Installation de bornes de recharge électrique à domicile : aides et crédit d’impôt

par hellothomas

L’achat d’une voiture électrique a une contrainte importante : il faut la recharger ! Plusieurs options existent pour cela : le chargement à domicile (sur le réseau classique ou sur une borne de recharge électrique) ou bien sur une aire ou un emplacement dédié. On ne va ici s’intéresser qu’aux recharges à domicile qui représentent la majorité des recharges effectuées par un propriétaire de VEL (95%). L’installation de bornes peut se faire aussi bien en logement particulier que collectif. Différentes aides existent et le site de petites annonces auto-selection.com nous aide à y voir plus clair.

Réseau domestique et bornes de recharge (wallbox)

La plupart des voitures électriques peuvent être rechargées via le réseau domestique. Les constructeurs recommandent cependant d’utiliser des wallbox, pour des raisons de sécurité. Il est ainsi recommandé de faire vérifier son installation électrique par un professionnel si on décide de rester sur le réseau domestique. Dans ce contexte, l’intensité du courant est limitée à 8 ou 10A et la recharge sera donc plus longue. Les bornes ou wallbox sont généralement sur du 16A et permettent donc une recharge plus rapide.

Les aides pour l’installation d’une borne en maison individuelle ?

L’Etat propose des aides pour l’installation de bornes de recharge à domicile, que l’on appelle également wallbox. Intéressons-nous d’abord aux aides proposées pour les maisons individuelles. Elles sont valables pour les propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit d’une résidence principale et secondaire. Le dispositif fonctionne sous la forme d’un crédit d’impôt, quel que soit le niveau de revenu du demandeur.

Quel est le montant du crédit d’impôts ?

Ainsi, pour tout achat qui a été effectué entre le 1er janvier 2021 et le 31 décembre 2023, il est possible de bénéficier d’un crédit à hauteur de 75% du prix de l’équipement, dans la limite de 300 € (ce montant intègre les frais de pose).

Quelles sont les conditions ?

Il y a par ailleurs plusieurs conditions. L’équipement qui est installé doit respecter la norme NF EN 62196-2. Une personne seule ne peut bénéficier du crédit d’impôts que pour une borne installée. On passe à deux bornes pour un couple.

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier de ce crédit d’impôts, il faut mentionner le montant des travaux sur sa déclaration de revenus. Il est important de de conserver les justificatifs liés à ces dépenses, ils peuvent être demandés et faire l’objet d’un contrôle. La facture est la pièce importante et doit mentionner les informations suivantes : le lieu de réalisation des travaux, la nature et les caractéristiques techniques des systèmes de charge, le montant des travaux.

recharge-voiture-electrique-domicile

Quid des résidences collectives ?

Pour un usage individuel

En tant que particulier, vous pouvez faire installer une borne de recharge électrique dans un logement collectif. On parle d’un droit à la prise qui autorise un propriétaire ou un occupant d’installer, à ses frais, un point de recharge individuel dans le parking de son immeuble. Il n’est pas nécessaire de demander l’autorisation de son AG pour cela. La puissance des bornes de recharge doit être inférieure ou égale à 22 kW. Et elles doivent être équipées d’un système de pilotage énergétique. Cette action est éligible au crédit d’impôt précédemment évoqué. Mais on peut en plus bénéficier d’une subvention du programme ADVENIR qui est proposé par l’Avere (Association pour le développement de la mobilité électrique). Le montant de l’aide peut être de 50 % du coût avec un plafond de 960 €.

Pour un usage collectif

Une copropriété peut choisir d’installer des bornes de recharge dans les parties communes et à destination de l’ensemble des résidents. Ce sera alors à l’initiative du bailleur ou du syndic et soumis au vote des copropriétaires. Ces opérations peuvent elles aussi bénéficier d’aides du programme Advenir à condition que la recharge soit accessible pour l’ensemble des habitants du logement. Là aussi, la puissance du point de recharge ne doit pas dépasser 22kW. Le montant de l’aide couvre les coûts de fourniture et d’installation à hauteur de 50 % avec un montant maximal fixé à 1 660 € HT par point de recharge.

A noter qu’un programme lancé en janvier 2020 (appelé “3000 propriétés”, devenu depuis “Infrastructure collective en copropriété”) étend les aides : le plafond de prise en charge des dépenses à 50% sans prise en compte du nombre de places de parking fixé à 4 000 € HT et jusqu’à 50 places est rehaussé à 8 000 € HT jusqu’à 100 places. Au-delà de 100 places, l’augmentation du plafond de prise en charge des dépenses est maintenu à 75 € HT par place supplémentaire. Afin de permettre un accompagnement des copropriétés de grande dimension, le plafond de la prime à  15 000 € HT a également été levé.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire