Le financement de mes travaux de rénovation

par batiste

Les travaux de rénovation au sein d’un logement peuvent parfois représenter un budget conséquent qu’il est important de planifier. Plusieurs modèles de financement sont pour cela disponibles tels que les prêts bancaires ou les aides financières. C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Financer ses travaux de rénovation via un prêt bancaire 

L’éco-prêt à taux zéro pour les travaux de rénovation énergétique

Si vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation énergétique comme l’isolation thermique de votre logement ou le changement de vos équipements de chauffage, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un excellent moyen de financement. En effet, vous pouvez par ce biais obtenir un prêt bancaire d’un montant maximal de 50 000€ sans payer d’intérêts. L’éco-PTZ est attribué sans conditions de ressources et concerne tous les propriétaires d’un logement datant de plus de deux ans. Plusieurs organismes bancaires proposent actuellement ce type de prêt. N’hésitez pas à vous renseigner davantage pour savoir quelle banque choisir dans le but d’en bénéficier. 

Les autres types de prêts possibles pour des travaux de rénovation

Sans parler de rénovation énergétique, différents prêts sont mis à disposition des particuliers pour les travaux de rénovation en tout genre. Parmi eux, on peut notamment citer :

  • le prêt à l’amélioration de l’habitat proposé par la CAF et le MSA ;
  • le prêt d’accession sociale (PAS) ;
  • le prêt conventionné (PC) ;
  • les prêts d’Action Logement, notamment pour l’adaptation des logements aux personnes handicapées ;
  • les prêts travaux proposés par les fournisseurs d’énergie comme EDF ou Engie ;
  • le prêt épargne logement proposé par les banques.

Notez que selon les banques, les prêts travaux peuvent être plus ou moins intéressants. Ce comparatif des banques en ligne peut vous aider à faire votre choix.

Les primes et aides à la rénovation énergétique 

MaPrimeRénov’ 

En plus des prêts avantageux, les travaux de rénovation énergétique peuvent être financés via des primes à l’investissement comme celles du dispositif MaPrimeRénov’ proposé par l’Anah. Cette aide s’adresse à tous les propriétaires d’un logement ayant été construit il y a plus de 15 ans et occupé en tant que résidence principale. Son montant varie selon les revenus du demandeur ainsi que les travaux sollicités. En toute logique, les ménages aux revenus modestes peuvent bénéficier d’un montant plus élevé. A noter que pour une démarche en couple ou en famille, il peut être pratique d’ouvrir un compte joint afin de permettre à plusieurs titulaires d’y accéder. Des bonus peuvent également être accordés en fonction des gains énergétiques réalisés grâce aux travaux.

Les primes énergie CEE 

Le dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE) a été mis en place il y a quelques années dans le but d’obliger les acteurs du secteur de l’énergie à encourager les travaux de rénovation énergétique. Les primes énergie sont donc des aides financières faisant partie de ce système, généralement mises à disposition par les fournisseurs d’électricité et de gaz. Leur principe est globalement le même que MaPrimeRénov’, avec des primes aux montants variables selon les revenus du demandeur et le type de travaux. On distingue parmi elles les aides Coup de pouce “Chauffage” et “Isolation”. Notez que les primes énergies sont cumulables avec le dispositif MaPrimeRénov’.

La TVA à 5,5%

Lorsque l’on souhaite financer des travaux destinés à améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment, il est possible de profiter d’un taux de TVA réduit à 5,5%. Cet avantage fiscal peut concerner les achats de matériaux, les travaux d’installation ainsi que l’entretien des équipements permettant de produire de l’énergie. Notez que pour des travaux d’aménagement ou de transformation, le taux de TVA est également réduit. Cela dit, il reste plus élevé que pour des travaux de rénovation énergétique puisqu’il est fixé à 10%.

Les aides locales 

Selon la région ou la commune dans laquelle votre logement est situé, vous pouvez peut-être prétendre à des aides locales pour les travaux de rénovation énergétique. Ces dernières peuvent prendre de nombreuses formes. Il peut notamment s’agir de primes à l’investissement et de prêts avantageux, mais également d’avantages fiscaux comme les crédits d’impôts et les exonérations de taxes foncières. Pour savoir si des aides de ce type sont proposées dans la région où vous habitez, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de la mairie de votre commune.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire