Quelle isolation pour ma résidence secondaire ?

Selon les chiffres du gouvernement, on comptait en France 2,2 millions de résidences secondaires en 20171. Souvent inoccupées durant de longues périodes, la question de l’isolation des résidences secondaires n’est que rarement abordée. Pourtant, pour profiter d’un confort thermique optimal durant vos vacances, l’isolation de votre résidence secondaire est une priorité. Mais quels matériaux isolants sont les plus efficaces ? Et à quelles aides avez-vous droit pour l’isolation de votre résidence secondaire ? 

Pourquoi isoler ma résidence secondaire ?

Optimiser son confort en conservant la chaleur

Selon l’ADEME2, un logement non isolé peut perdre entre 10 et 15% de sa chaleur par les fenêtres, entre 20 et 25% par les murs et jusqu’à 30% par le toit. Ces déperditions de chaleur ont un impact direct sur votre confort thermique, c’est-à-dire sur le bien-être ressenti chez vous. Sans une bonne isolation, même avec un chauffage allumé à 20 degrés, la température ressentie ne peut être que de 17 ou 18 degrés. Avoir froid lorsque l’on veut se détendre en vacances est vraiment une situation inconfortable qui peut être évitée en faisant le choix d’isoler sa résidence secondaire. 

De plus, le gouvernement a récemment indiqué vouloir éradiquer les passoires thermiques sur le territoire. Une meilleure isolation vous permettra également de proposer un logement avec une bonne étiquette énergétique si vous souhaitez louer ou vendre un jour votre résidence secondaire. 

Limiter votre budget lié au chauffage

Évidemment, surchauffer une pièce mal isolée a également une incidence directe sur vos factures d’énergie. Même si vous ne restez que quelques semaines par an dans votre résidence secondaire, une mauvaise isolation pourrait vous coûter très cher. D’ailleurs, l’ADEME estime que le chauffage représente 66% des dépenses d’énergie des ménages français et qu’investir dans un thermostat programmable connecté permet de faire jusqu’à 15% d’économies d’énergie3. Mais alors quels travaux de rénovation entreprendre pour mieux isoler sa résidence secondaire ?

Comment isoler efficacement ma résidence secondaire ?

pose isolation

Quels matériaux choisir pour une isolation optimale ? 

Isolants minéraux 

En France, les isolants minéraux sont les isolants les plus choisis par les ménages lors de leurs travaux de rénovation. Parmi les isolants minéraux on retrouve : la laine de verre, la laine de roche, le verre cellulaire etc… Ce sont des matériaux naturels qui proviennent du verre, du sable ou de la roche volcanique. 

Les isolants minéraux offrent de bonnes performances en termes d’isolation thermique mais aussi phonique. De plus, ils ne sont pas combustibles ce qui est important en cas d’incendies. 

Isolants naturels 

La laine ou la fibre de bois, le liège, la laine de chanvre ou encore le coton constituent des isolants naturels. Ils ont une très bonne performance et une excellente capacité hygrométrique ce qui permet de limiter l’augmentation du taux d’humidité dans une maison. Autre avantage des isolants naturels : leur impact écologique moindre. Cependant ce type d’isolation a un coût plus élevé que les isolants synthétiques ou minéraux par exemple. 

Isolants synthétiques 

Les isolants synthétiques sont principalement issus des dérivés de la pétrochimie. On retrouve le polyuréthane ou le polystyrène parmi ces isolants. 

Le polyuréthane a l’avantage de résister à la vapeur d’eau, de bien durer dans le temps et d’avoir une très bonne capacité d’isolation thermique. Cela en fait un isolant idéal pour le plancher, la toiture ou les murs (en intérieur). A l’inverse le polystyrène est davantage utilisé pour de l’isolation extérieure. 

Cependant, les isolants synthétiques sont facilement inflammables et très polluants étant donné leur mode de fabrication mais aussi car ils ne peuvent pas (ou difficilement) être recyclés. 

Quelles parties de ma résidence secondaire nécessitent une isolation ? 

Les murs 

L’isolation des murs peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur. 

L’isolation thermique extérieure (ITE) permet d’obtenir d’excellents rendements énergétiques, même plus importants qu’avec une isolation par l’intérieur, sur l’ensemble de votre maison. Néanmoins les travaux sont plus coûteux que pour une isolation intérieure. De plus, ces travaux peuvent impacter l’esthétique de votre façade extérieure. 

Lire également :   Des changements dans le secteur du neuf avec la loi Climat ?

L’isolation thermique intérieure (ITI), elle, est beaucoup moins onéreuse que l’ITE et permet de conserver l’aspect initial de votre façade. Néanmoins, ce type d’isolation a deux principaux désavantages : elle permet une isolation moins optimale que l’ITI et elle fait perdre de la surface habitable. 

Le toit

L’isolation des combles et de la toiture est un impératif pour une isolation réussie. En effet, cette partie de la maison si elle est mal isolée, représente entre 25 et 30% des déperditions de chaleur. De plus, en été une toiture bien isolée permet de limiter une trop forte chaleur au sein du logement. En France, c’est majoritairement la laine de verre qui est utilisée pour isoler le toit mais un autre matériau peut également être choisi. 

Les fenêtres 

Il existe plusieurs manières d’isoler une fenêtre simple vitrage. 

Vous pouvez opter pour le calfeutrage qui consiste à poser un joint autour de la fenêtre, sur les zones où la chaleur est perdue. 

Vous pouvez également choisir la technique du survitrage.

Enfin, remplacer son simple vitrage par du double vitrage est la manière la plus efficace d’isoler vos fenêtres d’un point de vue thermique mais aussi phonique. 

Le sol

Pour isoler un plancher bas deux critères principaux doivent être pris en compte :

  • La résistance thermique
  • La résistance à la compression

Selon la disposition de votre résidence secondaire, il est plus ou moins judicieux de faire une isolation de votre sol par le dessus ou par le dessous.

Dans le cas où vous disposez d’une pièce non chauffée (cave ou garage par exemple) il est plus adapté de faire une isolation par le dessus. 

Dans le cas inverse c’est une isolation par le dessous qu’il faudra envisager. 

Quelles aides financières existent pour isoler ma résidence secondaire ? 

Dans une démarche de transition écologique, le gouvernement veut inciter les ménages à rénover efficacement leur logement. Pour ce faire, des aides financières ont été mises en place. Cependant attention votre résidence secondaire n’est pas forcément éligible à toutes les aides à la rénovation. 

TVA réduite

Vous pouvez bénéficier de la TVA réduite si vous effectuez certains travaux de rénovation dans votre résidence secondaire. La TVA normale étant de 20%, elle peut être abaissée à 10% voire à 5.5% dans certains cas. 

Par exemple, les travaux d’isolation des fenêtres, des murs et des combles sont concernés par la TVA réduite à 5.5%. 

Exonération de la taxe foncière

Il est possible d’avoir une exonération partielle voir totale de la taxe foncière en cas de travaux pour améliorer la performance énergétique de votre résidence secondaire. Néanmoins, cette exonération s’obtient sous certaines conditions : 

  • Votre résidence secondaire a été achevée avant le 1er janvier 1989
  • Vos dépenses pour les travaux effectués doivent être supérieures à un certain montant
  • Seuls certains équipements sont éligibles 
  • Toutes les villes ne permettent pas cette exonération

Aides locales

Il existe un grand nombre d’aides locales en France. Elles peuvent être régionales, départementales ou communales. Ainsi les montants de ces aides locales peuvent varier. Retrouvez les aides auxquelles vous avez droit pour rénover votre résidence secondaire sur le site de l’ANIL (Agence Nationale Pour l’Information Sur le Logement).

MaPrimeRenov et Eco-prêt à taux zéro

Ces aides ne sont pas disponibles dans le cadre de rénovations pour votre résidence secondaire.

1 : Vie Publique, Logement : 3,2 millions de résidences secondaires, Disponible sur : https://www.vie-publique.fr/en-bref/281326-les-residences-secondaires-et-leurs-detenteurs

2 : ADEME, Un hiver tout confort, Disponible sur : https://librairie.ademe.fr/cadic/6568/guide-hiver-tout-confort.pdf

3 : ADEME, Pourquoi passer à un thermostat programmable, Disponible sur : https://librairie.ademe.fr/cadic/3903/infographie-thermostat-programmable.pdf 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *