Les 5 étapes pour une installation de pompe à chaleur réussie

La pompe à chaleur est aujourd’hui l’appareil de chauffage le plus recommandé, à la fois pour faire des économies d’énergie et réduire les émissions de gaz carbone. Cela dit, son installation doit être effectuée avec soin pour garantir une efficacité énergétique optimale. Nous allons voir ici les différentes étapes requises.

Première étape : le choix du bon modèle de pompe à chaleur

Le fonctionnement et les spécificités d’une pompe à chaleur peuvent varier selon le modèle. On distingue notamment :

  • les pompes à chaleur aérothermiques (air-eau ou air-air) qui captent les calories présentes dans l’air pour les transformer en chauffage ou en eau chaude ;
  • les pompes à chaleur géothermiques (sol-sol, sol-eau) qui puisent leur énergie dans le sol afin de produire de la chaleur ;
  • les pompes à chaleur hydrothermiques (eau-eau) qui puisent de la chaleur dans une source d’eau à proximité comme une nappe phréatique, un lac ou encore un cours d’eau.

En fonction de vos besoins et de votre logement, vous pouvez choisir le type de pompe à chaleur le mieux adapté. Notez que les modèles aérothermiques, et plus précisément les PAC air-eau, sont les plus populaires en cas de rénovation.

Deuxième étape : la prise de contact avec un installateur certifié

Pour pouvoir installer votre pompe à chaleur, vous devez impérativement faire appel à un professionnel. Il s’agit en effet d’une opération délicate qui demande des compétences spécifiques, notamment pour la manipulation du fluide frigorigène.

Un critère important à bien prendre en compte lors du choix de votre installateur est la certification RGE. Cette dernière permet de prouver que l’entreprise possède bien les qualifications requises pour installer votre pompe à chaleur de manière fiable. De plus, cela vous rendra éligible à des aides financières de l’Etat comme MaPrimeRénov’.

Bien entendu, il est également préférable de solliciter un artisan expérimenté pour assurer une installation efficace et des performances énergétiques optimales. Vous pouvez notamment demander à voir les précédentes réalisations de l’entreprise.

Troisième étape : l’analyse des performances thermiques du logement

Une fois avoir choisi le professionnel chargé d’entreprendre vos travaux d’installation, il faudra réaliser une étude thermique de votre logement. Cette tâche sera normalement effectuée par votre installateur lors de la première visite.

Lire également :   Quel type de chaudière choisir pour un plancher chauffant ?

L’étude thermique consiste à évaluer les performances thermiques du logement. De cette manière, votre artisan pourra vous indiquer quelle puissance de pompe à chaleur à chaleur choisir pour répondre à vos besoins énergétiques.

Par ailleurs, il est également possible que des modifications soient nécessaires au niveau de votre installation de chauffage. Il pourra notamment vous être suggéré de d’abord renforcer l’isolation du logement ou encore de rénover certains équipements.

Quatrième étape : l’installation de la pompe à chaleur

Les travaux à effectuer pour installer votre pompe à chaleur peuvent différer selon le modèle. Si vous optez pour une PAC aérothermique, deux unités seront installées : une à l’intérieur du logement et une à l’extérieur. Il est important de bien choisir leur emplacement pour faciliter l’entretien et éviter les nuisances sonores.

En ce qui concerne les pompes à chaleur géothermiques et hydrothermiques, il n’y a pas d’unité extérieure à installer. L’énergie est puisée via des capteurs enfouis sous le sol. Leur profondeur peut varier en fonction du type d’installation.

De manière générale, les pompes à chaleur aérothermiques sont plus faciles à installer que les modèles géothermiques et hydrothermiques. Elles nécessitent en effet moins de travaux de préparation. Par conséquent, le coût d’installation est souvent moins élevé.

Cinquième étape : la mise en service de la pompe à chaleur

La mise en service est la dernière étape d’installation d’une pompe à chaleur. Ici encore, c’est votre installateur qui doit s’en occuper. Plusieurs opérations sont nécessaires lors de cette étape, dont notamment :

  • la mise sous pression afin de vérifier qu’il n’y a pas de fuite ;
  • la mise sous vide pour évacuer les impuretés du système de chauffage ;
  • la diffusion du fluide frigorigène dans les différents circuits de chauffage ;
  • la vérification de la température, de la pression, de la tension ou encore des intensités du courant.

Enfin, votre artisan vous fournira des explications sur le fonctionnement de votre pompe à chaleur pour que vous puissiez réguler la température selon vos besoins. Il vous indiquera également les tâches à effectuer pour l’entretien de l’appareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *