa durée de vie. Plusieurs types d’isolants sont possibles :

  • Isolants synthétiques
  • Isolants minéraux
  • Isolants végétaux

Les isolants synthétiques

Aussi désignés comme isolant à énergie grise, ils sont à des degrés divers élaborés à partir de produits pétroliers. Toutefois, ils garantissent une isolation parmi les plus efficaces du marché. 

C’est le cas notamment du polystyrène extrudé qui se présente en panneaux rigides et possède une bonne durée de vie. On trouve également dans cette catégorie le polyuréthane qui a pour particularité d’augmenter l’isolation phonique en plus de l’isolation thermique et convient aussi bien aux murs qu’à la toiture.

 Enfin, le verre cellulaire se présente quant à lui sous la forme de plaques solides qui peuvent être taillées sur mesure ; il fait également office de pare-vapeur.

Les isolants minéraux

Plus classiques, vous les trouverez dans des conditionnements variés. L’argile expansée, sous forme de granulés ou de blocs constitués de billes, est réputée pour sa durabilité ; elle résiste à peu près à tout (le temps, à l’usure, à l’eau, au feu et même aux rongeurs). Elle est par ailleurs recyclable, toutefois sa production nécessite de grosses dépenses caloriques, ce qui en fait un matériau plutôt cher. 

La perlite se présente sous forme de granules ou de panneaux et elle est particulièrement bien adaptée pour une installation dans des lieux plus difficiles d’accès (sous sa forme de granules) comme des combles ou une toiture. Elle présente l’avantage d’être quasiment inusable, légère et non toxique. Elle résiste en outre au feu et aux petits animaux qui pourraient trouver refuge sous votre toiture. 

La laine de roche et la laine de verre sont aujourd’hui les isolants les plus répandus. Elles se présentent en flocons, en panneaux ou en rouleaux et possèdent pour des utilisations similaires les mêmes qualités d’isolation phonique et thermique. En outre, leurs prix sont parmi les plus abordables.

Les isolants végétaux

Ils sont à la fois les plus écologiques, les plus naturels et les plus variés. Ce sont des matériaux biosourcés, c’est-à-dire d’origine naturelle comme la fibre de bois, le lin, le chanvre, le liège ou même le duvet de canard. Leur gros avantage est lié à leur production qui ne génère aucun effet de serre et garantit ainsi une empreinte écologique bien plus faible. 

Leurs performances sont quasi identiques à celles des isolants conventionnels et ils offrent une meilleure perméabilité à la vapeur d’eau, permettant ainsi aux murs de mieux respirer. Enfin, ils conservent la chaleur emmagasinée pendant la journée et la restituent le soir quand vient la fraîcheur.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire