Comment faire ses travaux avec un petit budget ?

par hellothomas

Lorsque l’on a un petit budget, toutes les aides sont les bienvenues pour aider à financer des travaux. Le gouvernement a mis en place un certain nombre de dispositifs vous permettant de réaliser des travaux à faibles coûts.

Pensez à la prime d’activité, qui est une aide de la CAF qui peut vous servir à arrondir vos fins de mois si vous travaillez. Faites une simulation prime d’activité pour vérifier votre éligibilité en 1 minute.

budget-travaux

Les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat)

Habiter Mieux Sérénité

Habiter Mieux sérénité est une aide financière de l’Agence nationale de l’ habitat pour les ménages qui possèdent de faibles ressources. Elle les aide dans leur projet de rénovation énergétique globale de leur logement. Habiter Mieux sérénité concerne tous les travaux permettant un gain énergétique d’au moins 35%. Le financement est relatif au montant de vos travaux.

Si vous vous trouvez dans la catégorie “ressources très modestes” :

  • 50 % du montant total des travaux HT. L’aide Habiter Mieux sérénité est de 15 000 € maximum.
  • + la prime Habiter Mieux : 10 % du montant total des travaux HT, dans la limite de 3000 €.

Si vous vous trouvez dans la catégorie “ressources modestes” :

  • 35 % du montant total des travaux HT. L’aide Habiter Mieux sérénité est de 10 500 € maximum.
  • + la prime Habiter Mieux : 10 % du montant total des travaux HT, dans la limite de 2 000 €.

De plus, les travaux doivent être faits obligatoirement par une entreprise RGE et votre logement doit avoir plus de 15 ans.

Habiter facile

L’aide Habiter facile vous aide dans la réalisation de vos travaux pour aménager votre logement lorsque vous vieillissez. Elle peut servir à remplacer la baignoire par une douche de plain-pied ou installer un monte-escalier électrique.

Cette aide peut financer jusqu’à la moitié de vos travaux et vous conseiller au long vos projets. Son montant varie selon votre niveau de revenus :

  • Si vous vous situez dans la catégorie “ressources très modestes” : 50 % du montant total des travaux HT. L’aide Habiter facile est de 10 000 € maximum.
  • Si vous vous situez dans la catégorie “ressources modestes” : 35 % du montant total des travaux HT. L’aide Habiter facile est de 7 000 € maximum.

L’aide Habiter facile peut également être accordée aux personnes en situation de handicap.

Habiter sain ou habiter serein

Ces deux aides permettent de réaliser des travaux qui mettront en sécurité votre logement, le rendent confortable et sain. Les aides peuvent aider à financer les travaux d’installation ou de rénovation de réseaux d’eau, d’électricité ou de gaz. Ou encore aider à l’installation d’une salle de bain et de toilettes.

L’aide représente 50 % du montant total des travaux HT. L’aide Habiter sain est de 10 000 € maximum, et l’aide Habiter serein de 25 000 € maximum dans s’il s’agit de travaux conséquents.

travaux-maison-pratique-aides

Les aides à l’installation de panneaux solaires

Il existe 2 types de panneaux solaires qui produisent 2 types d’énergie solaire distincte : le panneau solaire thermique qui convertit les rayons solaires en chaleur, et le panneau solaire photovoltaïque qui produit de l’électricité grâce aux capteurs qui composent le panneau.

La prime à l’autoconsommation photovoltaïque

Le crédit d’impôt dédié au photovoltaïque a pris fin en 2014. Celui-ci a été remplacé, avec l’arrêté du 9 mai 2017, par la prime à l’autoconsommation photovoltaïque. Le montant de cette aide est répartie sur les cinq premières années de production de l’installation et a pour but d’amortir votre investissement. 

La puissance de l’installationMontant euros en kWc
≤ 3 kWc380 €
Entre 3 et 9 kWc280 €
Entre 9 et 36 kWc160 €
Entre 36 et 100 kWc80 €

À noter : Installer des panneaux solaires peut permettre de bénéficier d’une TVA à taux réduit. Il faut toutefois respecter certaines conditions. Les installations photovoltaïques inférieures à 3 kWc sont assujetties à un taux de 10 %. Les installations supérieures à cette puissance donnent lieu à un taux de 20 %.

Éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro sert au financement de la rénovation énergétique de votre logement. Ce prêt ne nécessite pas d’avance de trésorerie et ne demande pas d’intérêts. Le dispositif est prolongé jusqu’au 31 décembre 2021. Peuvent bénéficier de cette aide :

  • les personnes physiques (propriétaire occupant ou bailleur et les copropriétés) ;
  • les sociétés civiles qui ne sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés.  Un des associés doit être une personne physique.

Le logement doit être votre résidence principale. Il peut s’agir d’une maison ou d’un appartement. Ce logement doit avoir été achevé avant le 1er janvier 1990. Un seul éco-prêt à taux zéro peut être autorisé par logement.

Il existe cependant l’éco-prêt à taux zéro complémentaire qui vous permet de bénéficier d’une deuxième aide. Le montant global des deux emprunts ne doit pas dépasser 30 000 €.

Les primes énergie

Une prime énergie peut vous être accordée selon les travaux que vous souhaitez effectuer. Le montant dépend surtout du type de travaux, de votre région et de vos revenus. Les primes énergies sont destinées aux travaux d’économies d’énergie des secteurs résidentiel, tertiaire, industriel, agricole, transport et réseaux. Environ 350 travaux sont éligibles !

Les principaux travaux réalisés par les foyers sont les suivants :

  • isolation : isolation des murs, du plancher bas, des combles et toitures, remplacement des fenêtres….
  • chauffage : chaudière gaz haute performance, chauffage au bois, radiateurs, climatiseurs…
  • énergies renouvelables : pompe à chaleur, systèmes solaires combinés, chauffe-eau solaires…
  • programmation et ventilation : système de régulation de température, VMC simple ou VMC double flux…

Chèque énergie pour aider à payer des factures d’énergie ou des travaux de rénovation

Le chèque énergie est une aide financière pour le paiement des factures d’énergie de votre logement. Son montant peut varier entre 48 € et 277 € par an. Le chèque énergie s’adresse aux personnes ayant des ressources modestes. C’est l’administration fiscale qui établit chaque année la liste des bénéficiaires en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) du ménage et de la composition du foyer déterminé en unité de consommation (UC).

Vous pouvez utiliser le chèque énergie pour le paiement des :

  • factures d’énergie (électricité, gaz, chaleur, fioul, bois…), auprès de vos fournisseurs ;
  • travaux permettant de limiter la consommation d’énergie de votre logement (rénovation des fenêtres, isolation…).

Vous n’avez rien à faire pour obtenir le chèque énergie. L’administration fiscale se charge de créer un dossier des personnes qui remplissent les conditions d’attribution. Ce dossier est donné à l’Agence de services et de paiement (ASP). L’ASP adresse ensuite le chèque énergie aux personnes concernées.

Le chèque est nominatif. Il vous est envoyé sur format papier. Ce chèque doit être envoyé par courrier postal ou remis en main propre aux personnes suivantes :

  • Fournisseur d’énergie ;
  • Gestionnaire de votre logement-foyer ;
  • Entreprise réalisant les travaux de rénovation énergétique dans votre logement.

Le montant du chèque est d’au minimum 48 € et d’au maximum 277 €TTC. Ce montant est calculé en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) de votre ménage et de votre consommation calculée en UC.

Le dispositif Coup de pouce économies d’énergie

Vous pouvez avoir accès au dispositif « Coup de pouce économies d’énergie » jusqu’au 31 décembre 2021. L’objectif de ce dispositif est de permettre aux foyers en situation de précarité énergétique de toucher des aides plus importantes. Elle permet de payer les dépenses pour la mise en place de votre système de chauffage.

Tous les foyers peuvent en bénéficier, mais il existe des conditions de ressources. Ce dispositif est coupé en deux branches :

  • la prime Coup de pouce chauffage  ;
  • la prime Coup de pouce isolation.

Le montant des primes varie selon le niveau de ressources de votre foyer. Les primes sont versées par les entreprises ayant signées la Charte « Coup de pouce économies d’énergie ». Ces entreprises sont majoritairement des vendeurs d’énergie. Ce dispositif peut être cumulé avec MaPrimeRénov’ et l’éco-prêt à taux zéro.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire