Comment bien isoler un toit-terrasse ?

par Marie

Le toit-terrasse offre de nombreux avantages aussi bien d’un point de vue esthétique que pratique. Parmi eux, il y a notamment de meilleures performances en termes d’isolation par rapport à une toiture traditionnelle. Mais alors, comment bien isoler son toit-terrasse pour profiter au maximum de cet avantage ? C’est ce que nous allons voir dans cet article. 

Les deux principales méthodes d’isolation d’un toit-terrasse

La toiture chaude

La méthode de la toiture chaude est celle qui est la plus couramment utilisée pour l’isolation d’un toit-terrasse. En effet, il s’agit tout simplement de la technique la plus efficace à l’heure actuelle. L’isolation est effectuée par l’extérieur, ce qui signifie qu’il n’y a pas besoin de toucher à l’intérieur du logement. Pour cela, on vient placer l’isolant entre une membrane d’étanchéité et un écran pare-vapeur. De cette manière, l’installation est correctement protégée contre l’humidité, le gel et la condensation. En outre, la toiture chaude permet également de renforcer l’inertie thermique d’une habitation et de réduire les variations de température.

La toiture froide 

Cette deuxième méthode d’isolation, qui s’oppose directement à la toiture chaude, est aujourd’hui quelque peu dépassée. En effet, bien qu’elle coûte moins cher à installer, la toiture froide comporte des défauts majeurs qui la rendent moins efficace. Ici, l’isolant est placé à l’intérieur, c’est-à-dire sur le plafond du logement. Ce qui amène à un premier inconvénient :  la perte d’espace disponible au sein de l’habitation. De plus, même si l’isolant est recouvert d’une membrane hygrorégulante pour éviter l’humidité, les problèmes de condensation sont très fréquents. Il est donc déconseillé d’utiliser ce type d’isolation pour votre toit-terrasse.

Quel isolant choisir pour son toit-terrasse ?

Pour un toit-terrasse aménageable

Si vous souhaitez profiter pleinement de votre toit-terrasse en l’utilisant comme un lieu de vie à part entière, il faudra choisir votre isolant en conséquence. En effet, comme mentionné plus haut, l’isolation par l’extérieur (toiture chaude) est souvent recommandée pour un toit-terrasse. Ce qui signifie que l’isolant sera en contact direct avec la surface. De ce fait, il est primordial d’opter pour un isolant rigide et résistant qui pourra supporter des impacts de pas fréquents sans dégrader la qualité de l’isolation. On distingue ainsi : 

  • Le polystyrène expansé 
  • Le polyuréthanne
  • La mousse phénolique
  • Les laines minérales denses
  • Les panneaux de liège
  • Les panneaux verre cellulaire

Pour un toit-terrasse non aménageable

Il se peut que le toit de votre logement soit plat mais qu’il ne puisse pas être aménagé pour des raisons techniques. Si vous êtes sur le point d’acheter une maison qui intègre un toit-terrasse, n’hésitez pas à faire appel à un inspecteur immobilier afin de savoir si la toiture est réellement aménageable ou non. Dans le cas où ce n’est pas possible, inutile de choisir un isolant aussi solide que pour un toit-terrasse aménageable. Cela dit, il sera tout de même préférable de choisir un isolant rigide pour permettre le passage occasionnel de piétons, comme par exemple pour des opérations d’entretien. Vous pourrez notamment vous diriger vers un isolant en laine de roche ou en mousse phénolique.

Pour une toiture végétalisée 

Les toitures végétalisées sont de plus en plus appréciées de par leur aspect esthétique et leurs bienfaits environnementaux. De plus, cela a aussi des avantages techniques puisque la végétation et le substrat forment une couche isolante naturelle. Toutefois, il ne faudra pas compter uniquement sur la végétalisation pour isoler correctement votre toit-terrasse. Vous devrez la coupler à une isolation plus conventionnelle afin d’obtenir un résultat optimal. Ici , vous pourrez notamment opter pour un isolant en laine de roche ou en polystyrène expansé.

Isolation d’un toit-terrasse : combien ça coûte ? 

Pour vous assurer une isolation optimale pour votre toit-terrasse, pas de secret, il faudra y mettre le prix. Il est difficile d’évaluer exactement à combien reviendront les travaux car cela dépend de nombreux facteurs comme la méthode d’isolation choisie, le type d’isolant, l’état de la toiture, les tarifs pratiqués par l’installateur ou encore l’endroit où est situé votre logement. Toutefois, on estime que le coût au mètre carré est en général compris entre 80 et 130€. Bien que ce prix peut paraître élevé, gardez en tête que l’isolation de votre toiture est un investissement toujours rentable. Le fait d’avoir un toit-terrasse bien isolé aura notamment une influence considérable sur le prix d’achat de votre maison. De plus, certaines aides financières sont disponibles pour les travaux de rénovation comme le dispositif MaPrimeRénov ou l’éco-prêt à taux zéro.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire