Installer du parquet chez moi

par hellothomas

Que ce soit pour la décoration de son intérieur, la facilité d’installation ou encore la durabilité, installer du parquet chez soi est très appréciable à bien des niveaux. Nous allons voir ici comment s’y prendre pour choisir le bon parquet, quelles sont les différentes méthodes pour le poser ainsi que les finitions à effectuer pour un résultat optimal.

Choisir le bon type de parquet

Le parquet massif

Si qualité et robustesse sont vos priorités, le parquet massif est sans aucun doute la meilleure option pour vous. Ce type de parquet est en effet très épais (généralement entre 15 et 30 mm) avec des lames composées entièrement de bois noble. Grâce à cela, le parquet massif assure une excellente durée de vie et peut être poncé et rénové plusieurs fois sans problème. Il est également apprécié pour le charme qu’il apporte aux pièces de par son authenticité inégalable. Toutefois, opter pour un parquet massif nécessite un certain investissement puisqu’il s’agit du parquet le plus cher du marché. 

Le parquet stratifié

Vous avez un budget serré ? Pourquoi ne pas opter pour un parquet stratifié ? Ce dernier est disponible à des prix très bas avec de nombreux styles différents. De plus, il est également facile à installer et à entretenir. En revanche, il ne faut pas s’attendre à un rendu très authentique. En effet, le parquet stratifié n’est pas composé de vrai bois. Il s’agit d’une imitation qui vise à retranscrire le visuel d’un parquet en bois. Ce type de parquet ne peut donc pas être rénové et doit donc être complètement changé s’il devient trop usé. 

Le parquet contrecollé

Le parquet contrecollé est une bonne alternative pour ceux qui n’ont pas le budget pour se procurer un parquet massif, mais qui souhaitent un rendu plus réaliste que le parquet stratifié. C’est en effet un entre-deux intéressant car sa couche supérieure est composée de véritable bois noble, permettant d’obtenir un aspect similaire au parquet massif. Les couches intérieures sont quant à elles fabriquées à partir de dérivés de bois, ce qui permet de réduire le prix d’achat. Le parquet contrecollé a une bonne longévité et peut être poncé/rénové plusieurs fois, contrairement au parquet stratifié. 

Les différents méthodes pour poser un parquet

installation parquet maison

La pose flottante

Vous ne souhaitez pas vous prendre la tête pour installer votre parquet ? Alors la pose flottante est à privilégier. Simple, rapide et ludique, ce type de pose ne nécessite pas de système de fixation. Les lames du parquet sont simplement assemblées entre elles, puis posées sur le sol. L’avantage est que vous pourrez le faire vous-même sans l’intervention d’un professionnel. Il s’agit donc d’une solution économique qui est aujourd’hui très répandue. La pose flottante est adaptée à tout type de parquet, et s’impose pour l’installation d’un parquet stratifié.

La pose clouée

Cette méthode traditionnelle est utilisée principalement pour le parquet massif, mais parfois  aussi pour le parquet contrecollé. Le principe est ici de clouer les lames sur des pièces de bois appelées lambourdes, qui sont elles-mêmes fixées au sol sur une dalle de béton. Les principaux avantages de la pose clouée sont la durabilité et l’isolation thermique qui sont supérieures aux autres techniques d’installation. Toutefois, il est préférable de faire appel à un professionnel car une pose clouée mal effectuée peut accentuer les risques de grincements désagréables. 

La pose collée

La pose collée est souvent privilégiée pour les parquets contrecollés et peut également être envisageable pour un parquet massif. Cette technique consiste à coller directement les lames sur une dalle en ciment, en béton ou en contreplaqué. Le gros avantage de la pose collée et qu’elle permet d’obtenir un parquet particulièrement silencieux qui ne grince pas lorsque l’on marche dessus. Cependant, ici encore il faudra solliciter l’intervention d’un professionnel.

pose parquet salon

Soigner les finitions de son parquet

Il existe plusieurs types de finitions pour son parquet : vitrifié, huilé ou encore brut. Vous pouvez choisir celle qui vous convient selon vos goûts et vos préférences en termes d’entretien. Cela dit, avant de passer aux finitions, une étape essentielle reste à effectuer pour son parquet massif ou contrecollé : le ponçage. Si vous installez vous-même votre parquet, vous aurez besoin d’un matériel adapté. Pour faire des économies, sachez que vous pouvez louer une ponceuse à parquet au lieu de l’acheter. On rappelle également que pour le parquet stratifié, il n’y a pas de ponçage possible et donc pas de finitions à effectuer.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire