RE 2020 : qu’est-ce que cela va changer ?

par batiste

Une nouvelle réglementation environnementale va entrer en vigueur en 2022 dans l’immobilier neuf. De nouvelles normes techniques et thermiques qui vont profondément bouleverser le logement neuf.

Fin du chauffage au gaz dans les maisons neuves, puis dans les appartements neufs, soutien massif à la construction bois et aux matériaux biosourcés, nouvelles règles en matière de confort d’été… les impératifs créés par la future réglementation environnementale sont une rupture majeure pour la construction neuve. La priorité est ainsi mise sur la sobriété énergétique : « la meilleure énergie étant celle qu’on n’utilise pas ». Voilà donc ce qui va changer dans votre logement neuf avec la nouvelle RE 2020.

Une nouvelle règle environnementale pour construire

Anciennement RT 2020 pour réglementation thermique 2020, l’ambition de l’Etat pour construire demain étant beaucoup plus élevée, la RT 2020 a été rebaptisée RE 2020, prononcée même RE vingt vingt, puisqu’elle n’entrera finalement en application qu’au 1er janvier 2022. Cette réglementation environnementale RE 2020 va donc remplacer la RT 2012, réglementation thermique 2012, qui s’applique pour tous les permis de construire déposés depuis 2013.

A compter de janvier 2022, de profonds bouleversements sont à prévoir pour la construction neuve résidentielle. Premier changement et non des moindres : la fin annoncée du chauffage au gaz, alors qu’il chauffe trois-quarts des immeubles neufs aujourd’hui. Le gouvernement ne veut plus de chauffage grâce à des énergies fossiles non-renouvelables : gaz mais aussi fioul. Après avoir misé sur le gaz avec la RT 2012, retour en arrière. Le chauffage au gaz va disparaître des maisons individuelles, sauf celles en lotissement, pour les permis de construire déposés à partir du 1er janvier 2022, puis progressivement dans les appartements neufs à compter de 2025.

Une performance énergétique encore renforcée

Autre amélioration prévue par la RE 2020 : la performance énergétique des bâtiments neufs sera encore renforcée. Elle sera 30 % plus efficace que les niveaux imposés par la réglementation thermique précédente.

Objectif : participer à la neutralité carbone dans la construction. 

Pour cela, l’utilisation des matériaux biosourcés, comme le bois, sera privilégiée et même favorisée. A l’inverse, les matériaux plus traditionnels comme le béton, le parpaing, la brique… seront pénalisés par la nouvelle méthode de calcul imposée par la RE 2020. 

Un confort d’été amélioré

La RE 2020 repose sur trois objectifs principaux : « diminuer l’impact carbone des bâtiments, poursuivre l’amélioration de leur performance énergétique et en garantir la fraîcheur pendant les étés caniculaires », d’après la propre définition donnée par l’Etat de cette nouvelle réglementation environnementale. La nouveauté est donc ce troisième objectif qui vise à améliorer le confort d’été des bâtiments neufs, partant du constat que les épisodes caniculaires vont se multiplier dans l’avenir. La RE 2020 va intégrer un indicateur de confort d’été pour assurer un seuil haut maximal de 1250 DH, degré.heure qu’il sera interdit de dépasser dans les logements, soit pas plus de 25 jours où la température dans le logement dépassera 30 degrés le jour et 28 degrés la nuit.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire