Découvrez comment entretenir correctement votre poêle à granulés

Le choix d’un poêle à granulés s’inscrit naturellement dans le cadre de la rénovation énergétique de la maison. Cependant, un tel appareil ne donnera la pleine mesure de son intérêt écologique et économique que s’il fait l’objet d’un entretien attentif. Quels sont les gestes que vous devez connaître pour cet entretien ?

Un entretien à deux niveaux

Le bois constitue aujourd’hui une excellente alternative aux énergies fossiles. C’est pourquoi se multiplient les poêles à bois dans les foyers, et spécialement les poêles à granulés. Très performant, cet appareil de chauffage demande à passer par un nettoyage très régulier, autant pour des questions de sécurité que pour préserver son bon fonctionnement.

L’entretien d’un poêle à granulés se répartit entre les tâches de nettoyage que vous pouvez réaliser vous-même à fréquence régulière, et l’entretien annuel qui doit obligatoirement être effectué par un professionnel, tel que le ramonage. Voici quelques conseils qui, bien appliqués, prolongeront la durée de vie de votre poêle à granulés.

De nombreuses astuces et conseils sont disponibles sur le site de Tutos-Poele , il s’agit d’un site spécialisé sur l’entretien du chauffage au bois (Poêle à bois, granulés, insert de cheminée).

Le nettoyage le plus fréquent

Avant tout nettoyage, le poêle doit être éteint et suffisamment refroidi pour vous garantir des risques de brûlure. L’un des éléments de votre poêle à granulés doit être nettoyé quotidiennement, une fois ôté le brasero. : il s’agit du brûleur, aussi appelé creuset, dans lequel se produit la combustion des pellets. Il en résulte une accumulation de cendres qu’il faut évacuer, sous peine de voir l’arrivée d’air s’obstruer au détriment de la combustion et de l’allumage. Un aspirateur à cendres adapté, ainsi qu’une brosse métallique pour gratter les éventuels dépôts de mâchefer, conviennent très bien à ce type d’opération. Notez que la production de dépôts et de cendres dépend en grande partie de la qualité des pellets utilisés.

Si elle ne nuit pas au fonctionnement de l’appareil proprement dit, la vitre d’une poêle à granulés doit être nettoyée au moins deux fois par semaine. Une vitre encrassée finit par masquer la flamme à la vue et empêche donc de contrôler visuellement le bon déroulement de la combustion des pellets. Un simple chiffon humide est ici nécessaire, les produits d’entretien devant être appliqués avec parcimonie.

Lire également :   Chauffage et climatisation : comment faire des économies d’énergie la nuit ?

Un entretien plus espacé

Une fois par semaine, certains organes du poêle à granulés devront être soigneusement vérifiés et expurgés des cendres qui s’accumulent inévitablement. Le premier nettoyage concerne le bac à cendres, dont le contenu sera aspiré comme celui de la chambre à combustion. Nettoyez également l’extérieur du poêle à fréquence hebdomadaire, à l’aide d’un chiffon humide, en consacrant quelques minutes au dépoussiérage de la grille de ventilation.

Les approvisionnements successifs des pellets produisent de la sciure de bois très fine, qui se dépose dans le bac de chargement et finit à la longue par obstruer le conduit d’admission. Utilisez également un aspirateur à cendres pour évacuer cette poussière une fois par mois, après avoir déposé la grille de sécurité pour y accéder. Par la même occasion, il importe d’aspirer les cendres déposées dans le collecteur de fumées et l’échangeur de chaleur à l’aide d’un goupillon prévu à cet effet.

La visite d’un professionnel

En parallèle de ces opérations courantes, il est obligatoire de procéder à un ramonage du conduit de fumées deux fois par an. Ce ramonage devra être réalisé par un professionnel certifié, autant pour être valide aux yeux des assureurs que pour satisfaire aux exigences de sécurité. Il est recommandé de planifier le premier ramonage avant la période de chauffe, puis le second en cours d’utilisation.

C’est également un technicien professionnel qui devra se charger de l’entretien annuel de votre poêle à granulés. Cette visite a pour but de contrôler l’état général de l’appareil et de vérifier le bon fonctionnement de chaque élément. Creuset, chambre de combustion, joints, bougie d’allumage ou encore composants électroniques seront passés en revue, assortis d’un nettoyage approprié. Une demande préalable de plusieurs devis vous aidera à opter pour le meilleur prix en fonction de la prestation.

Prenez le virage énergétique !

Toutes ces précautions contribueront à améliorer considérablement le rendement de votre poêle à granulés, et donc à réaliser des économies de chauffage appréciables. Elles ne seront toutefois efficaces que si votre logement répond aux critères d’une bonne isolation. Le projet d’installation d’un poêle à granulés peut donc fournir l’occasion de réaliser quelques opérations nécessaires de rénovation énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *