Bien choisir son chauffage : primes et aides disponibles

par Tristan

Avant l’arrivée de l’hiver, il est important de pouvoir chauffer correctement toutes les pièces de son logement. Mais comment bien choisir son appareil de chauffage ? Existe-t-il des aides pour isoler son habitat ? Ce site spécialisé dans le bricolage vous dit tout !

Comment bien choisir son chauffage ?

Il existe différents systèmes de chauffage. Les modes de chauffage sont à choisir en fonction de la superficie de votre habitation et de votre budget

Radiateur électrique

Il s’agit du système de chauffage le plus populaire en France ! Convecteur, à panneau rayonnant, à inertie ou soufflant… les radiateurs électriques ne sont pas très onéreux. Son installation est simple et rapide. Concernant son entretien, il n’est régi par aucune obligation annuelle. Vous avez la possibilité d’adapter la température en fonction de l’utilisation des pièces de vie grâce à un thermostat.

Poêle à bois

Il peut être utilisé comme chauffage principal grâce à son excellent pouvoir de chauffe. Écologique et économique, le poêle à bois bénéficie d’un très bon rendement (de 70 à 85%). Il est important de choisir du bois dur comme le chêne pour avoir une meilleure qualité de chauffe par rapport à du bois tendre qui brûle beaucoup plus rapidement. Le choix d’un poêle « flamme verte » est un gage de qualité environnementale : labellisé par l’ADEME, ce qui garantit d’utiliser un appareil de chauffage respectueux de l’environnement. 

chauffage radiateur dans une maison

Poêle à granulés

Très performant, il offre un très bon rendement de 80 à 95%. Les granulés de bois proviennent de la sciure issue de scieries. Matière renouvelable, cette installation répond aux normes environnementales. Particulièrement autonome, il est tout à fait possible de programmer l’allumage du chauffage afin de profiter d’une chaleur confortable en fin de journée. Le poêle à granulés est très économique… un critère de choix pour alléger votre facture d’énergie !

Quelle énergie choisir ?

  • Chauffage électrique : ce type d’énergie est plus adapté pour de petites superficies. Lors de gros volumes, la chaleur n’est pas toujours aussi bien répartie. Les tarifs sont réglementés avec les heures creuses et les heures pleines. Cependant, l’électricité subit de nombreuses hausses plusieurs fois par an ! 
  • Chauffage au bois : le bois est l’énergie la moins chère ! Très écologique, il bénéficie d’un bilan carbone neutre. Seulement, il est nécessaire d’avoir une pièce de stockage dédiée au dépôt du bois ou des granulés. 

Travaux d’isolation : quelles sont les aides disponibles ?

L’État français a mis en place différentes aides pour l’amélioration et la rénovation énergétique de votre logement. Découvrez-les ci-dessous !

Les primes « coup de pouce » et « isolation »

Il s’agit d’une aide monétaire si vous souhaitez remplacer votre appareil de chauffage ou réaliser des travaux d’isolation. L’installation d’une chaudière biomasse performante, d’une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau ou hybride, d’un système solaire combiné, d’une chaudière au gaz à très haute performance énergétique, d’un appareil de chauffage au bois très performant ou d’un raccordement à un réseau de chaleur alimenté par des énergies renouvelables. Mais également l’isolation des combles, des toitures et des planchers bas. Les propriétaires et les locataires peuvent bénéficier de ces aides. Le montant des aides varie en fonction de la nature des travaux et des revenus du ménage. 

économies faites grâce à des solutions vertes et des aides publiques

Ma Prime Rénov’

Cette aide permet de financer les travaux ou les dépenses de rénovation énergétique. Quelques exemples : pompe à chaleur, chauffage solaire, poêle à granulés, poêle à bois, foyer fermé, VMC, isolation des murs, des toitures, des sols… Les principaux concernés sont les propriétaires qui occupent leur logement ou qui ont jusqu’à trois logements en location. Mais également aux copropriétaires pour des travaux dans les parties communes. Le montant de la prime est déterminé par rapport au revenu fiscal de référence (avis d’imposition). 

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro permet de financer des travaux de rénovation énergétique. Son montant se situe entre 7 000 et 30 000 euros selon les travaux. Ce prêt est destiné à un propriétaire bailleur, à un occupant ou à un syndicat de copropriétaires seulement jusqu’au 31 décembre 2021.

La TVA à taux réduit

Lors d’une rénovation d’un logement, vous pouvez bénéficier de taux réduits de TVA. Certains travaux peuvent accéder à une TVA à 10% ou à 5,5%. Seuls les logements « à usage d’habitation » en résidence principale ou secondaire, propriétaire, locataire ou hébergé à titre gratuit sont concernés par cette aide. 

Pourquoi l’isolation d’un logement est important ?

Avoir un logement bien isolé est la clé pour éviter une surconsommation d’énergie. Afin de conserver la chaleur ambiante de votre habitat, il convient de procéder à quelques travaux d’isolation : isolation des combles perdus et aménageables, des murs et des planchers bas. N’hésitez pas à faire des demandes de devis auprès des professionnels de votre département. Mais seulement les artisans certifiés par la mention RGE (reconnu garant de l’environnement) afin de pouvoir bénéficier des aides disponibles.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire