Comment contracter un prêt afin de réaliser des travaux de rénovation énergétique ?

par batiste

Vous souhaitez financer vos travaux de rénovation énergétique via la souscription d’un crédit bancaire ? Sachez qu’il existe plusieurs types de prêts dont certains sont spécialement dédiés à la rénovation énergétique. On vous présente ici les options possibles ainsi que la démarche à suivre pour contracter votre prêt.

Différents prêts bancaires à taux avantageux pour vos travaux de rénovation énergétique

L’éco-prêt à taux zéro (eco-PTZ)

L’éco PTZ est le prêt le plus intéressant à ce jour pour financer des travaux de rénovation énergétique. Comme son nom l’indique, il permet en effet de ne pas payer d’intérêts. Ce prêt est également très accessible puisqu’il s’adresse à tous les propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs. De plus, il n’y a pas de condition de ressources pour y accéder. Les critères à respecter sont d’avoir un logement datant de plus de deux ans déclaré en tant que résidence principale, et d’entreprendre des travaux visant à améliorer son efficacité énergétique. Le montant du prêt peut aller jusqu’à 50 000 euros avec un délai de remboursement maximal de 20 ans.

travaux de rénovation énergétique

Le prêt d’accession sociale (PAS)

Destiné aux ménages ayant des revenus modestes, le prêt d’accession sociale permet de financer de nombreuses démarches dans le cadre d’un projet immobilier dont les travaux de rénovation énergétique. Pour en bénéficier, il faut que les revenus du demandeur ne dépassent pas un certain plafond et que le montant des travaux soit au minimum de 4000€. La durée de remboursement peut aller de 5 à 30 ans avec un taux d’intérêt variable selon les banques. C’est pourquoi il est important de comparer les différentes offres afin de contracter le meilleur crédit.

Les prêts des organismes publics 

Outre les prêts bancaires proposés par les établissements de crédit, il existe des prêts avantageux mis à disposition par certains organismes publics pour les projets de rénovation énergétique. On peut tout d’abord citer le prêt à l’amélioration de l’habitat de la CAF, permettant d’obtenir un crédit avec un taux préférentiel d’1%. Le montant empruntable est plafonné à 10 000 euros pouvant être remboursés sur une période maximale de 3 ans. Ensuite, il y a le prêt pour l’amélioration de la performance énergétique proposé par Action Logement. Ici aussi, le montant maximal est fixé à 10 000 euros. En revanche, le délai de remboursement peut aller jusqu’à 10 ans. Vous pouvez également vous appuyer sur des outils en ligne comme le comparateur de crédit afin de vous orienter dans vos démarches et sur les possibilités qui s’offrent à vous.

Les étapes à suivre pour contracter votre prêt bancaire dans le cadre d’une rénovation énergétique

Vérifier que vos travaux sont éligibles

Si vous souhaitez contracter un prêt bancaire avantageux pour financer votre projet de rénovation énergétique, il faut en premier lieu vérifier que vos travaux soient éligibles. Les critères varient selon le type de prêt, mais l’objectif principal est globalement de rendre le logement plus économe en énergie. Il peut par exemple s’agir de travaux d’isolation pour améliorer les performances thermiques ou du remplacement des équipements de chauffage afin de profiter d’un meilleur rendement. Notez également que pour les prêts dédiés à la rénovation énergétique comme l’éco-PTZ, les travaux devront être effectués par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

travaux de rénovation énergétique

Bien choisir votre banque 

Toutes les banques ne sont pas habilitées à accorder des prêts à taux réduit pour des travaux de rénovation énergétique. Pour l’éco-prêt à taux zéro et le prêt d’accession social, il faut que l’établissement de crédit ait signé une convention avec l’Etat. Vous pouvez facilement trouver la liste des banques concernées en ligne. Par ailleurs, les taux d’intérêts pratiqués ainsi que les termes du contrat peuvent être plus ou moins intéressants d’une banque à l’autre. Pensez donc à vous renseigner auprès de plusieurs établissements de sorte à obtenir un crédit pas cher.

Contracter votre prêt avec la banque choisie

Une fois avoir comparé les différentes banques et choisi celle qui vous semble être la plus attractive, il ne vous restera plus qu’à contacter votre prêt. La procédure pour un éco-PTZ ou un PAS est similaire à un prêt classique. Vous devrez donc déterminer avec votre banquier la somme que vous souhaitez emprunter pour vos travaux de rénovation énergétique ainsi que la durée de remboursement. Bien entendu, il faudra au préalable vous assurer de correspondre aux critères requis pour la souscription du prêt sollicité. Notez pour finir que vous pouvez vous faire accompagner dans votre démarche en vous adressant à la nouvelle structure France Rénov’.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire