Quels types de prêts pour financer vos travaux ?

Votre logement a besoin d’une petite remise à neuf, un agrandissement ou une rénovation énergétique ? Ces travaux sont très onéreux et leur financement nécessite, généralement, un emprunt bancaire.

Heureusement, lorsque vous envisagez des travaux sur votre logement, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Certaines sont même aidées ou conventionnées par l’État pour vous permettre de financer vos projets.

Nous allons voir, en détails quels types de prêts sont à votre disposition pour financer vos travaux ?

La ligne travaux sur un prêt immobilier :

Il n’est pas possible de demander un prêt immobilier uniquement pour réaliser des travaux !

En revanche, si vous n’avez pas encore finalisé l’acquisition de votre logement. Il est tout à fait possible de prévoir un budget pour les travaux dans le prêt destiné à l’acquisition de votre bien.

Cela peut-être une très bonne option. Surtout si les travaux que vous réalisez sont importants ou relatifs à un investissement locatif.

La solution de la ligne travaux sur un prêt immobilier présente beaucoup d’avantages :

  • Rembourser le capital pour l’achat et les travaux dans la même mensualité ;
  • Payer une seule assurance emprunteur et frais de garanties ;
  • Des intérêts réduits par rapport aux autres prêts (hors prêts conventionnés ou aidés).

Le prêt personnel :

Pour ce type de prêts, la banque ne vous demandera ni justificatif, ni devis de la part d’un professionnel !

Le prêt personnel présente quelques inconvénients. Tout d’abord : le délai de remboursement ! Généralement, les prêts personnels sont octroyés sur une durée qui ne dépasse pas les 10 ans. Une durée plus courte implique des mensualités plus élevées. Celles-ci feront inévitablement baisser votre capacité d’endettement.

S’ajoute à cela, les taux qui sont généralement plus élevés que les autres alternatives.

Le plus gros avantage de ce type de prêt est, sans nul doute, l’autonomie dans l’utilisation des fonds. Il est souvent utilisé par les personnes qui entreprennent leurs travaux eux-mêmes.

Le prêt travaux :

En réalité, le prêt travaux n’est autre qu’un crédit personnel classique dédié à un projet spécifique, en l’occurrence des travaux. Il sera donc affecté à des travaux bien définis. Ces derniers doivent être évalués et réalisés par un professionnel reconnu par le registre de sociétés.

L’avantage du prêt travaux, c’est qu’il vous permet d’emprunter jusqu’à 75 000 €. La banque ne peut pas octroyer une enveloppe supérieure, car au-delà de cette somme, il s’agit d’un prêt immobilier.

Lire également :   Nos astuces pour cacher son compteur électrique chez-soi

Les prêts conventionnés ou aidés :

Par ailleurs, vous avez la possibilité de souscrire à des emprunts plus avantageux. Ces types de prêts sont aidés ou conventionnés par l’État (totalement ou partiellement). Pour en bénéficier, l’état impose des conditions d’éligibilités qui prennent en compte : le type des travaux, la zone du bien, du coût des travaux et des revenus du ménage.

Voici la liste des prêts conventionnés ou aidés par l’état :

Eco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) :

Il s’agit d’un emprunt sans intérêt, donc à taux zéro 0 %, permettant de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre logement. Vous pouvez demander ce prêt à taux zéro, si vous êtes propriétaire, occupant ou bailleur.

L’éco-prêt à taux zéro est attribué sans conditions de ressources. Le capital maximal qui peut être emprunté est de : 50 000 €

IMPORTANT : Il est possible de cumuler l’éco-PTZ et MaPrimeRénov’

Le prêt travaux d’amélioration (Action Logement) :

Mis en place par Action Logement, ce prêt travaux d’amélioration pour aider dans la réalisation des travaux sur votre résidence principale. Le taux d’intérêts de cet emprunt est fixé à 1,5 % et un capital maximal de 10 000 €.

Le prêt conventionné (PC) :

Connu comme un prêt destiné à l’achat d’un logement. Le prêt conventionné permet également aux propriétaires de réaliser des travaux dans leur résidence principale.

Ce type de prêt ne peut pas dépasser un taux maximum, qui reste plus avantageux qu’un prêt immobilier classique.

Il est possible de le cumuler avec d’autres types de prêts.

Quels sont les projets concernés par ces différents prêts ?

Maintenant que vous connaissez les types de prêts pour financer vos travaux, il faut savoir ce que vous pouvez en faire. Des travaux, bien entendu, mais lesquels ?

Généralement, les emprunts que l’état vous propose à des tarifs intéressants sont des emprunts destinés aux travaux de rénovation énergétique (notamment l’éco-ptz) ou à l’aménagement de logement et l’amélioration de la qualité de vie (Chauffage, sanitaire, toiture etc…).

En revanche, pour le cas de la ligne travaux du prêt immobilier ainsi que le prêt personnel. Vous pouvez également réaliser des travaux de décoration (revêtements de sols, papiers peints…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *