Nouveau départ : toutes les aides au déménagement pour changer de vie sereinement

par Candice

Vous quittez votre logement pour de nouvelles aventures ? Que vous soyez étudiant ou salarié, un changement d’habitation est un événement important qui occasionne de multiples dépenses. Location de véhicule, frais d’agence, meubles à acheter : le budget déménagement peut grimper très vite. Pire même : les coûts engendrés vont parfois jusqu’à bloquer vos projets ! Pourtant, il existe des aides au déménagement destinées à financer votre installation dans un nouveau logement. Quelles sont-elles ? Comment bénéficier des aides au déménagement ? On fait le point avec vous pour vous permettre de réussir votre nouveau départ !

Aides au déménagement : c’est quoi au juste ? 

Études, mutation, nouveau travail : vous pouvez bénéficier de plusieurs aides financières lorsque vous changez de logement. Ces aides, appelées « aides au déménagement », vous permettent de couvrir une partie ou la totalité des frais engendrés par votre nouveau départ en France ou à l’étranger. Par conséquent, en diminuant le prix de votre déménagement, elles favorisent grandement votre mobilité.

Les aides au déménagement peuvent être prises en charge par l’employeur ou bien encore par des organismes privés et/ou publics tels que la CAF ou le Pôle emploi. Pour estimer la somme que vous allez percevoir, ces différentes entreprises effectuent généralement leurs calculs selon votre situation familiale, professionnelle ou bien encore financière. 

Les aides au déménagement pour les étudiants

Les étudiants sont de plus en plus souvent amenés à changer de logement. Le premier grand départ étant celui du logement familial pour poursuivre son apprentissage dans une grande ville. Mais les études ne sont plus aussi linéaires qu’avant ! En effet, maintenant, les cursus scolaires intègrent bien souvent des périodes de stage, de césures à l’étranger et/ou des changements d’école. Et tout cela n’est pas sans conséquences financières.

Heureusement, il existe différentes pistes pour vous permettre d’obtenir une aide au déménagement étudiant. Ces dernières ont l’atout de soutenir les élèves et les parents dans le financement de ces opérations qui s’avèrent parfois coûteuses. Voici les trois principales aides dédiées à la mobilité des étudiants.

En dehors de ce soutien financier, il est aussi possible de faire de grosses économies grâce à votre assurance habitation étudiant. N’oubliez pas que celle-ci est obligatoire, elle vous sera forcément demandée avant d’entrer dans votre futur nid douillet. Rassurez-vous, si vous avez oublié, vous pouvez vous assurer en 2 minutes avec Lovys et recevoir votre attestation dans la foulée. L’assurance habitation en ligne Lovys est parmi les moins chères du marché et surtout, elle est sans engagement ! Vous pouvez même la personnaliser et ajouter vos colocs gratuitement. 

Aide MOBILI-JEUNE pour les alternants

Si vous êtes un étudiant en alternance (sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), vous pouvez bénéficier de l’aide au déménagement MOBILI-JEUNE. Cette subvention prend en charge une partie de votre loyer chaque mois durant une période d’un an. Son montant est calculé sur votre loyer après déduction de l’aide au logement (APL). Il varie entre 10 euros minimum par mois et 100 euros maximum. Elle a également l’avantage d’être renouvelable chaque année tant que l’alternant ou l’apprenti reste éligible.

Pour en bénéficier, vous devez respecter plusieurs conditions dont voici une liste non-exhaustive :

  • avoir moins de 30 ans ;
  • travailler au sein d’une entreprise du secteur privé non-agricole ;
  • être locataire d’un logement en proximité géographique avec le lieu de formation ou de l’entreprise ;
  • gagner un salaire mensuel brut inférieur ou égal à 100 % du SMIC ;
  • ne pas résider en chambres d’hôtes, gîtes ou résidences de tourisme.

L’aide au déménagement étudiant de la CAF

La caisse d’allocations familiales (CAF) offre des aides financières au logement comme les APL ou le FLS, mais également une subvention dédiée aux déménagements des étudiants. Son montant est calculé en fonction de vos revenus annuels et peut atteindre jusqu’à 300 euros mensuels. Si vous vivez en couple, l’allocation de la CAF est versée pour les deux personnes. Par contre, si vous faites le choix de la colocation étudiante, l’aide sera divisée selon le nombre de personnes résidentes dans le logement.

Là encore, certaines conditions sont à remplir pour bénéficier de l’aide au déménagement étudiant de la CAF :

  • le logement doit être occupé durant huit mois minimum dans l’année ;
  • la surface habitable doit être de 9 m² minimum pour une personne seule (16 m² pour deux personnes.) ;
  • vous devez respecter certains seuils de conditions de revenus.

Pour obtenir votre aide financière de la part de la CAF, nous vous conseillons d’effectuer votre demande en ligne bien à l’avance. En effet, le délai entre sa validation et son versement est généralement supérieur à deux mois !

À quelles aides au déménagement puis-je prétendre ?

Reconversion, mutation, promotion, nouvelle embauche : tout comme les étudiants, la vie professionnelle des salariés évolue beaucoup plus souvent qu’avant ! Ces derniers hésitent de moins en moins à saisir les opportunités et à changer radicalement de vie qu’ils soient célibataires, en concubinage ou en famille. Vous prévoyez, vous aussi, de changer de logement à cause de votre travail ? Découvrez trois aides au déménagement auxquelles vous pouvez peut-être prétendre ! 

Ce que propose la CAF : la prime de déménagement

La prime de déménagement est une aide qui s’adresse aux familles nombreuses. En effet, la CAF verse, sous conditions de ressources, une prime aux familles qui doivent changer de logement lorsque leur foyer s’agrandit. Son montant correspond aux dépenses réellement engagées pour le déménagement dans la limite de 995,54 euros pour 3 enfants à charge (82,96 euros par enfant supplémentaire).

Vous devez remplir trois conditions pour bénéficier de l’aide au déménagement de la CAF :

  • avoir au moins trois enfants, nés ou à naître, à charge ;
  • effectuer votre déménagement entre le premier jour du mois civil qui suit la fin de votre troisième mois de grossesse et le dernier jour du mois précédant le deuxième anniversaire de votre dernier enfant ;
  • avoir le droit à l’APL (Aide Personnalisée au Logement) ou à l’ALF (Allocation de Logement Familiale) pour votre nouveau logement.

Notez que ces trois critères doivent être remplis dans les six mois qui suivent votre déménagement. Dans le cas contraire, vous ne pourrez malheureusement pas bénéficier de la prime de la CAF.

Les aides au déménagement de Pôle emploi

Si vous êtes actuellement en recherche ou en reprise d’emploi, vous le savez : la mobilité géographique peut être un frein à votre projet. Eh oui ! Passer un entretien ou se former loin de son domicile engendre des frais conséquents. C’est pour cela que le Pôle emploi a mis en place une aide à la mobilité professionnelle. Cette subvention vous permet de couvrir une partie de vos dépenses liées à votre recherche d’emploi comme le trajet, l’hébergement ou les repas. Son montant est plafonné à 5 000 euros par an et varie selon la nature de vos frais :

  • Frais d’hébergement : limités à 30 € par nuit.
  • Frais de repas : limités à 6 € par jour.
  • Frais kilométriques : indemnité égale à 0,20 € par kilomètre parcourus x le nombre de kilomètres aller-retour.

Pour bénéficier de l’aide au déménagement du Pôle emploi, certains critères sont à remplir :

  • Le déplacement doit concerner un poste en contrat à durée indéterminée (CDI), en contrat à durée déterminée (CDD) ou en contrat de travail temporaire (CTT) d’au moins trois mois consécutifs.
  • Le lieu de travail doit se situer à plus de 60 kilomètres aller-retour de votre domicile ou à minimum 2 heures de trajet aller-retour.

Les solutions mises en place par Action Logement

Si vous êtes salarié d’une entreprise privée non-agricole de dix salariés ou plus, vous pouvez bénéficier de la subvention MOBILI-PASS. Cette solution vous aide à financer vos dépenses suite à une embauche, à une mutation professionnelle ou à un déménagement de votre entreprise. Le montant de l’aide au déménagement d’Action Logement peut s’élever jusqu’à 2 200 euros. De plus, elle vous permet de bénéficier d’un prêt préférentiel pour couvrir certains de vos frais.

Vous exercez dans le secteur agricole et vous devez, vous aussi, changer de logement pour votre travail ? Pas d’inquiétude ! Action Logement a également pensé à vous avec la subvention AGRI-MOBILITÉ. Cette dernière vous offre jusqu’à 3 200 euros d’aide gratuite pour déménager en toute sérénité.

Si vous êtes locataire et que vous cherchez une aide au déménagement pour les locataires suite au confinement, vous pouvez profiter de la solution « Aide Mon Job, Mon Logement ». Cette nouvelle subvention de 1 000 euros s’adresse aux jeunes actifs, aux nouveaux actifs locataires (premier emploi ou fin de chômage) et à ceux qui ont déménagé pour se rapprocher de leur lieu de travail. Les critères pour en bénéficier prennent en compte vos revenus et la distance kilométrique que vous devez parcourir chaque jour. Attention, ces derniers varient selon votre situation personnelle (jeune actif, premier emploi ou fin de chômage.).

Les aides pour vos travaux de rénovation 

Qui dit déménagement dit souvent chantier, travaux, et rénovations. Surtout si vous venez d’emménager ou d’acheter une ancienne bâtisse qui ne demande qu’à entrer dans le 21iem siècle. Mais les dépenses s’accumulent et vous auriez bien besoin d’un petit coup de pouce financier. Faisons le tour des aides liées à la rénovation de votre maison

Isolation de la maison, les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Selon l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), une mauvaise isolation thermique peut représenter jusqu’à 30% de pertes de chaleur ! Une bonne isolation est donc indispensable pour préserver son porte-monnaie mais aussi la planète. 

Bonne nouvelle, une partie de l’isolation des combles, plafonds, et planchers bas est prise en charge par la prime Coup de Pouce Chauffage et/ou Isolation mise en place par le gouvernement. Tous les locataires et propriétaires peuvent en bénéficier mais le montant perçu varie selon la nature des travaux et vos revenus. 

À noter que cette aide ne peut être reçue que si votre logement a été achevé depuis plus de deux ans, et surtout, si les travaux sont réalisés par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE).  

Les aides pour une mise aux normes électriques 

Plusieurs solutions s’offrent à vous afin de vous aider dans le financement de vos travaux d’électricité. Premièrement, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) attribue une aide financière aux foyers les plus modestes. 

Habiter Sain et Habiter Serein (les noms de ses dispositifs d’aide) aident au financement des travaux de grande envergure, notamment pour les logements jugés insalubres. Eau, électricité, gaz, toiture… Ces aides prennent en charge un grand nombre de rénovations essentielles. 

Les foyers qui ne rentrent pas dans les critères d’éligibilité de l’Anah peuvent toutefois bénéficier d’une TVA réduite sur les travaux d’électricité. En effet, que vous soyez locataire ou propriétaire, l’ensemble de vos travaux de rénovation électrique bénéficie d’un taux de TVA à 10%. 

Rénovation énergétique, l’Etat vous accompagne financièrement

Depuis le 1er janvier 2020, le gouvernement a mis fin au crédit d’impôt énergétique pour le remplacer par MaPrimeRénov’. Cette nouvelle initiative concerne tous les logements occupés en tant que résidence principale et s’étend aux rénovations des parties communes. L’aide MaPrimeRénov’ est accessible à tous les propriétaires et copropriétés, son montant est calculé en fonction de vos revenus mais aussi du gain écologique des travaux. 

Le montant de l’aide MaPrimeRénov’ est défini par quatre paliers: 

  • MaPrimeRénov’Bleu: remboursement jusqu’à 90% du devis pour les foyers les plus modestes
  • MaPrimeRénov’Jaune: jusqu’à 75% du devis pourra être remboursé
  • MaPrimeRénov’Violet: le pourcentage du devis remboursé baisse à 60%
  • MaPrimeRénov’Rose: un maximum de 40% sera pris en charge

Par exemple, pour l’installation d’une pompe à chaleur, le montant maximal de cette aide ne pourra dépasser les 10 000€. 

Les dossiers de demande d’aide MaPrimeRénov’ doivent être déposés sur le site du gouvernement, veillez à vérifier l’éligibilité des travaux avant de vous lancer dans les démarches. 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire