La rénovation énergétique en copropriété

par Aliénor Guibert

Le gouvernement incite les copropriétés à entreprendre les travaux de rénovation énergétique. Cela comporte un grand nombre d’avantages pour leur immeuble sur le long terme. Zoom sur la définition de la rénovation énergétique ainsi que les avantages qu’elle présente. 

Définition des travaux de rénovation énergétique

La rénovation énergétique consiste en un ensemble de travaux ayant pour but de réduire la consommation énergétique d’un immeuble ou d’un logement individuel. Nous pouvons citer les différents types de travaux de rénovation énergétique : 

  • Améliorer l’isolation des parties de l’immeuble à l’image de la toiture, des murs ou encore des fenêtres ;
  • Remplacer ou apporter des améliorations au système de chauffage (chaudière, pompe à chaleur, chaudière à gaz, etc.) ;
  • Procéder au remplacement du système de ventilation en cas de dégradation ou de dysfonctionnement ;
  • Changer de système d’énergie, à titre d’exemple, adopter des énergies renouvelables ou installer des panneaux photovoltaïques ;
  • Optimiser les installations électriques. 
  • Etc.

Avantages des travaux de rénovation énergétique 

Que vous soyez syndic de copropriété ou copropriétaire, entreprendre des travaux de rénovation peut paraître comme une tâche contraignante et financièrement lourde. Toutefois, sur le long terme, les avantages des travaux de rénovation pèsent bien plus dans la balance. Nous pouvons citer les avantages suivants : 

  • Réalisation d’économies d’énergie grâce à l’optimisation de la consommation d’énergie au sein de l’immeuble et du logement individuel. Résultat ? Une baisse considérable des charges de copropriété 
  • Amélioration de la qualité de vie : Les travaux de rénovation vont permettre un confort de vie amélioré et optimal. Les problèmes d’isolation seront mis aux oubliettes. 
  • Valorisation de votre patrimoine immobilier. En effet, les travaux de rénovation énergétique permettent une revalorisation de votre bien. Si vous procédez à la vente de votre lot, il prendra de la valeur et vous pourrez augmenter le prix de votre bien.

Vous avez la possibilité de procéder aux travaux de rénovation énergétique dans votre logement individuel ou dans l’ensemble des parties communes de la copropriété. Il est tout de même recommandé de rénover une copropriété dans son ensemble. Et pour cause, les avantages financiers que cela représente. 

rénovation énergétique copropriété

Rénovation énergétique : obligation ou recommandation ? 

Il n’existe aucun texte de loi qui vous oblige à procéder aux travaux de rénovation de votre copropriété. Néanmoins, de nombreux textes de loi voient le jour avec pour but de rendre l’immobilier beaucoup plus écoresponsable, à l’image de la loi Climat Énergie ainsi que la loi Climat et Résilience.

Ceci-dit, les travaux de rénovation ne sont pas obligatoires mais restent vivement conseillés, notamment pour les propriétaires bailleurs et les copropriétaires qui comptent vendre leur bien. 

Zoom sur les échéances cruciales à garder en tête : 

  • Depuis le 1er janvier 2021 : les propriétaires bailleurs en zone tendue n’ont plus le droit d’augmenter le loyer d’un bien ayant comme étiquette énergie F ou G, lors du dernier diagnostic de performance énergétique (DPE) ;
  • Depuis le 1er juillet 2021 : L’ensemble des annonces immobilières des biens mis en location ou en vote sont tenus d’afficher l’étiquette énergie et climat du logement. 
  • Depuis le 1er janvier 2022 : Les annonces immobilières mises en vente ou en location doivent évaluer les dépenses en énergie. 
  • À compter du 1er janvier 2023 : Les logements comptant une consommation énergétique supérieure à 450kWh par m2/an ne pourront pas être mis en location. 
  • À compter du 1er janvier 2028 : Les logements avec une étiquette énergie F ou G, nommés “passoires thermiques” ne pourront pas être mis sur le marché locatif. 

Si vous vous demandez si vous êtes tenus de procéder à des travaux de rénovation énergétique dans votre copropriété, nous vous invitons à vous référer à l’étiquette énergie du dernier diagnostic de performance énergétique (DPE) réalisé au sein de votre immeuble.

Aides attribuées pour les rénovations énergétiques

Au sein d’une copropriété, la question financière des travaux de rénovation énergétique peut se poser en Assemblée Générale et peut représenter un frein pour un grand nombre de copropriétaires. Toutefois, vous pouvez faire changer d’avis au conseil syndical en apportant comme argument les différentes aides financières proposées par le gouvernement. 

Voici les principales aides pour vous aider à financer vos travaux :

Ma Prime Rénov’

Cette prime a vu le jour le 1er janvier 2021 et permet aux copropriétaires de financer leur travaux de rénovation énergétique. Pour ce faire, il faut respecter les conditions suivantes : 

  • La copropriété doit comporter au moins 75% de résidences principales 
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE
  • Les travaux permettront une amélioration de la performance énergétique d’au moins 35% 

Une fois l’ensemble de ces conditions respectées, Ma Prime Rénov’ propose une aide socle de 25% du montant total des travaux, plafonnée à 15 000€ par logement. Un bonus s’élevant à 500€ est attribué aux « passoires thermiques » ainsi qu’aux BBC (bâtiment basse consommation).

L’éco-prêt à taux zéro : éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est attribué aux propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs, sans conditions de ressources pour les aider à entreprendre les travaux de rénovation énergétique. 

Ce prêt peut également être accordé aux syndicats des copropriétaires pour les personnes intéressées et souhaitant y participer. Les copropriétaires doivent rembourser eux-mêmes leurs mensualités dans une durée maximale de 15 ans.

Ce prêt a pour cible principale les immeubles de plus de deux ans et aux copropriétaires dont le logement est une résidence principale.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire